Accueil > Jobs / Stages > Ingénieurs : Les secteurs qui recrutent

Jobs/Stages

Ingénieurs : Les secteurs qui recrutent

Informatique, banque et aéronautique sont des secteurs friands de jeunes ingénieurs diplômés, les offres d’emploi explosent.

Dans certains secteurs d’activités, les ingénieurs sont tellement courtisés que les jeunes sont recrutés avant même la fin de leurs études.

L’informatique en demande constante de diplômés


Selon Syntec numérique, une organisation professionnelle regroupant sociétés de services en ingénierie informatique (SSII), éditeurs de logiciels et conseils en technologie, 17500 embauches de jeunes ingénieurs en informatique sont prévues pour 2012.
La domotique, la sécurité ou l’e-learning sont les branches les plus porteuses.
Mais la mobilité et la modernisation des systèmes d’information affichent également une belle croissance.
Internet, pour sa part, continue à générer de nombreux emplois. Et c’est pourquoi start-up ou agences Web recrutent des ingénieurs spécialisés présentant des profils de développeurs front office ou d’architectes Java. Le développement récent du Cloud Computing (stockage informatique sur des serveurs à distance) suscite aussi de nombreuses embauches.

Energie & Environnement


Autres domaines en pleine effervescence : l’énergie, l’industrie pétrolière, le gaz, l’électricité ou le nucléaire.
Tous recrutent dans la production et ciblent à la fois des géologues, des spécialistes électriques ou des ingénieurs procédés.
EDF estime d’ailleurs à 10000 le nombre d’embauches d’ingénieurs d’ici à 2015 dans le nucléaire, à la suite de nombreux départs en retraite.
L’environnement offre de nombreuses perspectives, les filières vertes étant en plein essor, notamment dans les domaines du traitement de l’eau et des déchets.

La finance recrute toujours


Pour les ingénieurs, le secteur financier reste aussi très attractif. Si les grandes banques ont dû mettre en place des plans de départ dans certaines de leurs activités, les ingénieurs gardent une place de choix, notamment en raison de l’optimisation des ressources et de départ à la retraite massifs.
Ils vont œuvrer dans les métiers supports au siège (22% des ingénieurs recrutés dans le secteur bancaire en 2011) ou seront affectés au traitement des opérations (19% des offres proposées aux ingénieurs pour ce secteur).
Les diplômés pourront par ailleurs se voir proposer des fonctions de conseiller en gestion de patrimoine, de chargé d’affaires entreprise ou de responsable d’agence. Les postes d’analyste financier et de risk manager leur sont aussi ouverts.

Autres filières en tension : l’aéronautique et les transports


L’industrie aéronautique dispose de carnets de commandes remplis et a donc énormément besoin d’ingénieurs spécialisés dans le développement de logiciels embarqués, le génie électrique, l’électronique ou la maintenance.
Mais de nouveaux profils d’ingénieurs aéronautiques ont vu le jour, plus axés sur la recherche et le développement (R & D).

Pourtant, l’aéronautique souffre d’une vraie pénurie : un jeune diplômé dans cette spécialité a généralement le choix entre dix propositions d’emploi.
Certaines entreprises sont donc à la peine pour leur recrutement, alors que plus de 5000 postes d’ingénieur seront proposés cette année, d’après l’espace orientation Airemploi.
Et ce n’est pas fini. Avec un trafic aérien en hausse de 5% par an, Airbus et Boeing estiment à 20000 le nombre d’avions à construire dans les vingt prochaines années.

Orange mise sur les alternants


Depuis ses origines, France Télécom-Orange est un vivier d’ingénieurs. Et si le groupe a vu ses activités s’étendre et évoluer, il continue de recruter massivement ce type de profils : « il y a trois domaines principaux pour lesquels nous recherchons des ingénieurs : l’innovation et la prospective qui intègre les technologies mobiles et la sécurité, l’informatique pour la construction et la maintenance de notre système et enfin les métiers de réseaux mobiles et haut débit », explique Claudine Rivière, responsable du recrutement Innovation Réseaux SI d’Orange.

Les profils recherchés sont diversifiés : des experts réseaux, des spécialistes de la sécurité et de l’architecture informatique mais aussi des chefs de projet.
Les personnes recrutées proviennent d’écoles d’ingénieurs spécialisées dans les télécoms avec lesquelles l’opérateur a noué des partenariats ou bien d’universités qui ont mis en place des filières consacrées aux réseaux informatiques et à la mobilité.
« Nous recrutons des jeunes diplômés mais aussi des personnes ayant une première expérience sur les études et le développement ainsi que des personnes plus expérimentées dans leur domaine d’expertise et dans le management », précise Claudine Rivière.

Pour les jeunes diplômés, Orange privilégie depuis quelques années l’alternance qui permet à l’étudiant d’avoir un pied dans l’entreprise avec une possible intégration (la moitié des 4000 apprentis du groupe, tous domaines confondus, sont embauchés à l’issue de leur cursus). « En ce moment, nous sommes en pleine phase de recrutement d’alternants », prévient Claudine Rivière.

