Accueil > Orientation > Formation > étranger

Etudier à l'étranger : Le Canada (Quebec)

Jusqu'à présent je me demande pourquoi j'ai choisi le Canada pour poursuivre mes études. Je n'y étais jamais allé et ma seule référence, un français qui étudiait là bas depuis un an. M'ennuyant de plus en plus de ma première année de DEUG, je décide un soir de jeter un coup d'oeil sur internet. Première remarque, les sites Internet des Universités sont aussi impressionnants que la liste des programmes proposés. Dans chaque établissement on peut tout apprendre : lettre, science, communication, gestion, criminologie, sexologie... les universités couvrent toute sorte champs inimaginables. Je tombe nez à nez avec le programme de mes rêves je tente de comprendre ces termes de baccalauréat, certificat, majeur et crédit, et là, en ligne depuis mon petit chez moi, je commence ma demande d'admission en plein mois d'octobre. J'envoie les documents demandés, je me familiarise avec le système grâce au guide pour étudiant étranger que je reçois, on m'explique clairement les démarches administratives pour mon visa et 3 mois après me voila dans l'avion direction Montréal.

Préparer ces papiers

Pour venir étudier au Canada il vous faut ce qu'on appelle un permis d'étude (c'est le Visa), et pour rester au Québec, il faut ajouter un autre papier le CAQ (certificat d'acceptation du Québec). Pas de Visa sans CAQ et impossible de rester au Canada plus de 3 mois sans Visa. Donc il faut se procurer ces 2 papiers. Le coût pour les deux, environ 160 euros. Un conseil, préparer votre voyage 3 bon mois à l'avance car il faut compter 1 mois pour la réception de chaque papier. Les documents demandés peuvent être nombreux, mais c'est loin d'être compliqué. Les demandes sont claires et le site Internet du gouvernement canadien vous explique étape par étape les démarches à faire. Il y à même une page spéciale pour les étudiants français. www.immigration-quebec.gouv.qc.ca/francais/ Déjà on comprend très vite que le Canada a cette qualité de mettre en place toute sorte de moyens pour vous faciliter la vie. On vous bombarde de guides, de sites Internet rien que pour les étudiants étrangers, il y a toujours une d'adresse e-mail ou un numéro de téléphone pour poser toutes vos questions. Autres avantage d'être français, le système de santé Le Québec et d'autres pays européens, tel que la France, ont émis une attente qui fait que si vous présentez vos papiers de votre sécurité sociale, vous êtes couvert gratuitement par la Régie de l'assurance maladie du Québec, mais les soins dentaires, les lunettes et les médicaments sans ordonnance ne sont pas remboursés.

Description du système scolaire :

Si vous avez votre Baccalauréat français vous ne devrez pas rencontrer beaucoup de difficultés pour être admis à l'Université. Si vos notes sont vraiment trop faibles dans une matière, selon là où vous vous inscrivez, on vous proposera de suivre un cours de remise à niveaux.

Les Québécois eux rentrent à l'université dès qu'il reçoivent leur DEC (l'équivalent du Bac) qu'ils obtiennent au Cégep. Si j'ai bien compris, c'est l'équivalent de la 1ère et de la Terminale. Toujours comme le système Français, on retrouve les trois cycles du système universitaire (on peut le comparer à la nouvelle réforme, le LMD ) :
>1er cycle : il n'y a pas vraiment l'équivalence du DEUG. Le premier niveau est la Licence que l'on appelle Baccalauréat
>2ème cycle : la Maîtrise qui dure un peu plus d'un an, une année pour les cours et le reste pour préparer son mémoire
> 3ème cycle le doctorat A noter tout de même la présence du DESS, qui est au Canada par contre un diplôme de deuxième cycle auquel on peut accéder dès la fin de sont bachelor. Un étudiant qui possède un DEUG pourra faire sa demande pour accéder à la dernière année du BAC.

