En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Métiers

Ils se préparent aux métiers de la sécurité

Métiers particulièrement exposés et recherchés par les jeunes - collégiens et lycéens vont prendre des cours avec la police municipale

orientation metiers Ils se préparent aux métiers de la sécurité Métiers particulièrement exposés et recherchés par les jeunes - collégiens et lycéens vont prendre des cours avec la police municipale securite, police nationale, police municipale, métier securité défense, metier formation

Le Mée, le 13 novembre. Tous deux boursiers, Damien et Manessa participent au module créé en 2013 au collège Elsa-Triolet.

Consultez aussi :

Melun - Dammarie - Le Mée. Une convention, décidée et signée avant les attentats de vendredi dernier, permet à 48 jeunes de suivre des cours avec la police municipale.

Il s'agit d'une première en France ! Depuis le 24 octobre, à Melun et ses environs, 48 élèves de la 4 e à bac + 2 suivent des cours pour mieux préparer leur accès aux métiers de la défense et de la sécurité intérieure. Trente-trois collégiens de 4 e et 3 e visent l’entrée dans des lycées militaires (Le prytanée de La Flèche dans la Sarthe par exemple), et une quinzaine de lycéens (en 1 re et terminale) et étudiants (niveau bac + 1 et bac + 2) veulent passer un concours de catégorie B (police nationale, municipale, gendarmerie, sûreté générale de la SNCF, direction pénitentiaire).

La cohésion sociale mise en avant


Trente-trois pour cent des élèves sont issus de familles de catégories socioprofessionnelles (CSP) défavorables (quartiers politiques de la ville), 33 % de classes moyennes en souffrance et 33 % de CSP +. Ils sont scolarisés dans treize collèges et six lycées répartis sur Melun, Dammarie, Le Mée, Saint-Fargeau-Ponthierry, Perthes-en-Gâtinais, Vaux-le-Pénil, Verneuil-l’Etang, La Rochette.

La sélection est dure. Il faut leur donner leur chance  !


Principal du collège Elsa-Triolet, classé en zone d’éducation prioritaire (ZEP) au Mée-sur-Seine, Stéphane Fraïoli a lancé ce module à titre expérimental dans son établissement dès 2013, avec la police municipale du Mée. « Beaucoup d’élèves me disaient vouloir exercer un métier dans la sécurité ou la défense. Or, la sélection est dure. Quand vous êtes issu de ZEP, vous n’avez pas forcément le niveau, ni les codes. Il faut leur donner leur chance  ! » Et le chef d’établissement d’insister : « On peut même changer un accent de banlieue en accent de Paris XVI e, dès lors qu’on a compris ceci : l’accent, c’est un jeu ! » Le succès aidant, il en parle à l’ex-déléguée du préfet, Samira Ouzzine, qui contacte Frédéric Debove, directeur de l’institut de droit et d’économie de Melun.
Ce dernier a la fibre sociale et fonce. « Notre société est sous tension. Pilier du modèle républicain, l’Education nationale a une responsabilité », justifie-t-il. En 2010, il avait mis en place un programme d’égalité des chances pour encourager ses élèves méritants.

Un socle de cinq enseignements


Les 48 élèves suivent 96 heures de cours répartis entre le samedi matin à la fac de Melun (antenne de Paris-II-Assas), le mercredi de 16 heures à 20 heures au collège Elsa-Triolet et six mercredis à l’Ecole des officiers de la gendarmerie nationale de 14 heures à 18 heures à Melun. Leur socle commun : renfort des connaissances scolaires, cours de droit, de culture générale, préparation physique, connaissances spécifiques comme les techniques d’intervention professionnelles (maîtriser le krav-maga, par exemple !) Des sorties sont également prévues au 36, quai des Orfèvres, au Sénat, au PC crise de la sûreté SNCF, etc.

Un exemple à suivre


« Toutes les populations, quelle que soit leur origine, ont leur chance. La République est le lien commun que nous avons tous », s’enthousiasme Raphaël Le Méhauté, préfet délégué à l’égalité des territoires. « A Paris, on n’invente rien. Notre job, c’est maintenant de diffuser cette initiative au niveau national ! »

Tests Métiers
=> Etes-vous fait pour devenir Policier ?
=> Etes-vous fait pour devenir Pompier ?
Les métiers de la sécurité et de la défense

« Grâce à ce module, on prend de l’avance »


Damien et Manessa, suivent les cours de métiers de la défense et de la sécurité intérieure

Damien et Manessa sont des enfants du laboratoire que fut le collège Elsa-Triolet du Mée dès 2013. Lui, âgé de 14 ans, est en 3 e et elle, âgée de 15 ans, étudie en classe de seconde au lycée George-Sand situé à côté. Tous deux résident au Mée dans les quartiers classés politique de la ville et sont boursiers.

