OrientationMétiers

Fiche Métier : chef de publicité online

Internet connecte les commerciaux - Les besoins en commerciaux dans le secteur multimédia sont importants.

700 000 emplois directs auraient été créés par le secteur multimédia depuis 1995. Les besoins en commerciaux, plus particulièrement, restent importants.

Pas facile de définir les contours du secteur multimédia sur le marché de l’emploi. Aujourd’hui, les professionnels parlent davantage du monde de l’Internet, du Web dans sa globalité. Font ainsi partie de ce secteur les agences Web, les sociétés de services en informatique (SSII) spécialisées dans la création de sites, les régies publicitaires online, les éditeurs de logiciels, les référenceurs et, bien sûr, les fournisseurs d’accès Internet (FAI), les moteurs de recherche, les pure-players (entreprises dont l’activité est exercée exclusivement sur Internet) et les sites de e-commerce. « Groupon, Google, Spartoo viennent recruter chez nous », assure Susan Nallet, responsable espace carrières de l’Ecole supérieure de commerce de Grenoble.

Dans ces métiers, l’emploi est difficilement chiffrable. Néanmoins, le ministère de l’Economie et des Finances estime à 1,6 million le nombre de postes dans le secteur « technologiquement innovant ». Selon une étude du cabinet de conseil McKinsey sur l’impact d’Internet sur l’économie française, dévoilée en mars dernier, 700000 emplois directs auraient été créés par la filière Internet depuis 1995. La plupart concernent des postes de développement technique (développeur, « traffic manager », « community manager », etc.) et la demande sur ces profils reste extrêmement forte. Consultez notre article sur les métiers du web et de l'ecommerce

« Les SSII et éditeurs commercialisent leurs propres produits »

Mais pour Frédéric Magnen, consultant chez Selescope, cabinet de recrutement spécialisé dans l’emploi des cadres, les commerciaux se révèlent de plus en plus importants dans le secteur. « Les SSII et éditeurs, avec l’avènement du Cloud, commencent à commercialiser eux-mêmes leurs propres produits et recherchent des professionnels pour cela. En début d’année, l’entreprise de Cloud Computing Salesforce recherchait 250 commerciaux. » Même vision au sein du cabinet Hays : « Dans le large secteur du multimédia, les besoins en commerciaux sont non pas conséquents mais constants, explique Yann Bell, responsable de la sous-division dédiée aux métiers du Web et du e-commerce. Le top 5 des market place, CDiscount, Pixmania, Amazon, eBay et Rueducommerce, développent constamment leur e-store. Ils recherchent donc des chefs de publicité BtoB, des responsables de marché, des directeurs de business unit, avec des profils de manageurs. Les agences de publicité Web recrutent des responsables de clientèle chargés de l’achat d’espaces mais aussi du marketing. Chez les pure-players, les commerciaux vont assurer le bon référencement des clients. Dans ce secteur, il existe différents profils de commerciaux. » Sans oublier les télécoms (FAI, opérateurs, etc.), grands recruteurs de forces de vente.

Malgré la bonne forme du secteur et son attractivité, le multimédia n’échappe pas à la règle : « La pénurie de commerciaux touche toute la France, dans tous les secteurs, rappelle Gaël Boudergue, vice-président du Club 1er des dirigeants commerciaux de France (DCF). Et c’est bien dommage car les débouchés comme les évolutions sont assurés dans des problématiques de plus en plus passionnantes. » Des places sont donc à prendre. Et elles peuvent être séduisantes dans un univers en constante évolution comme le multimédia.

Consultez aussi : Bouygues Telecom, Priceminister, Autoies.com, Cometik... quatre entreprises qui recrutent des Commerciaux

3 questions à...
Pierre CANNET,
Dirigeant du cabinet spécialisé dans le multimédia BlueSearch, délégué général du Club des DRH (directeurs des ressources humaines) du Net


"Les recruteurs cherchent des bacs + 2 à bacs + 5"

Comment se porte le marché du travail pour les commerciaux multimédia ?
Actuellement, les entreprises du monde Internet ont toutes pour objectif de maximiser leurs revenus. Et pour cela, elles ont besoin de commerciaux. Selon moi, cette population représente 20 à 22% des effectifs totaux du secteur Internet. En 2011, ces effectifs globaux ont augmenté de 11 à 12% et les commerciaux ont suivi la même progression, voire plus. 2012 s’annonce un peu plus difficile mais pour le recrutement des commerciaux, je suis plutôt optimiste. Lorsque l’activité baisse, les entreprises font appel à eux pour la relancer. Les gros recruteurs sont les agences de communication Web, les régies et les éditeurs de solutions Web. Les nouveaux médias embauchent également. Pour les recrutements qu’ils nous confient, un sur deux concerne un poste de commercial.

