En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Formations

Hôtellerie-Restauration : Expériences internationales, un atout pour évoluer

Pour parfaire sa maitrise d'une langue ou développer sa capacité d'adaptation, l'experience à l'étranger est désormais privilégiée

Un stage à Londres ou à Tokyo, une première expérience à Hong-Kong ou New-York… De plus en plus de jeunes professionnels de l’hôtellerie-restauration ont eu, durant leurs études ou tout juste sortis de l’école, une expérience hors de nos frontières.

« En France, où il y a beaucoup de touristes étrangers, c’est une nécessité. A la fois pour parfaire sa maîtrise de l’anglais, voire d’une autre langue, et pour développer sa capacité d’adaptation à d’autres cultures et à d’autres clientèles. Pour espérer être recruté dans un établissement de luxe, c’est même indispensable », assure Alain Jacob, fondateur d’AJ Conseil, cabinet de recrutement spécialisé en hôtellerie, restauration et tourisme. Un impératif pris en compte dans les écoles préparant de futurs managers. « Sur nos campus français, les classes accueillent des étudiants du monde entier, certaines formations se déroulent en anglais et une partie du cursus peut être réalisée à l’étranger, tout comme les stages », précise Benjamin Garcia, directeur académique de l’école internationale de management de l’hôtellerie et du tourisme Vatel qui dispose d’un réseau de 31 sites à travers le monde.

Les CFA intègrent aussi des séjours à l'étranger...


Intégrée depuis longtemps à la formation des écoles renommées, cette dimension internationale gagne les formations universitaires, les lycées hôteliers et même certains Centres de formation d’apprentis (CFA). AU CFA Pierre-Cointreau d’Angers (Maine-et-Loire), par exemple, les élèves de Bac Professionnel des filières Cuisine et commercialisation et Service en restauration se voient proposer un séjour de 15 jours à l’étranger, pour découvrir la cuisine et le service en version anglaise ou danoise. « C’est un métier où la mobilité est importante. Il est préférable d’y être confronté tôt. Les expériences à l’international constituent un atout déterminant sur un CV », assure Murielle Jurado, responsable de la filière hôtellerie-restauration de ce CFA. D’ailleurs, l’établissement encourage ses jeunes diplômés à débuter leur carrière hors de l’hexagone et les accompagne même dans la quête d’un emploi à l’étranger.

"Il est possible de faire une belle carrière avec un CAP"

L'avis de... Hervé BÉCAM, vice-président de l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie (UMIH)


Quelles sont les difficultés auxquelles sont confrontées les entreprises du secteur en matière de RH ?
Le problème numéro un des dirigeants de restaurants et d’hôtels, c’est le recrutement, l’intégration et la fidélisation. Il y a des tensions sur de nombreux métiers, principalement dans la restauration. On manque de chefs, de seconds, de commis, de maîtres d’hôtel ou encore de chefs de rang. Dans l’hôtellerie, les difficultés sont moins importantes, mais il est néanmoins compliqué de trouver des femmes de chambre et des gouvernantes. Une pénurie particulièrement marquée dans les petites entreprises.

Comment remédier au manque d’attractivité du secteur ?
Au fil du temps, il y a eu beaucoup de progrès en matière sociale. Reste que nos métiers impliquent des contraintes, notamment en termes d’horaires de travail. Pourtant, c’est un secteur qui crée de l’emploi et qui permet, même avec un niveau de qualification minimum, en particulier un CAP, de s’insérer rapidement sur le marché du travail. Les plus motivés peuvent même évoluer rapidement et faire de belles carrières en accédant à des postes à responsabilité. Beaucoup de chefs étoilés ont débuté avec un CAP !

Au-delà des fonctions classiques, existe-t-il de nouveaux métiers ?
Comme tous les secteurs, l’hôtellerie et la restauration sont impactés par la transition numérique. Il y a évidemment l’explosion du yield management (démarche consistant à adapter les tarifs en fonction de la demande) dans l’hôtellerie pour lequel on recherche des chargés de commercialisation spécialisés dans cette technique. Au-delà, le digital va permettre une gestion plus fine de la relation client, et sans doute entraîner l’apparition de nouvelles qualifications.

Métiers liés : Maître d'hôtel, Directeur d'hôtel, Sommelier,


Réagir sur le Forum Orientation

LE PARISIEN
28.09.2015

Retour au dossier Formations
Formations : Hôtellerie-Restauration : Expériences internationales, un atout pour évoluer
Imprimer

Formations : consultez aussi...

orientation
International. Découvrir et s'enrichir des cultures des autres continents

International. Découvrir et s'enrichir des cultures des autres continents

En échange universitaire, sur un campus à l’étranger ou en stage en entreprise, les possibilités d’acquérir une expérience multiculturelle sont variées.

Écoles. Les business schools misent sur l'alternance

Écoles. Les business schools misent sur l'alternance

La formule a trouvé sa place dans les écoles de commerce. Pour les étudiants, c’est avoir un pied dans l’entreprise et pouvoir mettre en application les apprentissages théoriques.

Pourquoi les plus prestigieuses business schools sont-elles américaines ?

Pourquoi les plus prestigieuses business schools sont-elles américaines ?

L'invité - Rick Levin : ancien président de l’Université Yale et directeur général de Coursera. Faut-il être riche pour entrer dans les meilleures business schools ?

APB - Une pétition contre le tirage au sort des étudiants

APB - Une pétition contre le tirage au sort des étudiants

Une circulaire parue discrètement fin avril, officialise la méthode de sélection par "tirage au sort" pour l'entrée à l'Université... beaucoup d'étudiants s'en insurgent et une pétition vient d'être lancé pour demander au nouveau gouvernement d'agir.

APB : Nos conseils pour ordonner vos voeux d'orientation

APB : Nos conseils pour ordonner vos voeux d'orientation

Vous avez jusqu'au 31 mai minuit pour modifier l’ordre de leurs vœux dans le logiciel d’orientation post-bac APB. Un moment stratégique pour les élèves. Les solutions pour s’en sortir.

Alternance. Une mauvaise image auprès des familles

Alternance. Une mauvaise image auprès des familles

François Hollande avait fixé l’objectif de 500 000 apprentis. Mais en 2016, seuls 405 000 élèves ont signé un contrat leur permettant de suivre une formation tout en travaillant dans leur domaine.

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
Ifa A. Chauvin
l'Institut de Formation par Alternance Adolphe Chauvin, implanté à Osny dans...
ENGDE - Ecole supérieure de gestion et expertise comptable
Etablissement d'enseignement supérieur privé spécialisé depuis 1965 dans...
CFA d'Alembert
Le CFA d'Alembert est l'une des 24 écoles de la CCI Paris Île-de-France qui...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

L'actu du site, bons plans, soirées, orientation... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.