En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Métiers

Fiche Métier : Le designer graphique met les mots en images

Si la majorité des designers graphiques travaillent en indépendants, il est conseillé de faire ses premiers pas en agence.

orientation metiers Fiche Métier : Le designer graphique met les mots en images  Si la majorité des designers graphiques travaillent en indépendants, il est conseillé de faire ses premiers pas en agence. designer, graphiste, travailler dans le graphisme, agence graphiste

Diplômé de l'école supérieure d'art de Lorraine à Epinal, Hugo Roussel a travaillé 4 ans dans un centre culturel avant de se lancer en indépendant

Consultez aussi :

Le mot graphiste est de moins en moins utilisé. "On lui préfère le terme de designer graphique", prévient François Caspar, président de l’Alliance française des designers (AFD) et designer graphique depuis vingt-trois ans.
D’une part parce que le mot "design" est compris au niveau international et parce qu’il englobe toutes les composantes du métier.
"Le designer est celui qui dessine à dessein." D’autre part, parce que le métier de graphiste est souvent dévalorisé voire mal perçu, les formations étant nombreuses et pas toujours de très bonne qualité.


« Les profils sont très divers. Il y a des autodidactes, des personnes en reconversion qui ont suivi une formation de six mois, des personnes diplômées d’un master ou d’un doctorat », détaille François Caspar.
Ce changement d’appellation entraîne la disparition en 2001 du Syndicat national des graphistes.
Deux ans plus tard, l’Alliance française des designers voit le jour. Elle fusionne en 2004 avec l’Union française des designers industriels et en 2009 avec le Syndicat national des designers textile.
« Le graphisme et le design sont imbriqués. Cela n’a plus de sens d’enfermer le designer graphique dans un médium spécifique. Il peut en effet être amené à travailler pour des supports papier et/ou numérique », confirme Benoît Drouillat, président de l’association professionnelle Designers interactifs.

Des compétences qui ne s’acquièrent pas seulement sur les bancs de l’école


Aujourd’hui, il est possible d’emprunter plusieurs voies pour devenir designer graphique. "Un BTS (brevet de technicien supérieur) suffit pour travailler dans une agence, la formation se poursuivant dans l’entreprise. Mais ce n’est pas tant une question d’école que de cursus. En réalité, il faut au minimum quatre ans d’études pour pouvoir appréhender toutes les facettes du métier.
" Les écoles supérieures d’art et de design sont idéales pour le faire ", explique le président de l’AFD.
"En France, on compte environ 40 000 designers graphiques indépendants, 25 000 inscrits à la Maison des artistes (rémunérés en droits d’auteur) et 15 000 à l’Urssaf (créateurs d’entreprise). Parmi eux, 6 000 à 8 000 vivotent.
La plupart ont cherché pendant six mois un CDI, ne l’ayant pas trouvé, ils décident de se lancer.
Mais s’ils ont appris à créer, "ils ont rarement appris à faire du business ", constate François Caspar.

Ainsi pour démarrer sa carrière de designer graphique, il semble plus raisonnable de travailler d’abord en agence. "A l’embauche, le salaire peut ne pas dépasser le smic mais il peut atteindre 2 000€ brut par mois pour un junior et 4 000€ brut par mois pour un senior", précise-t-il.
L’expérience venant, il est possible de se mettre en free-lance et de travailler pour plusieurs agences ou en direct avec un client.
"Le packaging est un marché juteux. Par ailleurs, il faut savoir qu’il y a peu d’élus dans le secteur du luxe, même s’il est très rémunérateur. Alors que dans l’alimentaire, on est moins bien payé mais on peut avoir beaucoup de travail", constate le président de l’AFD.
Et Benoît Drouillat de conclure : "Il faut se construire un bon réseau car nous sommes très nombreux sur le marché. Il faut veiller à fidéliser ses clients car personne n’est irremplaçable."

TEMOIGNAGE

Hugo ROUSSEL,
35 ans, designer graphique indépendant à Nancy (Meurthe et Moselle)


Avec un bac construction mécanique, option productique mécanique, Hugo Roussel se prédestinait au monde des robots. Mais son amour du dessin pousse finalement ce designer graphique, indépendant depuis sept ans à Nancy (Meurthe-et- Moselle), à choisir l’image.
Il intègre ainsi l’Ecole supérieure d’art de Lorraine à Epinal (Vosges). « Nous ne sommes pas formés spécifiquement au métier de designer graphique. Mais durant cinq ans, j’ai touché à différentes disciplines toujours en lien avec les thématiques de l’image et de la narration.»

