Orientationécoles

Inseec U à la conquête du Golden State

Rencontre avec Isabelle Barth, directrice générale d’Inseec SBE et Ron Morris, directeur de ce campus californien.

orientation ecoles Inseec U à la conquête du Golden State Rencontre avec Isabelle Barth, directrice générale d’Inseec SBE et Ron Morris, directeur de ce campus californien.

Isabelle Barth, directrice générale d’Inseec SBE et Ron Morris, directeur de ce campus californien

Consultez aussi :

Un groupe d’enseignement supérieur français dans la capitale mondiale de la tech. Avec son campus de San Francisco, Inseec U dispose d’un endroit où étudiants ingénieurs, managers et créatifs se retrouvent pour mûrir ensemble leurs projets.

Quand le projet d’un campus à San Francisco est-il né ?


Ron Morris : En 2015, sur le constat d’un besoin de plus en plus important et urgent pour les entreprises d’innover face aux disruptions produites par les startups et les nouvelles technologies : AirBnB pour l’hôtellerie, Uber pour le transport, pour ne nommer que deux entreprise de San Francisco. Notre problématique était de mieux préparer nos étudiants à innover et à entreprendre. Notre réponse a été de créer des programmes selon le principe du Challenge Based Learning. Ce qui signifie que nos étudiants doivent déjà se considérer comme des porteurs de projets.

Qui étaient les premiers étudiants à le rejoindre ?


RM : Le campus a ouvert en janvier 2016. Plusieurs écoles du groupe Inseec U ont rejoint nos programmes dès son ouverture : créatifs de Créa Genève et Sup de Pub, business developers, bachelors et BBA de Inseec SBE et, peu de temps après, les étudiants ingénieurs de l’ECE.

Quels programmes sont dispensés sur ce campus ?


IB : Ce lieu a comme marque de fabrique l’innovation et l’entrepreneuriat. Pour l’Inseec SBE, ce sont les étudiants ayant un projet entrepreneurial qui sont amenés à y séjourner, dans le cadre d’un programme qui se nomme « Sart Up Factory » qui pour vocation de booster leur projet.

RM : Plusieurs programmes sont en place, selon les cursus suivis par les étudiants et leur avancée : Startup Factory, Startup Mindset, Digital Innovation… Ces programmes durent de deux à neuf semaines. Leur point commun, c’est l’immersion dans ce mindset propre à la Silicon Valley, avec des projets à mener mais aussi des rencontres avec des professionnels de cet écosystème.

Comment les étudiants sont-ils sélectionnés ?


IB : Ils sont sélectionnés sur le sérieux et le potentiel de leur projet. Le programme est un investissement lourd pour l’étudiant comme pour l’école : il ne s’agit évidemment pas de faire du tourisme !

RM : Sans oublier leur niveau d’anglais !

Que trouveront-ils à San Francisco qu’ils ne trouveront pas ailleurs ?


IB : Ils seront immergés dans un écosystème unique : avec des startuppers, des business angels, ainsi qu’une véritable proximité université/recherche, car nous avons un partenariat avec un incubateur de l’université de Berkeley ! Et surtout, ils seront au contact de cette formidable vitalité californienne.

RM : Ils trouveront aussi cette fameuse culture d’entraide (Pay-it-forward culture), un esprit tourné vers l’ouverture, la créativité et l’innovation. Ici, chacun parle ouvertement de ses projets. Quant aux jeunes, ils sont bien plus considérés que partout ailleurs. On les écoute car on estime que ce sont eux qui portent les projets de demain, et qu’on ne veut pas passer à côté. La Bay Area [région entourant San Francisco] abonde de tellement d’exemples de jeunes créateurs d’entreprises ! Cela fait maintenant partie intégrante de son identité.

Comment réagissent les étudiants en découvrant cet écosystème ? Sont-ils surpris ?


RM : Oui, absolument. Surtout pour cette question d’ouverture aux autres, mais aussi par un aspect essentiel de la Silicon Valley : l’absence de peur face à l’échec. Cela leur donne de la confiance pour porter des projets et entreprendre.

Que vous disent-ils en revenant en France ?


