OrientationMétiers

Fiche Métier : Le dessinateur projeteur, un bac + 2 recherché

Le dessinateur projeteur traduit les plans de l’ingénieur en schémas d’exécution exploitables

Technicien qualifié, le dessinateur projeteur élabore, sur papier et de plus en plus par ordinateur, les schémas d’un produit dans ses moindres détails (dimensions, inertie des matériaux, résistance à l’usure, etc.).

Ses domaines d’intervention ont l’avantage d’être larges. Pôle emploi répertorie 38 appellations pour ce seul métier qui s’exerce en bureau d’études ou au sein d’une entreprise : en BTP ou en urbanisme, en hydraulique ou en chaudronnerie, en outillage comme en électrotechnique et en menuiserie.

Les compétences demandées, et plus particulièrement la maîtrise des logiciels, ne seront pas les mêmes selon qu’il faut concevoir un pont ou une école, un wagon de train, une poignée de portière ou encore intervenir dans le génie climatique et électrique, dans l’aéronautique, la construction navale ou parfois dans la grande distribution pour élaborer les packagings.

Pour y parvenir, un niveau bac + 2 est apprécié, même si un bac professionnel avec de l’expérience peut parfois suffire. L’alternance est, bien évidemment, un atout considérable. Selon le secteur visé, les jeunes bacheliers scientifiques peuvent s’orienter vers un BTS bâtiment, travaux publics, construction métallique ou géomètre topographe. Le DUT génie civil convient également, tout comme le BTS design d’espace, génie mécanique, structures métalliques, chaudronnerie, électricité.

« L’idéal est de se spécialiser avec une licence professionnelle ou une formation complémentaire »


« L’idéal est de se spécialiser avec une licence professionnelle ou une formation complémentaire, explique Cyril Lecacheur, manageur régional pour le cabinet de recrutement Hays BTP. Le recrutement est alors assuré. »

Car dans ce métier, les recruteurs parlent de pénurie. Michel Oudin, directeur du lycée Claude-Nicolas-Ledoux à Vincennes (Val-de-Marne), plus connu sous le nom de l’Ecole du bâtiment et des travaux publics, le constate : « Dans le BTP, nous manquons de formations spécifiques et donc de candidats pour la conception en amont, par exemple, des plans d’exécution de coffrage ou de ferraillage de béton armé. Un savoir-faire qu’un architecte n’a pas. Mais c’est un travail de bureau et les jeunes sont plus attirés par le chantier, l’extérieur. Les BTS bâtiment ou travaux publics sont les seules formations qui mènent à ce métier-là, mais les candidats qui en sortent choisissent à 90% le métier de conducteur de travaux. »

Fabrice Robert, directeur général du site Jobintree, confirme. Dans son baromètre de janvier 2013 des postes les plus recherchés, le dessinateur projeteur se trouve en 7e position. Selon l’étude, une offre d’emploi pour ce métier ne recevrait en moyenne que 34 candidatures quand le métier de secrétaire en réceptionnerait 481 ou celui de chauffeur poids lourd 138. « Les professions techniques sont trop peu valorisées en France, explique Fabrice Robert. Pourtant, dans l’industrie, le métier de dessinateur projeteur est attractif. La rémunération commence au smic mais double au bout de deux ans. » Dans le BTP, le jeune diplômé commencera entre 2000 € et 2300 € net par mois pour grimper à 3000 € au bout de six ans d’expérience. En outre, un bon esprit d’analyse, de la rigueur, de la curiosité et de l’organisation le mèneront à des postes de chargé d’études, chargé d’affaires ou chef de projet.

TEMOIGNAGE

« Ce métier évolue constamment »


Philippe COUDERC, 42 ans, dessinateur projeteur béton armé au sein du bureau d’études Grif,Neuilly Plaisance (SeineSaintDenis)

Autrefois salarié dans le secteur de l’édition, Philippe Couderc, à la recherche d’un métier technique, a d’abord envisagé de suivre une formation d’assistant architecte en un an. Il a finalement abandonné cette voie et s’est orienté vers l’Association pour la formation professionnelle des adultes (Afpa) pour devenir dessinateur projeteur en béton armé. En dix mois, il obtient son diplôme, équivalent BTS, et c’est le bureau d’études qui l’avait accueilli pour un stage, au cours de sa formation, qui l’embauche en CDI. Son métier lui plaît mais, au bout d’un an, il décide de quitter l’entreprise pour des raisons personnelles.