Quels sont les profils recherchés ?
Il existe dans le secteur de l’Internet plusieurs types de commerciaux. Nous avons tout d’abord les postes classiques qui font de la vente d’espaces ou de produits online et travaillent par exemple dans des régies publicitaires. Ce sont les chefs de publicité online, les directeurs de clientèle online et les directeurs de publicité online. Ensuite, il y a les profils plus techniques qui vendent des solutions Internet aux entreprises et travaillent chez les éditeurs de ces solutions. Enfin, il existe des postes de « country manager » ou de « business développer » en charge du développement des entreprises à l’international. Ils sont en particulier employés par les grands sites de commerce électronique et les portails. Les recruteurs demandent souvent un niveau bac + 2 à bac + 5, de formation commerciale ou parfois ingénieur, avec deux à huit ans d’expérience. Cependant, ce sont des postes relativement accessibles pour les juniors. Quelqu’un qui sait vendre et qui aime Internet trouvera un poste facilement. La personnalité et la motivation peuvent encore remplacer les diplômes et l’expérience.

Quels salaires peut-on attendre ?
Les salaires tournent autour de 30 000 € annuels brut pour un chef de publicité online, avec un variable qui peut aller de 7 000 à 10 000 €. Un directeur de clientèle se situera dans les 35 000 € brut avec un variable de 15 000 €. Le directeur de publicité atteindra les 50 000 € annuels brut et 20 000 € de variable.


EN SAVOIR PLUS
A lire
- "Les Métiers du multimédia et de l’Internet", 8e édition, d’Alix Thomas, Editions Studyrama, 256 pages. 11,95 €.
- "Les Métiers d’Internet Le guide 20112012", de Jean-Michel Oullion, Editions L’Etudiant,
285 pages. 12,90 €.

A consulter
- "Impact d’Internet sur l’économie française, comment Internet transforme notre pays", cabinet de conseil McKinsey pour le ministère de l’Industrie, de l’Energie et de l’Economie
numérique, 44 pages sur lesrapports.ladocumentationfrancaise.fr
- Site de l’Ecole multimédia : www.ecolemultimedia.com
- Site de l’Ecole supérieure de commerce de Grenoble : www.grenobleem.com
- Site des dirigeants commerciaux de France : www.reseaudcf.fr
- Site du cabinet de recrutement Sélescope : www.selescope.com
- Site du cabinet Hays :www.hays.fr
- Site du cabinet BlueSearch : bluesearch.artegos.com.

Article paru dans Le Parisien Économie du lundi 5 décembre 2011

Métiers liés : Responsable e-commerce, Webmarketer, Chef de publicité, Chef de produit marketing,

Retour au dossier Métiers
Métiers : Fiche Métier : chef de publicité online
Imprimer

Commentaires / Réactions

Métiers : consultez aussi...

Orientation. Les métiers de la communication en podcasts

Orientation. Les métiers de la communication en podcasts

3 questions à Julien Casiro, Président de Braaxe, agence de communication, et fondateur de Beyond Talent, une série de podcasts pour découvrir en détails les métiers de la publicité et de la création

Les métiers du management doivent s'adapter et intégrer les intelligences artificielles

Les métiers du management doivent s'adapter et intégrer les intelligences artificielles

Rencontre avec Charles Perez, responsable du MSc Data Management à PSB (Paris School of Business)

Formations, métiers... passez en mode numérique

Formations, métiers... passez en mode numérique

Dossier spécial du Parisien Etudiant, à retrouver ce mardi 15 octobre au sein du Parisien / Aujourd'hui en France et sur notre site.

Digital : 3 métiers en pleine expansion

Digital : 3 métiers en pleine expansion

Développeur, Spécialistes de la Data, UX/UI. Nouvelles ou non, certaines spécialités prennent de l’ampleur. Le point sur les compétences phares du moment.

Digital : des candidats très convoités par les entreprises

Digital : des candidats très convoités par les entreprises

Pour prendre le virage du numérique, les entreprises ont un défi majeur à relever : attirer des profils que tous les secteurs convoitent.

Emploi. Les nouvelles attentes du secteur du numérique

Emploi. Les nouvelles attentes du secteur du numérique

Quelles sont les nouvelles attentes du secteur du numérique en termes de profils recrutés ? 3 questions à Frédéric Meunier Directeur de l’EFREI

Ecoles à la Une

Coding Factory by ITESCIA, l'école qui bouscule le Code
La Coding Factory : l’école qui bouscule le Code Découvrez nos formations...
GLION - Institut de Hautes Etudes
Des formations qui font la différence Étudier à Glion vous préparera à...
Le Village De l'Emploi
Avec une méthode éprouvée depuis 1998 et déjà plus de 5400 carrières...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter

L'actu du Parisien Etudiant, examens, bons plans, soirées, orientation... *

Inscription réussie - Merci.


* En complétant votre adresse électronique, vous validez les Conditions Générales d’Utilisation et acceptez que Le Parisien, responsable de traitement, traite vos données pour vous permettre de recevoir les actualités Le Parisien Etudiant. Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de protection de vos données personnelles : Politique de confidentialité.