En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Formation > étranger

Etudiants des grandes écoles, toujours plus tentés par l'étranger, mais pas trop...

Presque tous les étudiants sont attirés par une expérience à l'étranger, mais ils ne sont pas aventuriers !

Sur un marché français bouché et dans un contexte économique difficile, les étudiants des grandes écoles de commerce et d’ingénieurs ont de plus en plus tendance à regarder vers l’étranger.

Poussés pendant leurs études à l’expatriation avec des cursus d’échanges et des stages à l’étranger, ils sont aujourd’hui toujours plus nombreux à envisager une carrière à l’international. Pourtant, nous sommes encore loin de l’exode massif. Et le goût pour l’aventure des jeunes diplômés reste encore limité. C’est ce que démontre le 13e Observatoire des grandes écoles publié par Gallileo (Etudes et Conseil en Marketing Stratégique et Performance Commerciale ), qui a étudié les aspirations de plus de 1300 étudiants du TOP 10 des meilleurs écoles de commerce et d’ingénieur en France.

Selon cette étude, l’attrait nouveau pour l’étranger est une tendance forte et durable. La part des étudiants faisant de l’étranger une priorité pour leur 1er emploi a bondi de 17% à 23% entre 2014 et 2015. Et plus de 60% des étudiants ne seraient pas contre trouver un emploi à l’étranger, sans en faire une priorité. Ils sont donc moins de 20% à ne pas souhaiter travailler à l’international ou à ne pas y avoir réfléchi. Un chiffre qui baisse d’année en année. Autre détail révélé par cette étude, les filles seraient plus nombreuses que les garçons à vouloir tenter une expatriation, et les commerciaux plus nombreux que les ingénieurs.



Partir, mais pas trop longtemps


Malgré ces chiffres, les étudiants français ne sont pas des aventuriers au long cours. Rare sont ceux qui envisagent de rester longtemps à l’étranger. 74% d’entre eux prévoient un retour en France avant 5 ans d’expatriation. En effet, plus de la moitié des candidats à l’expatriation partent plus pour vivre une expérience que pour accélérer leur carrière. Les étudiants des grandes écoles de commerce et d’ingénieurs ne sont également pas de grands globetrotteurs. Les destinations privilégiées par près de 2 étudiants sur 3 sont les Etats-Unis, destination qui fait toujours rêver les jeunes et la ville de Londres, où l’on compte une communauté de plus de 300 000 Français. Seul 1% d’entre eux serait prêt à s’aventurer hors des sentiers battus, et à s’expatrier en Afrique ou au Moyen-Orient.

Pas de surprise donc du côté des entreprises qui attirent le plus les jeunes diplômés des grandes écoles. On retrouve surtout de grandes compagnies américaines utilisant les nouvelles technologies. Facebook, AirBnB et Uber sont les plus courtisés par les jeunes pour leurs premiers emplois.

Adèle




Le Parisien Etudiant et son partenaire Voyage-Langue vous proposent une sélection des meilleurs séjours linguistiques à prix réduits : bénéficiez d'un code promo exclusif pour vos séjours.


Réagir sur le Forum Orientation

Adèle
22.06.2015

Retour au dossier étranger
étranger : Etudiants des grandes écoles, toujours plus tentés par l'étranger, mais pas trop... : Imprimer
Derniers articles "étranger"

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

étranger : consultez aussi...

orientation
Welcome Refugees. A Sciences-po, les réfugiés ont une deuxième chance

Welcome Refugees. A Sciences-po, les réfugiés ont une deuxième chance

Agés de 20 à 40 ans, une vingtaine de Syriens, Afghans, Bangladais, Kenyans et Irakiens ont rejoint le programme « Welcome Refugees » proposé par la prestigieuse école.

Études à l'étranger : faites le bon choix !

Études à l'étranger : faites le bon choix !

Partir dans un autre pays pour décrocher un diplôme : cette perspective séduit plusieurs milliers de jeunes chaque année. Encore faut-il préparer minutieusement l'aventure pour éviter les mauvaises surprises.

Brexit & Erasmus : pas de conséquence à court terme pour les échanges étudiants (universités françaises)

Brexit & Erasmus : pas de conséquence à court terme pour les échanges étudiants (universités françaises)

A la suite du vote historique des anglais en faveur de la sortie de l'UE de leur pays : la question se pose sur l'avenir des échanges universitaires avec l'Angleterre.

Etranger. Des profs de plus en plus armés aux Etats-Unis

Etranger. Des profs de plus en plus armés aux Etats-Unis

Fusillades. C’est un phénomène qui s’étend : de plus en plus d’enseignants américains sont autorisés à porter une arme en classe, afin de réagir en cas de tueries.

Triche aux examens : une méthode digne de 'Mission Impossible' révélée en Thaïlande

Triche aux examens : une méthode digne de 'Mission Impossible' révélée en Thaïlande

Examen de Médecine en Thaïlande : 3 étudiants élaborent un scénario de tricherie très high tech via des lunettes et montres connectées. Un équipement estimé à plus de 20 000 euros !

Après l'anglais, le français est la seconde langue étrangère la plus apprise dans le monde

Après l'anglais, le français est la seconde langue étrangère la plus apprise dans le monde

Quels pays étudient quelles langues... et quels enseignements en tirer : les résultats d'une étude étonnante sur l’apprentissage des langues étrangères réalisée par Duolingo méthode en ligne destinée à l'apprentissage gratuit des langues.

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
Atelier Prép'art
Le projet de Prép’Art est de délivrer un enseignement culturel et...
ISTH
Depuis 1954, l'ISTH confirme sa place de leader parmi les grandes classes...
CIFACOM - L'école du graphisme, du multimédia et de l'audiovisuel
Passionné par le graphisme, le multimédia ou l'audiovisuel ? Une de nos...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

Les soirées, bons plans, actu, orientation, ... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.