En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Formation > étranger

Études à l'étranger : faites le bon choix !

L'expatriation a clairement le vent en poupe chez les moins de 30 ans. Comment bien la préparer.

Partir dans un autre pays pour décrocher un diplôme : cette perspective séduit plusieurs milliers de jeunes chaque année. Encore faut-il préparer minutieusement l’aventure pour éviter les mauvaises surprises.

L’expatriation a clairement le vent en poupe chez les moins de 30 ans. D’après une étude de l’Insee (Institut national de la statistique et des études économiques) de 2015, 80 % des départs à l’étranger concernent les 18-29 ans, pour suivre des études ou entrer dans la vie active. Ce sont donc près de 160 000 jeunes qui se sont expatriés en 2013, contre à peine plus de 100 000 sept ans plus tôt. Pour Jean-Baptiste Charnet, fraîchement diplômé de l’école de commerce Neoma Business School et fondateur du site d’informations Étudions à l’étranger, cette tendance n’a rien de surprenant :
« L’expatriation avec un objectif académique est beaucoup plus facile aujourd’hui. Les sources d’information sont nombreuses en France et toutes les universités d’accueil ont des pages dédiées aux candidats internationaux, avec les dossiers à remplir en ligne. »
Si les démarches sont simplifiées, la vigilance reste de mise pour éviter de tomber dans l’idéalisation.

Une réflexion réaliste


« Contrairement à la France et à quelques pays, l’enseignement supérieur coûte cher, et les frais d’inscription sont globalement à la hausse. Les cursus sont de bonne qualité et peu coûteux, voire gratuits, en Écosse, en Irlande ou encore aux Pays-Bas. C’est également le cas en Europe du Nord, mais le coût de la vie est très élevé. »
Jean-Baptiste Charnet conseille également d’être réaliste dans sa réflexion : « Bien souvent les étudiants visent le top des universités, alors que leur dossier scolaire ne le leur permet pas. Il est préférable de se renseigner sur le niveau des établissements dans les classements nationaux et sur leurs points forts. »

Ne pas négliger la protection sociale


Autre point à prendre en compte : le coût de la vie, et notamment celui de la protection sociale. « On l’oublie souvent mais la France n’a pas d’équivalent dans le monde, précise Vincent de Meyer, directeur général de la société d’assurance APRIL International Expat, qui vient de lancer un mémo de voyage à destination des étudiants. La plupart des réseaux de soins sont privés, et les coûts liés à la santé connaissent une augmentation mondiale moyenne de 8,5 %. »
Comme il le rappelle, « on se sent immortel quand on est jeune. Mais si les risques de problèmes de santé sont peu élevés, ceux qui se produisent – réaction allergique grave, fractures, appendicite, etc. – peuvent entraîner des frais pouvant se monter à plusieurs milliers d’euros. » www.etudionsaletranger.fr

> g.m.

ZOOM
Deux tiers des étudiants français sans expérience internationale



L’agence publique Campus France a enquêté auprès de 26 000 étudiants français. D’après les résultats publiés début 2016, il existe un fort décalage entre leurs aspirations et leur vécu.
• Deux étudiants français sur trois achèvent leurs études sans aucune expérience de séjour à l’étranger.
• On note de fortes disparités en fonction du type d’études : 74 % des profils universitaires ne partent pas, contre 19 % des étudiants en école de commerce ou d’ingénieurs.
• Huit jeunes sur dix sont intéressés par un séjour d’études à l’étranger, mais un quart des projets sont abandonnés.
• L’attrait pour une expérience internationale est étroitement lié au contexte familial : deux tiers des jeunes issus de milieux aisés sont incités à partir, contre un tiers de ceux qui viennent d’un milieu modeste.
• Il existe un déficit d’information : quatre étudiants des universités sur dix ne connaissent pas le service relations internationales de leur établissement.



Consultez aussi :

Comment s'organiser après le bac - Cahier spécial Le Parisien Etudiant
Résultats du Bac : s'inscrire en juillet, c’est encore possible !
Que faire sans le bac ? Essayer une autre voie, apprendre un métier...
Résultats du Bac : Financer ses études, mode d'emploi
Job étudiant : Ma vie d’étudiant et de salarié
Logement étudiant : nos conseils pour éviter la galère
Études à l'étranger : faites le bon choix !

Résultats du Bac : gratuit et officiel
L'oral de rattrapage : : nos conseils pour réussir l'entretien


Réagir sur le Forum Orientation

LE PARISIEN
05.07.2016

Retour au dossier étranger
étranger : Études à l'étranger : faites le bon choix !
Imprimer

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

étranger : consultez aussi...

orientation
Aux États-Unis, il rappe sa thèse à Harvard

Aux États-Unis, il rappe sa thèse à Harvard

Le flow a remplacé la présentation figée. Obasi Shaw, étudiant de la prestigieuse université américaine Harvard, a en effet rendu sa thèse de fin d’études sous la forme d’un album de rap

Erasmus. Etudier en alternance à l'étranger... c'est possible !

Erasmus. Etudier en alternance à l'étranger... c'est possible !

Erasmus est encore trop réservé aux étudiants et pas assez aux apprentis. La ministre du Travail Muriel Pénicaud souhaite que davantage d’apprentis fassent des séjours à l'étranger.

Comment une gap year peut changer votre avenir

Comment une gap year peut changer votre avenir

Non, une année sabbatique n’est pas une année de vacances. Non, elle n’est pas réservée aux aventuriers qui veulent faire le tour du monde, ni aux actifs au bord du burnout. Comment réussir son année de césure : les conseils de Kaplan International.

Partir à l'étranger après le bac : une année sabbatique pour mieux s'orienter

Partir à l'étranger après le bac : une année sabbatique pour mieux s'orienter

Apprendre une langue, aller à la rencontre d’un pays, développer une culture internationale, valoriser son CV… Tous ceux qui ont étudié à l’étranger le disent : c’est une expérience enrichissante. Plusieurs voies sont possibles.

Facs saturées : «Il y avait des étudiants jusque sur l'estrade»

Facs saturées : «Il y avait des étudiants jusque sur l'estrade»

Les jeunes bacheliers qui arrivent à trouver une place à l'université sont confrontés aux aléas de la fac : amphithéâtres bondés, matériel vétuste, manque d'encadrement. Une expérience qui peut vite décourager.

Ryanair va proposer des vols moins chers aux étudiants Erasmus

Ryanair va proposer des vols moins chers aux étudiants Erasmus

Ryanair a annoncé un partenariat exclusif avec Erasmus Student Network. Dès le mois de septembre, celui-ci permettra aux étudiants Erasmus de bénéficier notamment d'une réduction de 15% sur le prix de leur billet.

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
ESSYM - Ecole Supérieure des Systèmes de Management
L’ESSYM, École Supérieure des SYstèmes de Management, est une école de la...
ISCOM
Créé en 1986 à Paris, l’ISCOM, institut supérieur de communication et...
EMC - Ecole supérieure des métiers de l'image, du son et du multimédia
Visez l’expérience, Vivez l’alternance. Créée en 1989 par Jean-Paul...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

L'actu du site, bons plans, soirées, orientation... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.