En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Pratique

Gossip, l'appli qui fait peur aux profs... et aux élèves !

Tout savoir sur ce nouveau réseau social (appli mobile) "Gossip" très controversé.

orientation mieux-travailler Gossip, l'appli qui fait peur aux profs... et aux élèves ! Tout savoir sur ce nouveau réseau social (appli mobile) "Gossip" très controversé. appli gossip c quoi

L’application Gossip, « c’est simple, gratuit, simultané : c’est l’interface idéale pour faire mal », juge Clément, un lycéen amiénois. (PhotoPQR/« Ouest-France »/Thomas Bregardis.)

Consultez aussi :

Le ministère de l’Education a mis hier en garde contre cette application que les ados utilisent pour faire circuler rumeurs et médisances. Des lycéens réclament son interdiction.

Comme souvent, les adultes sont tombés de l’armoire. Une fois n’est pas coutume, beaucoup d’étudiants aussi. « Gossip ? Jamais entendu parler ! » Du coup, tout le monde s’est rué sur son smartphone, hier, pour découvrir l’application sulfureuse qui a incité le ministère de l’Education nationale à exiger des rectorats la plus grande vigilance.

Classée deuxième « recherche du moment » sur l’AppStore (Apple), Gossip reste téléchargeable mais a laissé les curieux sur leur faim : elle est désormais hors service, le temps, assure un message, de « mettre en place un système de modération plus élaboré ». En clair, de revoir cette application dont le but est ouvertement malsain : faire circuler anonymement des médisances sur des personnes identifiées (nommées et parfois même filmées) auprès de leur réseau d’amis.

Une appli qui encourage le harcèlement


« Gossip » signifie potins en anglais. Et, si peu d’ados le savent, tous ont déjà regardé un épisode de la série TV « Gossip Girl », dont les six saisons relatent la vie de la jeunesse dorée des écoles privées new-yorkaises bouleversée par les ragots d’une blogueuse anonyme. Aux Etats-Unis, une application baptisée « Secret » a permis pendant presque deux ans aux fans de la série de s’essayer à ce petit jeu au sein de leur cercle d’amis. Accusée d’encourager le harcèlement, « Secret » a été fermée en avril… un mois après qu’une certaine Cindy Mouly lance une application du même genre en France, gratuite et interdite aux moins de 16 ans. Gossip a vu le jour en mars et décollé en mai. Et Cindy Mouly, dépassée par la polémique, est aujourd’hui injoignable.

Comment ça marche ?


S’inscrire, c’est autoriser Gossip à accéder à tous vos contacts, dans le téléphone ou sur votre compte Facebook. Ensuite, chaque fois qu’une main anonyme coche une personne figurant dans vos contacts pour médire à son propos, le « post » (en 140 signes) ou la « preuve » (photo/vidéo compromettante) apparaît pendant dix secondes sur votre écran. La vacherie est la règle, même si tous les envois se terminent par « xoxo, sans rancune ». C’est comme ça que Clément, en terminale ES au lycée Providence à Amiens (Somme), a commencé à voir apparaître « Untel est gay » ou « Machine couche avec tout le monde » sur les portables de ses copains. « Pour éviter que des trucs circulent dans ton dos, tu finis par télécharger l’appli aussi », explique ce bon élève, un peu écœuré par le principe. « Les rumeurs défilent et concernent forcément des gens que tu connais, mais l’auteur du commérage, lui, reste anonyme. C’est simple, gratuit, simultané : c’est l’interface idéale pour faire mal. »

L'appli Gossip a-t-elle déjà fait des dégâts ?


La photo d’une jeune fille avachie assortie du commentaire « Truc s’est mise minable samedi » et qui fait le tour du lycée, ça laisse des traces. Mais la plupart des médisances se réfèrent à la vie sexuelle des cibles, ce qui est encore plus sensible. Ces derniers temps, Gossip aurait enregistré 10 000 téléchargements par jour. Pour autant, l’association e-Enfance, habituellement vite alertée lorsqu’un jeu idiot sur Internet fait des victimes, n’a pas reçu un seul coup de fil. « Il n’y a pas eu de drame, mais ça aurait pu », estime Ulysse Dablemont, porte-parole du syndicat lycéen Fidl, qui a réclamé hier l’interdiction de cette appli. « Partout où quelqu’un la télécharge, ça contamine son établissement en deux jours. C’est parti d’un collège privé catholique de Strasbourg (Bas-Rhin), où tout le monde s’est retrouvé ciblé par des rumeurs. Puis l’ambiance est devenue parano au lycée Jacques-Prévert, à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine)… Si on laisse faire, tous les établissements seront sur Gossip à la rentrée. »

L’application Gossip temporairement suspendu, sa conceptrice risque gros



L’application Gossip temporairement suspendu... par BFMTV


Réagir sur le Forum Orientation

Le Parisien
05.06.2015

Retour au dossier Pratique
Pratique : Gossip, l'appli qui fait peur aux profs... et aux élèves !
Imprimer

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

Pratique : consultez aussi...

orientation
Ces jeunes qui veulent changer le monde

Ces jeunes qui veulent changer le monde

Ils ont entre 13 et 21 ans et marquent déjà leur époque. Dans son « Manifeste de la jeunesse », Johny Pitts, journaliste à la télévision anglaise, écrivain et photographe, fait le portrait de dix adolescents qui ont fait sensation ces derniers mois

Palmarès des lycées 2017 : comment choisir le bon lycée ?

Palmarès des lycées 2017 : comment choisir le bon lycée ?

Qu'est ce que c'est, un bon lycée ? Les parents et étudiants ne sont pas les seuls à s’arracher les cheveux sur cette question lourde d'angoisses. Les experts du département des statistiques de l’Education nationale s’y consacrent également à plein temps.

Concours d'écoles : se préparer efficacement aux épreuves écrites

Concours d'écoles : se préparer efficacement aux épreuves écrites

Les vacances de Février étant maintenant derrière nous, nous entrons officiellement dans la dernière ligne droite avant les concours. Cette période doit permettre à tous les étudiants de peaufiner leurs révisions, tout en gardant du temps pour soi...

Coworking de révisions : des espaces ouverts aux étudiants pour travailler sans contraintes

Coworking de révisions : des espaces ouverts aux étudiants pour travailler sans contraintes

Exemple à la Permanence à Paris, avec une soixantaine de places disponibles 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, des espaces de coworking s’adressent en priorité aux étudiants.

LSU - C'est quoi le Livret Scolaire Unique ?

LSU - C'est quoi le Livret Scolaire Unique ?

Désormais, les résultats et appréciations de vos enfants, du CP à la 3e, seront consignés informatiquement…

Santé : 6 étudiants sur 10 souffrent de troubles du sommeil dus au stress

Santé : 6 étudiants sur 10 souffrent de troubles du sommeil dus au stress

Six étudiants sur 10 et la moitié des lycéens déclarent souffrir de troubles du sommeil liés au stress, selon un sondage OpinionWay publié jeudi par la Smerep (Sécu étudiante et mutuelle).

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
Ifa A. Chauvin
l'Institut de Formation par Alternance Adolphe Chauvin, implanté à Osny dans...
Sup de Vente, l'école supérieure de vente de la CCI Paris Ile-de-France
Forte d’une expérience de plus de 25 ans, Sup de Vente est aujourd’hui...
ISCOM
Créé en 1986 à Paris, l’ISCOM, institut supérieur de communication et...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

L'actu du site, bons plans, soirées, orientation... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.