En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > écoles

Grandes Ecoles : une insertion professionnelle et des rémunérations en hausse

Malgré la crise, en 2012, l'insertion professionnelle et le niveau de rémunération des étudiants sortant de Grandes Ecoles sont en hausse

orientation ecoles Grandes Ecoles : une insertion professionnelle et des rémunérations en hausse Malgré la crise, en 2012, l'insertion professionnelle et le niveau de rémunération des étudiants sortant de Grandes Ecoles sont en hausse hec em lyon essec esc toulouse grandes écoles conférence des grandes écoles

Les futurs diplômés des grandes écoles (ci-dessus, HEC) intègrent dès le début de leur cursus la nécessité de constuire leur profil en fonction des besoins précis des entreprises

Consultez aussi :

Les résultats de l’enquête 2012 de la Conférence des grandes écoles (CGE) portant sur l’insertion de leurs diplômés étaient très attendus compte tenu de la conjoncture. Dévoilés fin juin, tous les indicateurs sont en amélioration par rapport aux dernières années. Si la prudence reste de mise, un diplôme de grande école se révèle plus que jamais un passeport pour l’emploi, voire une arme antichômage.

Ce sont en tout 40 058 diplômés en 2011 de 160 écoles qui ont répondu à l’enquête de la CGE. 70% ont déclaré être en activité professionnelle, soit 4 points de plus qu’en 2011 et 10 depuis 2010, et ils sont 80% en CDI. Cette année, le taux d’emploi s’établit à 85%. La situation est également plus favorable en ce qui concerne l’efficacité de la recherche d’emploi. Près de 50% des diplômés ont signé un contrat de travail avant leur sortie d’école, et ils sont 82,5% à s’être placés en moins de deux mois. Et les niveaux de rémunération progressent aussi de 35 840 € brut à 37 268 € brut.

Des étudiants tournés vers l'emploi dès leur entrée à l'école


Alors que le chômage continue de progresser chez les jeunes, les diplômés de grandes écoles tirent leur épingle du jeu. « Les relations des écoles avec l’entreprise sont déterminantes pour assurer une excellente employabilité à nos diplômés, affirme Bernard Ramanantsoa, président de la commission aval de la CGE et directeur d’HEC. Les stages leur permettent d’acquérir une véritable expérience professionnelle. » Leur profil correspond ainsi aux besoins des entreprises en jeunes qualifiés et opérationnels immédiatement. Autre explication avancée par Hervé Biausser, directeur de Centrale Paris : « Il y a vingt ans, nos élèves arrivaient sur nos bancs avec l’idée de souffler un peu après la prépa. Désormais, ils sont concernés par l’emploi dès le début de leur cursus. »

Des étudiants flexibles


Ces étudiants ont aussi développé une posture clé sur le marché du travail. « Ils sont flexibles, s’adaptent aux nouvelles donnes, anticipent, confirme Bernard Ramanantsoa. Ils sont très actifs dans leur recherche et sont favorisés par le fait que le marché de l’emploi cadre est moins affecté par le chômage. » Hervé Biausser constate en outre que « jamais le nombre de métiers accessibles à nos diplômés n’a été aussi important ». L’enquête de la CGE révèle également qu’en euros constants ces jeunes qualifiés « coûtent » moins cher aux entreprises qu’en 2000 ! Si l’on ajoute « qu’ils sont de mieux en mieux formés, pourquoi hésiteraient-elles à les recruter ? » demande Bernard Ramanantsoa.

En 2012, 45% des diplômés ont trouvé leur emploi grâce à leurs relations avec des entreprises durant le cursus: stage, année de césure, forum, apprentissage, réseau des anciens, service emploi… Seulement 10% se sont placés grâce à des relations personnelles.

Reste que les responsables d’école déplorent actuellement un attentisme voire un report des embauches. Les entreprises sont moins promptes à faire des propositions de CDI à leurs stagiaires. « Cette tendance est intégrée par les élèves, estime Séverine Jauffret, directrice des relations entreprises de l’Essec. Ils sont pragmatiques et saisissent une opportunité d’emploi plutôt que d’attendre le job de leurs rêves. »

Patrice Houdayer, directeur général délégué d’EM Lyon affiche lui aussi une prudence optimiste. « Les entreprises font moins de plans de recrutement par manque de visibilité. La bonne nouvelle, c’est qu’elles n’ont pas cessé d’embaucher des cadres comme ça avait été le cas en 2001. Elles s’adaptent et ajustent leurs effectifs » afin d’être en mesure de réagir à une reprise de la croissance dans le futur.

