En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > écoles

Recherche - « En France, nous sommes parmi les meilleurs au monde »

La France, un des leaders de la recherche mondiale.

orientation ecoles Recherche - « En France, nous sommes parmi les meilleurs au monde » La France, un des leaders de la recherche mondiale. recherche, recherche scientifique, ingénieur, formation, formation chercheur, chercheur

Nick Barrett en train d’utiliser le MesoXcope, un nouvel instrument de pointe qui a coûté 1,5 million d’euros, financé en grande partie par la région Ile-de-France.

Consultez aussi :

En amont de l’industrie, la recherche représente également une filière professionnelle… C’est à Glasgow en Ecosse que Nick Barrett a commencé ses études en physique appliquée. Grâce à une bourse européenne, il effectue son doctorat en étant détaché pendant trois ans au centre de recherche d’Ispra, sur les rives du lac Majeur, en Italie.

Pris en postdoctorat dans le laboratoire Lure du Commissariat à l’énergie atomique (CEA, CNRS et université Paris-Sud) à Orsay (Essonne), il y est ensuite embauché. « Je travaillais sur le synchrotron, un accélérateur de particules. Il s’agissait d’irradier des matériaux pour en déduire les propriétés et la structure électronique. »

Il est aujourd’hui à la tête d’un laboratoire dans le département du CEA chargé des matériaux, qui rassemble une dizaine d’étudiants, chercheurs, ingénieurs et techniciens. Il travaille sur les oxydes qui pourraient être l’avenir des technologies de la communication et de l’information.

Une partie de son travail consiste aussi à convaincre des agences de financement ou des industriels de l’intérêt de ses recherches

« Cela pourrait remplacer le silicium actuellement utilisé en permettant une autonomie de plusieurs semaines au lieu d’un ou deux jours, pour les téléphones, ordinateurs… » Nick consacre beaucoup de son temps à réaliser des expériences, à former les étudiants. « Je travaille souvent sur le nouveau synchrotron du CEA, Soleil, qui se trouve à Saclay, mais également sur les autres synchrotrons européens, en Italie, en Allemagne… Ensuite, il faut rédiger et analyser les résultats pour les présenter, pour convaincre des agences de financement ou des industriels de l’intérêt pour l’industrie de ses recherches. »

Car dans la recherche les temps sont longs, et une partie de son travail consiste à trouver des financements pour ses expériences. « Cela oblige à concevoir, à structurer de nouveaux projets en prenant en compte les besoins et, pour cela, de se tenir informé de l’état de l’art », ajoute Nick.

Cela lui permet aussi de faire le tour du monde à l’occasion de conférences en Asie, aux Etats-Unis ou dans les anciens pays de l’Est pour rencontrer d’autres chercheurs et confronter leurs travaux et leurs résultats.

« En France, si on combine l’expertise du CEA, de Thales, de l’Ecole centrale et des laboratoires de physique du campus de Saclay, nous sommes parmi les meilleurs au monde. Ensuite, c’est le problème des moyens qu’on va se donner pour aboutir. » Dans la recherche, on ne compte pas ses heures, passionné par son travail, Nick y consacre quelque 50 heures par semaine pour un salaire de 4300 € net par mois.

Nathalie Costa
Article paru dans le supplément éco du Parisien daté du lundi 14 octobre 2013.

Métiers liés : Chercheur,


Réagir sur le Forum Ecoles

LE PARISIEN
12.11.2013

Retour au dossier écoles
écoles : Recherche - « En France, nous sommes parmi les meilleurs au monde »
Imprimer

écoles : consultez aussi...

orientation
Participez au Trophée de la meilleure association étudiante 2017

Participez au Trophée de la meilleure association étudiante 2017

C’est parti ! Le Classement des associations est de retour pour sa 6e édition !

Écoles. La spécialisation, un critère majeur pour bien choisir sa future école

Écoles. La spécialisation, un critère majeur pour bien choisir sa future école

Différentiation. Les grandes écoles développent des expertises dans des domaines précis en plus de la formation généraliste en management qu'elles dispensent.

Écoles. Les nouveautés et initiatives des Grandes Ecoles de Commerce en 2017

Écoles. Les nouveautés et initiatives des Grandes Ecoles de Commerce en 2017

Les grandes écoles de commerce fourmillent d’idées. Voici un florilège des actions qu’elles ont prises durant l’année pour renforcer leur développement, en France et dans le monde.

9e édition du Palmarès des Ecoles de Commerce du Parisien

9e édition du Palmarès des Ecoles de Commerce du Parisien

Le Parisien - Aujourd’hui en France publie la version 2017 de son Palmarès des Grandes Ecoles de Commerce. Post-prépa, post-bac... comment se positionnent les établissements les uns par rapport aux autres ?

Écoles. Des fabriques à start-upeurs, incubés et choyés

Écoles. Des fabriques à start-upeurs, incubés et choyés

Pour encourager l’esprit entrepreneurial, les écoles de management multiplient les dispositifs dédiés à la création d’entreprise.

Écoles. Comment financer efficacement ses études

Écoles. Comment financer efficacement ses études

Les écoles de commerce coûtent cher, sans compter le loyer à payer et les frais de transport. Quelques pistes, pour alléger le budget de ses parents

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
ISTH
Depuis 1954, l'ISTH confirme sa place de leader parmi les grandes classes...
Atelier Prép'art
Le projet de Prép’Art est de délivrer un enseignement culturel et...
ISIS - Institut Supérieur de l'Image et du Son
L’institut Supérieur de l’Image et du Son, implanté dans le quartier du...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

L'actu du site, bons plans, soirées, orientation... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.