Ils ont commencé le module il y a un ou deux ans et le poursuivent cette année. Pour chacun, c’est une vraie chance car ils savent déjà quel métier exercer plus tard. « Je veux être tireur d’élite dans la gendarmerie. Je veux tenter un lycée de défense, sinon entrer en seconde au lycée Joliot-Curie de Dammarie pour passer un bac pro sécurité et prévention », annonce Damien.

Ils découvrent les techniques d’intervention
Pour Manessa, c’est le rêve de devenir policière municipale qui la motive. « J’ai toujours voulu faire ça. Cette police est plus proche des gens que la nationale », justifie-t-elle. Avec Damien, elle a déjà suivi des cours de droit, Code pénal et Code civil en main. Elle a aussi découvert les techniques d’intervention. « Avec le chef de la police municipale, on apprend à utiliser les pistolets airsoft, à faire des palpations, à effectuer des contrôles d’identité », détaille Manessa. Damien approuve : « Il faut être ferme, garder une certaine distance, vouvoyer la personne et rester calme. »

Les heures passées entre théorie et pratique en dehors des cours ne les gênent pas. Au contraire. « Ça nous plaît ! Grâce à ce module, on prend de l’avance pour bien préparer les concours. »


Sophie Bordier

Métiers liés : Gardien de la paix (policier), Officier de police, Gardien de police municipale,


Réagir sur le Forum Orientation

Contact
19.11.2015

Retour au dossier Métiers
Métiers : Ils se préparent aux métiers de la sécurité : Imprimer
Derniers articles "Métiers"

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

Métiers : consultez aussi...

orientation
Que faire sans le bac ? Essayer une autre voie, apprendre un métier...

Que faire sans le bac ? Essayer une autre voie, apprendre un métier...

Chaque année, environ un candidat sur huit échoue à l’examen du bac. Si le redoublement reste la solution évidente, des alternatives existent pour obtenir un diplôme et apprendre un métier. Tour d’horizon des possibilités qui s’offrent aux non-bacheliers.

Formations aux métiers du Luxe : gare aux illusions !

Formations aux métiers du Luxe : gare aux illusions !

La tribune, coup de gueule, d'Alain Dominique PERRIN Président de l'école EDC Paris Business School et Président de la Fondation Cartier, qui s'insurge contre l'intensification des formations aux métiers du luxe

Dans cette école, la boucherie, c'est tout un art !

Dans cette école, la boucherie, c'est tout un art !

Dans un secteur qui ne connaît pas la crise, l'école professionnelle de la boucherie forme la crème de la profession. Rien d’étonnant donc à ce que certains élèves aient été choisis pour participer au Salon de l’agriculture.

Se former en alternance grâce à La Poste : 18 métiers sont concernés

Se former en alternance grâce à La Poste : 18 métiers sont concernés

Depuis 2008, les jeunes d’Île-de-France peuvent bénéficier d’une formation au sein de Formaposte, le CFA (Centre de formation d’apprentis) du Groupe La Poste. Et pas uniquement pour devenir postier, même si la moitié des effectifs est concernée.

Energies renouvelables : des formations prisées à tous les niveaux

Energies renouvelables : des formations prisées à tous les niveaux

Malgré la part belle aux ingénieurs, des profils moins diplômés sont très sollicités dans le secteur des énergies renouvelables. Les formations et métiers concernés.

L'immobilier recrute : les bac+ 5 ont la faveur des promoteurs

L'immobilier recrute : les bac+ 5 ont la faveur des promoteurs

Le secteur de l'immobilier reste un formidable ascenseur social, à condition d'avoir envie d'apprendre et d'être doté de qualités d'écoute et d'empathie.

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
EISTI - Ecole Internationale des Sciences du Traitement de l'Information
L'EISTI conjugue sciences de l'information, mathématiques, physique,...
ESSYM - Ecole Supérieure des Systèmes de Management
L’ESSYM est l’une des 24 écoles de la CCI Paris Île-de-France qui forment...
ESO - Ecole Supérieure d'Ostéopathie
L'Ecole Supérieure d'Ostéopathie (ESO Supostéo) est l'école d'ostéopathie...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

Les soirées, bons plans, actu, orientation, ... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.