Quelques indicateurs clés :

Taux net d'emploi

  • Pour la promotion 2011, le taux net d’emploi est de 84,9 %
    • 85,7% pour les ingénieurs, 83,5% pour les Managers
  • Pour la promotion 2010, le taux net d’emploi et de 94,2 %

Durée de recherche

  • 82,5 % des diplômés en emploi, le sont moins de 2 mois après leur sortie d’école

  • 12 % en poursuite d’études, majoritairement en thèse venant d’écoles d’ingés

Type de contrat de travail

  • 80 % des contrats de travail des diplômés en emploi sont des CDI
  • 13 % des emplois sont à l'étranger : 10% pour les ingénieurs, 18% pour les "managers"

Des salaires d’embauche

  • Salaire annuel moyen (brut avec primes) : 37 268 € (35 840 € l’année précédente)

    • 38 355 pour les hommes, 35 134 euros pour les femmes
    • 36 406 pour les ingénieurs, 39 244 euros pour les "managers"


TEMOIGNAGE

François HAROCHE,
23 ans (ESC Toulouse 2011), recruté chez Parfums Christian Dior à l'issue de son stage de fin d'études


A quel moment vous êtes-vous préoccupé de chercher un emploi ?
Dès l’entrée en école de commerce, nous sommes sensibilisés à la problématique de la recherche d’emploi et de stage. Cette préoccupation s’est ancrée à la fin de mon année de césure, un an avant mon entrée sur le marché du travail. J’ai inscrit ma dernière année d’école dans un processus de professionnalisation, réalisant des choix d’option et de stage en concordance avec mes objectifs d’embauche.

Quelles démarches avez-vous menées ?
Quelques mois avant la fin de mon stage de fin d’études, j’ai enclenché un processus de veille sur les sites RH de grands groupes. Finalement, je n’ai postulé qu’à 3 offres qui correspondaient à mes attentes, et ai reçu 2 réponses positives. J’ai été recruté chez Parfums Christian Dior comme trafic manager junior à l’issue de mon stage de fin d’études.

Comment avez-vous été aidé par l’ESC Toulouse ?
L’école met à notre disposition des outils qui permettent d’augmenter nos chances d’obtenir un entretien : annuaire des anciens, moteur de recherche d’offres d’emploi et conseils pratiques de l’équipe pédagogique. C’est un bon coup de pouce pour compléter les canaux classiques de recherche.


Dossier réalisé par Ariane Despierres-Féry
en partenariat avec Le Journal des Grandes Ecoles
Article paru dans le Parisien Economie, édition du lundi 24 septembre 2012.


Réagir sur le Forum Ecoles

LE PARISIEN
01.10.2012

Retour au dossier écoles
écoles : Grandes Ecoles : une insertion professionnelle et des rémunérations en hausse
Imprimer

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

écoles : consultez aussi...

orientation
Participez au Trophée de la meilleure association étudiante 2017

Participez au Trophée de la meilleure association étudiante 2017

C’est parti ! Le Classement des associations est de retour pour sa 6e édition !

9e édition du Palmarès des Ecoles de Commerce du Parisien

9e édition du Palmarès des Ecoles de Commerce du Parisien

Le Parisien - Aujourd’hui en France publie la version 2017 de son Palmarès des Grandes Ecoles de Commerce. Post-prépa, post-bac... comment se positionnent les établissements les uns par rapport aux autres ?

Écoles. Des fabriques à start-upeurs, incubés et choyés

Écoles. Des fabriques à start-upeurs, incubés et choyés

Pour encourager l’esprit entrepreneurial, les écoles de management multiplient les dispositifs dédiés à la création d’entreprise.

Écoles. Comment financer efficacement ses études

Écoles. Comment financer efficacement ses études

Les écoles de commerce coûtent cher, sans compter le loyer à payer et les frais de transport. Quelques pistes, pour alléger le budget de ses parents

Ces écoles qui jouent la complémentarité des savoirs

Ces écoles qui jouent la complémentarité des savoirs

Afin de créer des synergies avec le monde de l’entreprise et pour stimuler la créativité et l’innovation de leurs élèves, des écoles choisissent de réunir leurs compétences.

International. Découvrir et s'enrichir des cultures des autres continents

International. Découvrir et s'enrichir des cultures des autres continents

En échange universitaire, sur un campus à l’étranger ou en stage en entreprise, les possibilités d’acquérir une expérience multiculturelle sont variées.

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
ISCOM
Créé en 1986 à Paris, l’ISCOM, institut supérieur de communication et...
ITESCIA - L'école du i-Management
ITESCIA, l'école du i-management de la CCI Paris Ile-de-France, forme chaque...
ISTH
Depuis 1954, l'ISTH confirme sa place de leader parmi les grandes classes...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

L'actu du site, bons plans, soirées, orientation... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.