En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Bac 2017

Poursuivre ses études sans le bac : c'est possible

Tout n'est pas perdu pour les non-bacheliers

Septembre est arrivé, mais quelle rentrée pour ceux qui ont raté le bac et se retrouvent sans projet ? Trois solutions sont envisageables pour poursuivre ses études ou s'orienter vers l'emploi. Premièrement, repasser son bac ou bien certaines épreuves dont les notes trop mauvaises ont été rédhibitoires. En effet, un dispositif intitulé le "bénéfice des notes" permet de conserver les notes supérieures ou égales à 10. Il est alors possible de s'inscrire auprès du rectorat de son académie à des modules de re-préparation aux examens, soit par alternance, soit par correspondance avec le Centre national d'enseignement à distance (Cned). Les inscriptions ont généralement lieu en octobre.

Des passerelles vers l'université

La deuxième solution est de préparer des diplômes d'université accessibles sans le bac qui serviront de passerelles soit pour continuer des études, soit pour passer des concours d'un niveau au moins équivalent au bac. Le diplôme d'accès aux études générales universitaires (DAEU) est le plus généraliste. Il s'adresse à tous les candidats d'au moins 24 ans ou bien aux candidats ayant 20 ans et justifiant d'au moins deux ans d'expérience professionnelle. Deux options sont proposées : une littéraire (avec une épreuve de français et une épreuve de langue) et une scientifique (français et mathématiques). Réunions d'information et tests de niveau se déroulent généralement en septembre.

D'autres diplômes d'universités sont ouverts aux non-bacheliers comme la capacité en droit. Cette formation en deux ans, entièrement dédiée au droit, tient lieu d'équivalence pour s'inscrire en deuxième année de licence. Attention, le taux de réussite ne dépasse pas 30 à 40 %.

La troisième solution est de choisir des formations professionnelles qui correspondent à son profil. Par exemple, le BTS en alternance se prépare en deux ans comme un BTS classique et il est rémunéré à 35 % du smic pour les moins de 18 ans et de 45 à 55 % pour les plus de 18 ans. Dans le domaine de la santé et du social, des formations diplômantes sont aussi ouvertes aux non-bacheliers, sur concours ou examen. Les écoles de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) ou de la Croix-Rouge organisent leur propre sélection de candidats.

Dans la fonction publique, les concours de catégorie C - environ 3 000 postes par an offerts aux concours externes - requièrent généralement le niveau de brevet des collèges. Mais il arrive que des candidats plus qualifiés s'y présentent. Les plus gros recrutements sont ceux de surveillants de l'administration pénitentiaire, d'agents des impôts et du trésor, d'aide soignante et d'auxiliaire de puériculture.

Enfin, l'armée et la gendarmerie engagent aussi des non-bacheliers pour des contrats de quelques années. Ce peut être l'occasion de recevoir une formation professionnelle et de la valoriser plus tard sur le marché de l'emploi.

- Pour repasser le bac en candidat libre : Maison des Examens

 

Vincent Mongaillard

Paru dans le Parisien Supplément Eco, en date du 13 septembre 2010

 


Réagir sur le Forum Bac

LE PARISIEN
16.09.2010

Retour au dossier Bac 2017
Bac 2017 : Poursuivre ses études sans le bac : c'est possible
Imprimer

Bac 2017 : consultez aussi...

orientation
Bac 2017 : 3 questions/réponses sur la notation de vos copies

Bac 2017 : 3 questions/réponses sur la notation de vos copies

Sous couvert d’anonymat, un inspecteur pédagogique régional, ainsi que deux examinateurs, ont accepté de répondre aux questions qui taraudent les candidats.

Bac 2017 : comment les profs corrigent les copies

Bac 2017 : comment les profs corrigent les copies

« Franchement, on note assez généreusement » - Après les épreuves, place aux corrections. Nous avons suivi Ingrid, aux prises avec ses 142 copies de philo.

Bac Techno 2017 : le nouveau sujet de LV1 Espagnol

Bac Techno 2017 : le nouveau sujet de LV1 Espagnol

Lors de l'épreuve de lundi 19 juin dernier, le ministère avait proposé des sujets qui avaient déjà été donné lors de la session de remplacement en septembre. Les candidats ont du repasser l'épreuve le 23 juin.

Bac & Brevet : pourquoi distribue-t-on des mentions ?

Bac & Brevet : pourquoi distribue-t-on des mentions ?

Bien, Très Bien, Assez Bien... le bac et Brevet avec mention est parfois un objectif, mais pourquoi en délivre t on ? Explication de cette tradition qui n'existe pas pour les BTS ou CAP par exemple.

Bac 2017 mention couacs : des dysfonctionnements « Inadmissibles »

Bac 2017 mention couacs : des dysfonctionnements « Inadmissibles »

« Inadmissibles », c’est le mot utilisé par les chefs d’établissement pour qualifier les dysfonctionnements en série qui touchent cette année les épreuves du baccalauréat.

Résultats du Bac : les banquiers s'arrachent les bacheliers

Résultats du Bac : les banquiers s'arrachent les bacheliers

Prime de bienvenue, prêt à taux zéro, cartes de crédit gratuites... les banques chouchoutent les bacheliers. Les dessous d'une stratégie marketing bien rodée qui ne marche pas à tous les coups.

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
Ecole EGO
« La grande illusion du monde des affaires est de croire que l’on peut...
Sup de Vente, l'école supérieure de vente de la CCI Paris Ile-de-France
Forte d’une expérience de plus de 25 ans, Sup de Vente est aujourd’hui...
CIFACOM - L'école du graphisme, du multimédia et de l'audiovisuel
Passionné par le graphisme, le multimédia ou l'audiovisuel ? Une de nos...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

L'actu du site, bons plans, soirées, orientation... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.