Certificat, crédit, Bac par cumul

Un cours réussi donne droit en général à 3 crédits et pour avoir son Bac il faut en posséder 90. Ce qui est original dans ce système ce sont les différentes façons qu'il excite pour accéder à son Baccalauréat. Soit on suit un programme de 3 ans soit on accède au Bac en cumulant plusieurs «petits diplômes »

On compte parmi ces diplômes : Le majeur : diplôme de 60 crédits Certificat : programme de 30 crédits.

Combiner un majeur et un certificat ou cumuler 3 certificats sont les différentes possibilités qui vous sont proposées dès que vos choix ont du sens.

Exemple : un majeur en Cinéma + un certificat en Communication, ou Un certificat en administration+ un certificat en marketing + un certificat en finance, ou communication, relations publiques + journalisme ou encore un majeur en psychologie + un certificat en prévention de la toxicomanie

Bref, toute sorte de combinaison sont possibles ce qui permet d'aller directement dans des domaines plus spécialisés et vous pouvez jouer sur la carte de la polyvalence.

On peut aussi s'inscrire à des cours qui nous intéressent même si ils ne sont pas proposés dans la liste de notre programme. Par contre, les crédits ne seront pas comptés. Profitez pour prendre des cours de langues, de photographie, de rédaction, de communication orale, d'informatique... Vous avez le choix !

Une autre particularité : le choix de votre rentrée, de votre emploi du temps et de vos cours

Les sessions débutent en janvier et en septembre. Selon les programmes. Des cours sont offerts aussi en été mais pas les admissions.

À chaque début de session, vous choisissez vos cours et vos horaires. Chaque cours dure 3 heures, et selon les programmes vous avez le choix d'être en classe soit le matin, l'après-midi ou le soir, (les cours peuvent se terminer à 22h) ou encore le week-end, eh oui même le jour du Seigneur !
Selon les programmes des listes d'horaires sont proposés pour les TP mais c'est vous qui décidez si vous voulez vous inscrire ou pas. C'est pas obligatoire, mais si c'est proposé c'est alors fortement recommandé.

Conseil :

Pour débuter, éviter de prendre plus de 4 cours par sessions, c'est 12 heures par semaine, mais la charge de travail personnel est très importante. Les cours sont autant théorique que pratique, 2 ou 3 examens en moyenne pour la théorie mais vous aurez souvent des travaux en équipe qui portent sur des études de cas que vous présenterez sur de jolis PowerPoint et c'est là que le coefficient est le plus souvent important.

Une session c'est entre trois et quatre mois ce qui est donc très rapide. C'est dans ce laps de temps que vous devrez prendre connaissance de vos cours, les comprendre et les réussir. A la prochaine session, on s'inscrit à de nouveaux cours, c'est comme une nouvelle rentrée.

L'avantage est que si vous avez échoué à un cours vous pouvez le reprendre dès la session suivante. Et même si elle risque de toucher malheureusement votre moyenne générale, ce cours là n'aura aucune répercussion sur ceux que vous avez réussi, on n'y touche pas. Autre avantage, si pour des raisons quelconques vous décidez de ne pas prendre de cours à une des sessions, l'université ne vous pénalise pas.

Les coûts de l'Université

L'université n'est gratuite que pour ceux qui viennent en échange. Mais attention il faut bien vous renseigner auprès de votre université.
Par exemple, votre maîtrise on peut vous demander de la faire en un an tandis que dans le système Canadien vous avez la possibilité d'avoir plus de temps.

Sinon les cours sont payants, mais on est loin des prix exorbitants des Universités américaines. De plus, les Français comme d'autres européens on la chance d'être exemptés de l'assurance de l'université qui est très coûteuse.
Le coût varie selon les programmes, mais en moyenne l'inscription de quatre cours pour une session coûte environ 500 euros

Les universités les plus importantes au Québec :

Les Francophones :

>Université de Montréal : Les écoles HEC et Polythétique Canada sont affiliés à cette Université qui est la seule à Montréal à ne pas être au centre-ville mais au milieu de la verdure. www.umontreal.ca

>Université du Québec à Montréal : située au milieu du centre-ville, cette université très animé est en grande partie souterraine. Ça mérite le coup d'oeil. www.uqam.ca

>Université de Sherbrooke : Cette université où la place des sciences est très importante se situe dans la grande ville de Sherbrooke qui se situe entre Montréal et les Etats-Unis www.usherbrooke.ca

>Université de Laval : plutôt bon en science, c'est l'université la plus proche de la ville de Québec. www.ulaval.ca

Les Anglophones : et pourquoi pas suivrent des cours en anglais dans une ville francophone...