En 2000, il décroche son diplôme national supérieur d’expression plastique. Mais il doit faire son service militaire. Il l’effectuera dans le civil, au centre culturel André-Malraux à Vandoeuvre-lès-Nancy. Une structure qu’il connaît déjà puisqu’il y a réalisé un stage pendant ses études.
Il se retrouve ensuite sur le marché du travail et, heureux hasard, l’agence de communication du centre culturel cherche un graphiste pour remplacer un congé maladie. Hugo Roussel y restera quatre ans.
Une étape nécessaire, selon lui, si l’on veut travailler en indépendant. "J’ai appris à la fois au niveau technique et commercial, que ce soit pour la relation avec les clients ou les imprimeurs."

Riche de cette expérience, il décide de prendre son envol en lançant son studio de création,Punkat. Il a réussi à se faire une clientèle assez rapidement, essentiellement dans le domaine culturel, mais il avoue que les deux premières années ont été difficiles.
Aujourd’hui, il essaie de se payer 1 500 € net par mois. Si cela peut paraître peu, il ne regrette en aucun cas d’être indépendant.
Ce qui lui plaît, c’est de créer pour des supports variés : des cartes de visite, des affiches mais aussi de la signalétique pour une exposition.
Il apprécie aussi de travailler avec d’autres graphistes, quand un projet inclut des aspects numériques par exemple. « C’est un métier créatif mais pas artistique »
, résumet- il. En tout cas bien ancré dans notre vie quotidienne.


Dossier réalisé par Marie Lepesant
Article paru dans le Parisien Economie du lundi 14 mai 2012

EN SAVOIR PLUS
À CONSULTER
- Le site de l’Alliance française des designers donne l’actualité juridique, sociale et fiscale du design en France et à l’international : www.alliancefrancaisedesdesigners.org
- Le site de l’association professionnelle Designers interactifs promeut le design numérique :
www.designersinteractifs.org
- Un guide gratuit sur les droits et devoirs du graphiste indépendant : Festival international de l’affiche et du graphisme de Chaumont (Haute Marne) du 26 mai au10 juin2012 : www.cigchaumont.com
- Festival international du design interactif à Limoges (Haute Vienne)
du 29 au 31 mai : webdesignfestival.com/2012

Métiers liés : Designer, Créateur graphique,


Réagir sur le Forum Orientation

LE PARISIEN
25.05.2012

Retour au dossier Métiers
Métiers : Fiche Métier : Le designer graphique met les mots en images
Imprimer

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

Métiers : consultez aussi...

orientation
Le Top 10 des meilleurs métiers en 2017... et les pires à éviter !

Le Top 10 des meilleurs métiers en 2017... et les pires à éviter !

Niveau de salaire, stress, recrutement, carrière... quels sont les métiers les plus en vogue et ceux à éviter ? Le site américain CareerCast.com publie chaque année une étude sur 200 métiers aux états-unis en voici le Palmarès 2017.

Les spécialités préférées des étudiants en médecine en 2016

Les spécialités préférées des étudiants en médecine en 2016

L'ophtalmologie est la spécialité la plus prisée des étudiants, alors que la médecine du travail, elle, peine à recruter, selon une étude de la Drees publiée jeudi.

Premier emploi : plus des 2/3 des jeunes estiment que l'école prépare mal à l'insertion pro

Premier emploi : plus des 2/3 des jeunes estiment que l'école prépare mal à l'insertion pro

Selon une étude, les jeunes Français jugent l’accès à la vie professionnelle difficile et considèrent que l’école les prépare mal.

Ecoles du numérique : préparer les nouveaux métiers du Marketing et de la Communication

Ecoles du numérique : préparer les nouveaux métiers du Marketing et de la Communication

Former en trois ans des professionnels opérationnels, agiles sur les réseaux sociaux et capables de répondre aux enjeux sans cesse renouvelés du numérique, c’est ce que proposent les écoles spécialisées.

Secteur qui recrute : la distribution recherche toujours de nouveaux talents

Secteur qui recrute : la distribution recherche toujours de nouveaux talents

Avec plus de 3 millions de collaborateurs et près de 100 000 recrutements prévus cette année, le secteur de la distribution gagne à être connu. Avec ou sans diplôme.

Le métier de technicien ou agent technique, qu'est-ce que c'est ?

Le métier de technicien ou agent technique, qu'est-ce que c'est ?

Techniciens : des postes de plus en plus valorisés - Rencontre avec Oualid Hathroubi directeur régional chez Hays, cabinet de recrutement, qui nous précise la définition et la recherche autour de ces postes.

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
ISTH
Depuis 1954, l'ISTH confirme sa place de leader parmi les grandes classes...
CLCF - Conservatoire Libre du Cinéma Français
La longue histoire du CLCF depuis 1963 n’en fait pas une vieille dame indigne...
Sup de Vente, l'école supérieure de vente de la CCI Paris Ile-de-France
Forte d’une expérience de plus de 25 ans, Sup de Vente est aujourd’hui...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

L'actu du site, bons plans, soirées, orientation... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.