Philippe s’inscrit alors dans une agence d’intérim. Une mission lui est confiée au sein du bureau d’études Grif, spécialisé dans le béton armé. La TPE de 8 personnes l’embauche en CDI au bout d’un mois et il rejoint l’équipe de 5 dessinateurs projeteurs, pour concevoir des bâtiments.

« Il est vrai que je ne compte pas mes heures, affirme Philippe Couderc, mais mon travail est vaste et complet. Aucun projet ne se ressemble. Je suis toujours à la recherche de nouvelles solutions pour répondre au mieux à chaque exigence. Avec mes plans d’exécution, sur lesquels peuvent apparaître les emplacements de prises ou le passage des tuyaux, l’électricien, le plombier et les autres doivent pouvoir accomplir leur chantier. »

Le professionnel, fort de six années d’expérience, est convaincu qu’il lui reste encore beaucoup de choses à découvrir dans « ce métier en évolution constante », à la faveur de progrès technologiques, du changement de normes, etc. Les qualités d’un dessinateur projeteur selon lui? La rigueur, la curiosité et aussi le sens du relationnel car Philippe est souvent en contact direct avec les chefs de chantier, les architectes ou les conducteurs de travaux.

Son salaire : 42000 € annuel brut sur douze mois. Selon les primes, il peut atteindre les 45000 €.


DOSSIER RÉALISÉ PAR JEANNE BEUTTER

Métiers liés : Dessinateur-projeteur, Dessinateur industriel, Dessinateur en bâtiment,

Retour au dossier Métiers
Métiers : Fiche Métier : Le dessinateur projeteur, un bac + 2 recherché
Imprimer

Métiers : consultez aussi...

Orientation. Les métiers de la communication en podcasts

Orientation. Les métiers de la communication en podcasts

3 questions à Julien Casiro, Président de Braaxe, agence de communication, et fondateur de Beyond Talent, une série de podcasts pour découvrir en détails les métiers de la publicité et de la création

Les métiers du management doivent s'adapter et intégrer les intelligences artificielles

Les métiers du management doivent s'adapter et intégrer les intelligences artificielles

Rencontre avec Charles Perez, responsable du MSc Data Management à PSB (Paris School of Business)

Formations, métiers... passez en mode numérique

Formations, métiers... passez en mode numérique

Dossier spécial du Parisien Etudiant, à retrouver ce mardi 15 octobre au sein du Parisien / Aujourd'hui en France et sur notre site.

Digital : 3 métiers en pleine expansion

Digital : 3 métiers en pleine expansion

Développeur, Spécialistes de la Data, UX/UI. Nouvelles ou non, certaines spécialités prennent de l’ampleur. Le point sur les compétences phares du moment.

Digital : des candidats très convoités par les entreprises

Digital : des candidats très convoités par les entreprises

Pour prendre le virage du numérique, les entreprises ont un défi majeur à relever : attirer des profils que tous les secteurs convoitent.

Emploi. Les nouvelles attentes du secteur du numérique

Emploi. Les nouvelles attentes du secteur du numérique

Quelles sont les nouvelles attentes du secteur du numérique en termes de profils recrutés ? 3 questions à Frédéric Meunier Directeur de l’EFREI

Ecoles à la Une

Euridis Business School - Paris Lyon Toulouse Aix-Marseille et Nantes
Euridis Business School est la grande école de commerce spécialisée dans la...
Les Roches Management Hôtelier
DES OPPORTUNITÉS DE CARRIÈRE À L’INTERNATIONAL Nos liens privilégiés...
EDC Paris Business School
EDC Paris Business School est une grande école de commerce et management...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


Newsletter

L'actu du Parisien Etudiant, examens, bons plans, soirées, orientation... *

Inscription réussie - Merci.


* En complétant votre adresse électronique, vous validez les Conditions Générales d’Utilisation et acceptez que Le Parisien, responsable de traitement, traite vos données pour vous permettre de recevoir les actualités Le Parisien Etudiant. Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de protection de vos données personnelles : Politique de confidentialité.