Pour y être admis, vous devez vous soumettre à un test d'anglais.

>Université de McGill : est une université au bonne réputation, où l'architecture est très des anglophones. Situé du côté anglais du centre-ville, n'attendez pas à ce qu'on comprenne votre français! www.mcgill.ca

>Guy Concordia : située en plein centre ville, elle offre des programmes très variés www.concordia.ca

La vie associative dans les Universités est très développée et les moyens très importants : immense centre sportif, salle de réseaux Internet sans fil, atelier culturel. Il existe aussi de nombreux cafés, restaurants ou bars au sein même de l'université qui sont les endroit idéale pour les party. Tout est mis en oeuvre pour la réussite des étudiants. Les professeurs qui possèdent des postes importants dans de très grandes compagnies motivent les élèves. Le tutoiement est de rigueur et les professeurs sont notés par les élèves!!

Se trouver un logement à Montréal.
En ce moment Montréal connaît sa plus grande pénurie du logement étudiant, mais trouver un bon appartement proche du centre-ville n'est pas mission impossible. Un québécois, ça déménage souvent et il y un drôle tradition qui fait que tout le monde déménage le 1er juillet. Pourquoi ? Je l'ignore, mais profiter de cette période.

Même si les loyers ne cessent d'augmenter, vous serez surpris de constater que vous pourrez vous trouver des appartements très jolis et spacieux malgré vos moyens restreints.

Pour 400 euros vous pouvez vous trouver un bel appartement de 3 pièces (cuisine, chambre, salon séparés) à 10 minutes du centre-ville et à 15 minutes vous en trouverez pour 100 euros de moins. Notez que dans la plus part des immeubles, le chauffage et l'électricité sont compris dans le loyer et à Montréal pour le moment on ne paie pas l'eau ! Cela fait bien des factures en moins. Sinon pour un trois-pièces l'électricité dépasse rarement 20 euros par mois, par contre on ne pas dire autant pour le chauffage qui peut vous revenir très cher. N'oubliez pas, c'est 6 mois d'hiver intense.
Vous pouvez trouver aussi des studios tout équipés et meublés pour ceux qui décident de rester un an.
Bien sûr il existe aussi des studios universitaires mais il faut s'y prendre à l'avance. Chère pour leur petite taille ils vous paraîtront très vite déprimants, mais c'est un bon départ pour se faire des connaissances.

Le nombre de pièces est indiqué devant un ½ qui représente la salle de bain.
1 ½ = une pièce et une salle de bain
4 ½ = deux chambres, un salon, cuisine, et la salle de bain

Il existe un organisme gouvernemental, la Régie du logement qui a pour but de protéger les droits du locataire. Vous apprendrez que les cautions sont interdites de même que les sommes additionnelles à titre de dépôts et les chèques postdatés.
L'assurance n'est pas obligatoire, mais à Montréal on paie tout les 1er du mois, pas le 10 ni le 20 car le propriétaire lui, peut à son tour déposer un plainte à la Régie.

Compter 33 euros pour une connexion Internet haute vitesse et 23 euros pour une ligne téléphonique avec répondeur. Le téléphone est payé comme un forfait par mois car les appels locaux sont gratuits.