IB : Ils reviennent transformés, avec souvent une seule envie : repartir ! Ils ont acquis des connaissances précieuses sur leur propre projet, sur les méthodes d’innovation et de création d’entreprise. Ils reviennent avec la conviction d’avoir vécu une expérience unique, que peu d’étudiants ont la chance de vivre. Ils ont aussi acquis une plus grande ouverture d’esprit en ayant travaillé avec des étudiants d’autres domaines, comme ceux de l’ECE, notre école d’ingénieurs, ou de Sup de Pub ou encore HEIP, notre école de sciences politiques. On dit que la Silicon Valley n’est pas un lieu mais un état d’esprit : ils reviennent avec ce « mindset » qui leur sera précieux toute la vie.

Après Bac 2019 - Bacheliers, à vous de jouer


Inscriptions. Oui, on peut encore s’inscrire ! 4 étapes pour vous aider.
Parcoursup : pendant l’été, les inscriptions continuent
Partir à l'étranger dès la première année, c'est rare mais possible !
Budget. Les principales dépenses à prévoir, et les rentrées possibles.
Entre réforme du bac et mise en place de Parcoursup, rencontre avec Jean-Marc Huart, Directeur général de l'enseignement scolaire.
Résultats du Bac 2019 : toutes les infos pour se préparer

Retour au dossier écoles
écoles : Inseec U à la conquête du Golden State
Imprimer

Commentaires / Réactions

écoles : consultez aussi...

Quelle économie, entreprises, métiers… demain ?

Quelle économie, entreprises, métiers… demain ?

Vidéos en partenariat avec l'école de management EBS PARIS. Les étudiants s’interrogent sur leur avenir, leur impact sur le monde de demain.

Le « StreetPacking » des étudiants parisiens

Le « StreetPacking » des étudiants parisiens

Les étudiants de l’École Professionnelle Supérieure d’Arts Graphiques de la Ville de Paris (EPSAA) ont investi le Palais Brongniart à Paris, place de la Bourse pour délivrer un message universel à tous les Parisiens : « Vous m’aviez manqué ».

Admissions parallèles : préparer dès cet été la rentrée et les concours 2021

Admissions parallèles : préparer dès cet été la rentrée et les concours 2021

Après une année mouvementée, comment mettre à profit les vacances d’été pour optimiser votre préparation aux concours 2021 ?

Coronavirus et grandes écoles. « Notre rôle est de former des diplômés capables de faire face aux crises »

Coronavirus et grandes écoles. « Notre rôle est de former des diplômés capables de faire face aux crises »

Comment va se dérouler la rentrée dans les grandes écoles ? Quelles seront les grandes transformations ? Comment les entreprises vont réagir ?

Stages et Coronavirus. Comment les écoles et étudiants s'adaptent

Stages et Coronavirus. Comment les écoles et étudiants s'adaptent

A cause de l’épidémie de Covid-19, beaucoup d’étudiants se sont trouvés confrontés à des annulations de stages, ou à l’impossibilité d’en trouver un, notamment pour cet été.

Quand les étudiants de l'Essec innovent chez Engie

Quand les étudiants de l'Essec innovent chez Engie

Les étudiants de l'Essec ont fait fort. En imaginant une méthode d’analyse des données internes, ils ont éclairé la DRH sur l’engagement des 170 000 salariés. Retour sur cette initiative assez unique avec Gerard Guinamand, Chief Data Officer d’Engie.

Ecoles à la Une

Les Roches Management Hôtelier
DES OPPORTUNITÉS DE CARRIÈRE À L’INTERNATIONAL Nos liens privilégiés...
Le Village De l'Emploi
Avec une méthode éprouvée depuis 1998 et déjà plus de 5400 carrières...
EM Normandie
Créée en 1871 au Havre, l’EM Normandie est l'une des plus anciennes écoles...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter

L'actu du Parisien Etudiant, examens, bons plans, soirées, orientation... *

Inscription réussie - Merci.


* En complétant votre adresse électronique, vous validez les Conditions Générales d’Utilisation et acceptez que Le Parisien, responsable de traitement, traite vos données pour vous permettre de recevoir les actualités Le Parisien Etudiant. Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de protection de vos données personnelles : Politique de confidentialité.