En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Formations

Fiche Métier : Jardinier / Paysagiste

Présentation du Métier de Jardinier / Paysagiste : un emploi de terrain très recherché...

Dans les parcs et les jardins, les massifs se parent de mille couleurs grâce aux 160 000 professionnels répartis pour moitié dans les collectivités et pour moitié dans le secteur privé. La vague verte profite aux entreprises de création et d’entretien de jardins qui ont généré 2 400 emplois par an en moyenne depuis 2007.

Et elles continuent à recruter des jeunes diplômés qui travailleront en grande majorité — 86% des salariés — sur le terrain. Mais attention, il ne suffit pas de connaître les végétaux. En effet, le jardinier-paysagiste touche aussi à la maçonnerie pour monter des murets, installer un bassin ou poser des dallages, à l’électricité pour concevoir un éclairage, et il lui arrive de conduire des engins de chantier ! Alors mieux vaut se former et aller le plus loin possible.
Après la 3e, on trouve deux cursus à réaliser en deux ans : le certificat d’aptitude professionnelle agricole (CAPA) et le brevet professionnel agricole (BPA), spécialité travaux ou aménagements paysagers. Le bac pro se prépare, lui, en trois ans après le collège.

Les élèves ont ensuite tout intérêt à continuer dans le supérieur avec le brevet de technicien supérieur agricole (BTSA), option aménagements paysagers et jusqu’au niveau ingénieur pour devenir concepteur paysagiste.

Le marché de l’emploi a ses exigences. « Il faut avoir au minimum un bac pro, souligne Emmanuel Mony, président de l’Unep-les entreprises du paysage, la plus importante organisation professionnelle du secteur. Avec seulement un CAPA ou un BEPA, les jeunes auront plus de mal à trouver du travail. »

Heureusement, à tout moment de son parcours, l’apprenti jardinier peut compléter sa formation par des certificats de spécialisation (CS). Ces derniers apportent une spécialité appréciée par les recruteurs comme celle de l’élagage ou des terrains de sport.

Une fois le bon diplôme en poche, les opportunités ne manquent pas au sein des quelque 20 000 entreprises du paysage en France. Les services des espaces verts publics recherchent eux aussi des compétences. Les mairies ou les collectivités attachent une importance particulière aux enjeux du développement durable. Du coup, ces recruteurs privilégient « des jardiniers qui ont été formés à la biodiversité », précise Thibaut Beauté, le président de l’Association française des directeurs de jardins & espaces verts publics.

Bon à savoir également, les jeunes peuvent décrocher des boulots dans la distribution spécialisée. « Les jardineries apprécient les compétences des jeunes formés aux métiers du paysage », note Marie-Noëlle Dantin, responsable du BTS aménagements paysagers à la maison familiale rurale de Gron (Yonne).

Côté rémunération, les salaires dans le privé vont de 1 390 à 1 750 € brut mensuels pour un jardinier-paysagiste et de 2 500 à 4 150 € pour un conducteur de travaux.

« Il faut au minimum un bac pro »

Pour avoir toutes ses chances de gravir rapidement les échelons, il ne faut pas hésiter à se démarquer. En présentant par exemple le concours des Olympiades des métiers. « Ceux qui arrivent au niveau national auront le choix des recruteurs, mais aussi un bon argument pour un prêt à la banque s’ils souhaitent s’installer », relève Pascal Lentier, formateur à l’établissement public de formation agricole Angers-Le-Fresne (Maine-et-Loire).

Ceux qui ont le goût du voyage pourront aussi s’engager, après un premier diplôme, auprès des compagnons du devoir. Ils partiront alors en France et à l’étranger pour parfaire leurs connaissances.

EN SAVOIR PLUS

À VOIR
Les 1er et 2 avril, place de la Bastille à Paris (XIIe), l’Association nationale pour l’emploi et la formation en agriculture (Anefa) organise un événement pour faire découvrir ses métiers et perspectives d’emploi, dont ceux du paysage. Détails sur anefa.org.

À CONSULTER
Le portail Web de l’enseignement agricole français, chapeauté par le ministère de l’Agriculture, donne toutes les coordonnées des établissements : www.portea.fr.
Les maisons familiales rurales constituent une importante voie de formation pour les jardiniers paysagistes : www.mfr.asso.fr.
Pour concourir aux : Olympiades des métiers .
Pour rejoindre les : Compagnon du devoir

Dossier réalisé par Coralie Donas, extrait du supplément Parisien Eco du 21 mars 2011

Métiers liés : Botaniste, Technicien paysagiste,


Réagir sur le Forum Orientation

LE PARISIEN
23.03.2011

Retour au dossier Formations
Formations : Fiche Métier : Jardinier / Paysagiste
Imprimer

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

Formations : consultez aussi...

orientation
APB 2017 : encore 17 000 candidats mécontents sans propositions

APB 2017 : encore 17 000 candidats mécontents sans propositions

Suite à la deuxième phase de réponses d'APB. De nombreux étudiants n’ont pas toujours trouvé de place dans différentes filières saturées.

APB : les 4 réponses possibles aux résultats d'admission

APB : les 4 réponses possibles aux résultats d'admission

26 juin 2017 : 2e phase d'admission. Les candidats inscrits sur APB peuvent obtenir la réponse à leurs voeux d'admission. Voici les conseils pour bien répondre à cette première phase de réponse. Comment y répondre et rester zen.

APB - La ministre Frédérique Vidal veut mettre fin au tirage au sort à la fac

APB - La ministre Frédérique Vidal veut mettre fin au tirage au sort à la fac

Frédérique Vidal, la ministre de l'Enseignement supérieur, a accordé sa première interview au Parisien. L’ancienne présidente de l’université de Nice compte mettre fin dès 2018 à la procédure très décriée de tirage au sort.

Facs saturées : «Il y avait des étudiants jusque sur l'estrade»

Facs saturées : «Il y avait des étudiants jusque sur l'estrade»

Les jeunes bacheliers qui arrivent à trouver une place à l'université sont confrontés aux aléas de la fac : amphithéâtres bondés, matériel vétuste, manque d'encadrement. Une expérience qui peut vite décourager.

Pourquoi les facs françaises sont saturées

Pourquoi les facs françaises sont saturées

C'est la hantise de ceux qui passent l'épreuve de philosophie du baccalauréat ce jeudi : tous n'auront pas de place dans la fac de leur choix.

Les meilleurs Masters en Finance selon le Financial Times : les écoles françaises au top !

Les meilleurs Masters en Finance selon le Financial Times : les écoles françaises au top !

Classement 2017 du Financial Times : love France. 10 écoles françaises se hissent dans le Top 50 du classement mondial des masters en finance réalisé par le Financial Times (Masters in Finance Pre-experience 2017).

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
ITESCIA - L'école du i-Management
ITESCIA, l'école du i-management de la CCI Paris Ile-de-France, forme chaque...
Audencia Business School
Audencia Business School : Innovative leaders for a responsible...
ISIS - Institut Supérieur de l'Image et du Son
L’institut Supérieur de l’Image et du Son, implanté dans le quartier du...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

L'actu du site, bons plans, soirées, orientation... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.