Vivre à Montréal :
En ville les rues sont longues et perpendiculaires, il est assez facile de se repérer sur une carte et si vous devez indiquer un coin il vaut mieux nommer la rue transversale. C'est une ville très propre est très verte avec ses nombreux parcs. Très sécuritaire, la police est présente partout et un fait divers peut faire très vite la une des pages. Les Québécois sont très sympathiques et ouverts d'esprits. Le civisme est de rigueur ! On apprend à céder sa place aux femmes, à s'arrêter et sourire toutes les 2 minutes à ceux qui veulent caresser votre chien, à faire la queue à l'arrêt de bus, à dire bonjour et au revoir aux chauffeurs du bus qui répond merci à chaque personne qui descend.

Cette ville est totalement bilingue. C'est étonnant de voir comment les vendeurs passent de l'anglais au français aussi facilement.
La vie en général est plutôt abordable, les magasins sont ouverts la fin de semaine jusqu'à 21 heures, et certaines épiceries sont ouvertes 24h/24. Si vous n'avez pas la possibilité de vous offrir un article le jour même, les magasins peuvent laisser vos articles de coté pendant 15 jours ou encore 1 mois. Si vous n'été pas satisfait de votre achat vous avez le même laps de temps pour qu'on vous le rembourse ou l'échange. Chaussure, imprimante, jeans', sac, téléphone? tout les articles y passent.

Un jour à ne pas rater LE BOXING DAY. Le 26 décembre de chaque année c'est la très grosse liquidation de tous les magasins. Tout doit être vidé, c'est une vraie folie.
Mais Attention aux Taxes !

Le Québec est la seule province qui possède deux taxes ce qui élève vos articles de 15%. Ce qui peut très vite énerver les nouveaux arrivant c'est que ces taxes qui sont présentes partout ne sont pas indiquées sur les prix, mais c'est arrivé à la caisse qu'on rajoute ce supplément sur le total de votre facture.

Ouvrir un compte n'est pas très compliqué et gratuit pour les étudiants. On vous proposera une carte de débit qui vous permettra de faire vos achats quotidiens.

Conservez votre Carte de Crédit française qui peut vous dépanner pour louer une voiture par exemple. Il existe des programmes canadiens et aussi québécois qui permettent aux étudiants et même à leur conjoint de travailler (à certaines conditions), leur permettant ainsi de financer leurs études. Les stages et les petits emplois offerts par l'université sont aussi des options. Mais ces revenus ne sont pas suffisants pour survivre. Pour les demandes de bourse, consulter les propositions de votre région. Cependant, on y vit très bien sans forcément avoir de gros moyens, si la colocation ne vous dérange pas vous gagnerez beaucoup sur le loyer.

Le climat est vraiment une expérience à vivre. L'hiver est très froid et très long en moyenne c'est entre -10 et -30 degrés. Des vêtements extrêmement chauds sont impératifs pour affronter les tempêtes de neige, le vent et les trottoirs gelés.
Pour survire à tout cela il existe à Montréal une vraie ville souterraine, pas besoin de sortir du métro pour faire du shoping, déjeuner, aller au travail, à la bibliothèque de l'université ou encore au cinéma.

Les transports sont bien desservis et les sites Internet affichent les horaires de chaque arrêt de bus. (Pour les étudiants c'est 20 euros par mois pour la carte de métro/bus).

Conduire à Montréal, peut être assez déroutant. En premier, il faut s'habituer aux feux de circulation qui ne se trouvent pas à votre niveau, mais après l'intersection. Après s'habituer à tourner en rond à cause du nombre important de panneau qui vous interdise de tourner à l'intersection.
Il y a de la place pour se garer, mais plein de panneaux qui vous l'interdisent.
Par exemple, on peut trouver des panneaux de circulation originaux qui vous défendent le stationnement le mardi et le jeudi entre 1h et 8h, mais vous le pouvez du lundi au vendredi que pendant 1 heure et ce qu'entre 9h et 18h !! Pas facile à lire ? Alors imaginez en voiture. Et ne croyez pas que vous alliez passer aux contraventions qui sont données par des privés embauchés par la ville.

Le Canada est le pays des températures extrêmes. L'été est un moment à connaître dans sa vie mais les températures sont très hautes. Avec l'ouverture des festivals, du grand prix F1, du concours annuel des feux d'artifice, Montréal est une ville animée dont il est difficile de ne pas très vite tomber amoureux.