TROIS QUESTIONS À…

Joël COURTOIS,
directeur général de l’Epita (Ecole pour l’informatique et les techniques avancées), Kremlin Bicêtre et Villejuif (Val de Marne)


Que pensez-vous du marché de l’emploi en informatique ?
Il existe une pénurie globale d’ingénieurs dans ce secteur en France. Un constat corroboré par la situation au sein de notre propre école d’ingénieurs.
En 2011, nous avons délivré 300 diplômes pour 6000 offres! Nous avons dû revoir nos formations, notamment élargir les connaissances de nos étudiants.
L’informatique ne suffit plus, l’ingénieur doit aussi être un expert dans les technologies numériques.

Quelles difficultés les entreprises rencontrent-elles pour recruter ?
Les entreprises recherchent des candidats capables d’être autonomes, de se former en permanence et d’être innovants.
Ces trois éléments sont rarement au rendez-vous. Autre difficulté, de nombreux pays viennent recruter en France.
Nos profils d’ingénieurs restent des modèles à l’étranger. Et la réputation des Français dans le domaine des mathématiques et de l’informatique ne se dément pas.
Des géants comme Microsoft, Siemens, Google ou Facebook embauchent certains de nos jeunes diplômés.

Quels sont les secteurs qui embauchent ?
Tous les domaines de l’informatique. Les télécoms, les systèmes réseaux et sécurité, les systèmes d’information, les éditeurs de logiciels ou encore la robotique et les sciences cognitives sont en forte demande d’ingénieurs.
Les télécoms, en déclin depuis des années, ont retrouvé des couleurs avec l’arrivée des technologies multimédia, des services en ligne et du Cloud Computing.
Les compétences se mélangent entre les spécialités. Tout converge et la formation doit s’adapter. Cela va très vite.
Les banques recrutent beaucoup. Avec les crises, elles optimisent leurs systèmes informatiques et sont demandeuses d’ingénieurs afin de mettre sur pied des applications multimédia et veiller à la sécurité.


En savoir plus :
À CONSULTER
- Le portail du Conseil national des ingénieurs et scientifiques de France www.cnisf.org
- Ingénieurs-emplois rassemble des offres d’emploi dans tous les secteurs, des conseils, des fiches métiers et des infos sur les métiers d’ingénieur. www.ingenieur-emplois.com
- Jobingenieur propose des annonces, un espace écoles et entreprises et un accès au réseau social des ingénieurs. www.jobingenieur.com

Dossier réalisé par Jean-Pierre Labro
Article paru dans le Parisien Economie, édition du lundi 04 juin 2012

Réagir sur le Forum Stages/jobs

Contact
07.06.2012

Retour au dossier Stages/jobs
Stages/jobs : Ingénieurs : Les secteurs qui recrutent : Imprimer
Derniers articles "Stages/jobs"

Stages/jobs : consultez aussi...

orientation
Le secteur de l'énergie embauche toujours, porté par l'alternance

Le secteur de l'énergie embauche toujours, porté par l'alternance

L’énergie embauche toujours : avec 142 000 emplois directs et indirects en France, ce secteur dynamique propose des carrières très variées . Avec 74 200 collaborateurs en France, le groupe GDF Suez reste l’un des piliers industriels de l’Hexagone.

Lettre de motivation pour un contrat en alternance

Lettre de motivation pour un contrat en alternance

L'alternance c'est génial... mais encore faut il trouver des offres d'entreprises prêtent à accueillir des apprentis. Une fois l'offre trouvée, voici nos conseils pour bien postuler avec un exemple de lettre de motivation pour ce type de contrat.

Exemple de lettre de motivation

Exemple de lettre de motivation

Plusieurs exemples de lettre de motivation : exemple de lettre de motivation pour une formation et exemple de lettre de motivation pour un emploi.

Lettre de motivation

Lettre de motivation

Comment rédiger l'élément essentiel d'une candidature à un stage / emploi / formation : la lettre de motivation.

Le Top 20 des employeurs qui font rêver les étudiants français en 2014

Le Top 20 des employeurs qui font rêver les étudiants français en 2014

Découvrez le classement Universum 2014 des entreprises qui font rêver les jeunes diplômés français en tant que futur employeur : AIRBUS ou Thales ? LVMH ou L'Oréal ? Google ou Apple ? PwC ou Deloitte ?

Emploi : plus de 100 000 postes dans la grande distribution

Emploi : plus de 100 000 postes dans la grande distribution

Ressources humaines, marketing, merchandising, achat, commercial... Chaque année, des dizaines de milliers de recrutements ont lieu dans ce secteur. Et si la majorité concerne des employés de libre-service, les cadres aussi sont attendus.

CHOISISSEZ VOTRE VILLE

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

Les soirées, bons plans, actu, orientation, ... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.

Sites du Groupe Amaury

Paris Job France Football L'equipe ASO Velo magazine Journal du Golf