Évidemment, comment ne pas parler de l'accent québécois et de ses diverses expressions. On en append tous les jours et vaut mieux vite les assimiler si on veut se faire comprendre.

Quelque traduction quebeccois/françaispour survivre :
Magasiner : shopping
Courriel : e-mail
Breuvage : boisson
Bas : chaussette
Chandail : pull
Code NIP : code PIN
Crayon : Bic
Une efface : une gomme
Gomme : chewing gum
Brocheuse : agrafeuse
Tu, ça va-tu ? : Comment ça va ?
Pas si pire : ça va
Je suis en amour : je suis amoureux
Chum : petit ami
Blonde : petite amie
Gosse : testicules (! Évitez d'appeler vos enfants.. mes « gosses », donc)
Char : voiture
un sou : un centime
En tout cas : bref
Un vidéo : une vidéo
Tu t'en vas chez vous ? : Est-ce que tu rentres chez toi ?
Je m'en vais chez nous : je rentre chez moi

Ces propos d'Elsa G ont été recueillis par Paul.

Réagir sur le Forum étranger

Paul
08.04.2013

Retour au dossier étranger
étranger : Etudier à l'étranger : Le Canada (Quebec) : Imprimer
Derniers articles "étranger"

étranger : consultez aussi...

orientation
Langues. Les filles meilleures que les garçons en anglais

Langues. Les filles meilleures que les garçons en anglais

L’enquête de l’organisme EF révèle cette année que le niveau d’anglais des adultes varie selon leur sexe. Les Françaises se débrouillent en effet un peu mieux en anglais que leurs collègues masculins.

François Hollande défend l'avantage des étudiants français au Québec

François Hollande défend l'avantage des étudiants français au Québec

Dans un périple de trois jours au Québec, François Hollande a voulu défendre la relation privilégiée de la France et de la Belle Province. Il a notamment abordé l’épineux sujet des droits étudiants pour les Français au Québec.

L'apprentissage précoce des langues étrangères ne vaut pas l'immersion totale.

L'apprentissage précoce des langues étrangères ne vaut pas l'immersion totale.

Une étude suisse du Centre scientifique de compétence sur le plurilinguisme s'est intéressée à l'importance de l'âge dans l’apprentissage des langues à l’école. Elle révèle le manque d'efficacité de l’apprentissage précoce d’une langue en milieu scolaire.

Etudier à l'étranger : passeport pour... le Royaume-Uni

Etudier à l'étranger : passeport pour... le Royaume-Uni

Une destination qualitative et très avantageuse si vous partez dans le cadre d’échanges Erasmus : proximité, bon niveau des universités et diplômes recherchés.

Grand Jeu Concours : gagnez un séjour linguistique de 2 semaines à New-York !

Grand Jeu Concours : gagnez un séjour linguistique de 2 semaines à New-York !

Le Parisien Etudiant et le site Voyage-Langue.com vous offrent un séjour linguistique de deux semaines à New-York pour parfaire votre anglais ! A la clef : billets d'avion, cours d’anglais et hébergement pendant 2 semaines.

Coût des études à l'étranger : quels sont les pays les plus chers pour étudier ?

Coût des études à l'étranger : quels sont les pays les plus chers pour étudier ?

Dans une étude réalisée par l’institut IPSOS auprès de plus de 4 500 parents de 15 pays, la banque HSBC s'intéresse aux coûts et bénéfices des études à l’étranger.

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
Cours Servais
Depuis sa création en 1891, la vocation du COURS SERVAIS est d’aider les...
EME - Ecole d'art Maryse Eloy
L'École d'art Maryse Eloy - Paris, forme depuis 30 ans des...
Lignes et Formations - l'école des métiers créatifs
LIGNES ET FORMATIONS est l’école à distance spécialisée dans les métiers...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

Les soirées, bons plans, actu, orientation, ... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.

Sites du Groupe Amaury

Paris Job France Football L'equipe ASO Velo magazine Journal du Golf