En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Jobs / Stages > Insertion & alternance : une porte ouverte...

Jobs/Stages

Insertion & alternance : une porte ouverte sur le marché de l'emploi

Une première expérience professionnelle qui séduit les entreprises, à la recherche de profils rapidement opérationnels

Le principal atout de l’alternance ? Une première expérience professionnelle qui séduit les entreprises, à la recherche de profils rapidement opérationnels. Il n’est pas rare qu’elles transforment l’essai en proposant un CDI à leurs apprentis.

La première promotion du cursus Ingénieur spécialité énergie de l’École centrale de Lyon vient d’être diplômée. Parmi ces désormais ex-apprentis, Jordane Gauche a effectué son alternance au sein du Groupe EDF, à Lyon, où elle a participé à des activités de démantèlement de centrale nucléaire. « En tant que chargée d’études, je devais m’occuper du cahier des charges et identifier les prestataires, explique la jeune femme. J’ai pu développer des compétences à la fois en technique et en gestion de projet. »
Avant même son diplôme, elle a été approchée par plusieurs entreprises travaillant avec EDF, et le dépôt de son CV sur le site de l’Apec (Association pour l’emploi des cadres) a entraîné plusieurs prises de contact. Cette expérience lui a montré deux perceptions très différentes de la part des recruteurs.
« D’un côté les entreprises qui voient l’alternance comme un apport d’expérience, de l’autre celles qui ont l’impression d’un bagage technique moins solide – alors qu’on a le même volume d’heures de cours que les programmes équivalents sans alternance. »

90 % d’une promotion embauchée avant le diplôme


La Société Générale fait partie de la première catégorie. La banque recrutera 2 000 alternants en 2016 sur des fonctions variées – commercial, conseil clientèle, gestion de patrimoine, fonctions supports – accessibles à des formations bac+2 à bac+5. Dans ses recrutements, la direction RH est également attentive aux candidats passés par l’apprentissage. « Ces profils disposent d’une expérience riche grâce à une formation opérationnelle, confirme Odile Grassart, directrice du recrutement de la Société Générale. Il est important, pour faire la différence, qu’ils valorisent
leurs missions et expliquent ce qu’ils en ont retiré. » Un avis partagé par Nicolas Stalin, directeur de Pôle Paris Alternance : « Ces étudiants sont formés pour être opérationnels et aptes à intégrer le marché du travail. Ils ont non seulement les compétences mais aussi le savoir-être. »
L’alternance peut attirer l’œil d’un recruteur, d’autant plus sur un cursus recherché par les entreprises. C’est par exemple le cas de l’analyse d’affaires, qui consiste à évaluer les besoins des clients d’affaires et à faire l’interface entre les départements opérationnels et le système informatique. Un métier très technique, au cœur de la première promotion de business analysts formée par l’ITESCIA. Avant même l’obtention du diplôme, 90 % des étudiants ont été recrutés en CDI.

Priorité aux ex-alternants


Pour les entreprises, l’accueil d’apprentis est aussi l’occasion de repérer des potentiels prometteurs. C’est le cas de Jordane Gauche, qui a été embauchée par EDF à Marseille sur la fonction de responsable de conception. « Ils sont notre première source de recrutement sur les profils juniors, illustre Odile Grassart. Nous donnons la priorité à nos anciens alternants et stagiaires. Tous métiers confondus, le taux de transformation en CDI est de 32 % en moyenne. » Soit un alternant sur trois à rester dans l’entreprise. L’ANDRH (Association nationale des DRH) a mené une enquête en 2014 sur l’emploi des jeunes. 30 % des contrats d’alternance débouchent sur une embauche dans la structure d’accueil, et cette proportion monte même à 44 % dans les très grandes entreprises.
Les structures plus modestes ne sont pas en reste, à l’image de Wizbii. Cette start-up grenobloise, qui propose un réseau social professionnel pour les jeunes, signe entre deux et trois contrats d’alternance par an depuis sa création, en 2011. « 80 % d’entre eux ont débouché sur un CDI, indique Nicolas Laurier, chargé de recrutement. Il s’agit de jeunes opérationnels immédiatement, avec une bonne connaissance préalable de la société. » > g.m.

Retour d’expérience
Sébastien Charmille Directeur associé chez Morgan Philips Executive Transition


« L’impact de l’alternance a surtout concerné mon début de carrière »



« Après le lycée, j’ai travaillé dans l’animation pendant deux ans. Lorsque j’ai repris des études, il était très important pour moi de rester autonome d’un point de vue financier, d’où le choix de l’alternance. Au début des années 2000, Sup de V, école supérieure de vente située à Saint-Germain-en-Laye (78), était la seule école qui m’intéressait à proposer un bac+4 (aujourd’hui un bac+5, NDLR) avec cette formule alliant théorie et mise en pratique.

J’ai suivi cette formation d’ingénieur d’affaires après un BTS en commerce international, et pour ces deux diplômes, mon alternance s’est déroulée au sein de l’Institut Japonais, spécialiste de l’enseignement de langues asiatiques. Au fil des quatre années, mon périmètre d’action a évolué : d’abord du développement commercial, puis des achats, de la comptabilité, du contrôle de gestion et même de l’aide au recrutement. Cette polyvalence, ainsi que l’autonomie croissante dont je disposais, m’ont permis d’étendre mes compétences dans plusieurs directions. Une fois mes études terminées, j’ai décidé d’affiner mon projet professionnel et de m’orienter vers les cabinets de recrutement.

Fed Finance m’a embauché, et il est certain que l’alternance a joué un rôle : j’avais déjà une expérience de terrain, je connaissais les règles de l’entreprise et j’étais habitué à des rythmes soutenus. Dès mes études, j’étais convaincu qu’un parcours en alternance allait faciliter mon insertion professionnelle, et cela s’est effectivement vérifié. C’est un véritable levier, dont l’impact concerne surtout le premier poste. »


G.M.

Alternance : un pied dans l'emploi - Cahier spécial Le Parisien Etudiant
> Alternance : la montée en puissance se confirme
> Trouve Ton Entreprise, la nouvelle plateforme d’aide aux alternants
> Témoignages : ma vie d'apprenti(e)
> Pratique : calendrier, contrat, rémunération.
> Compétences. Ces entreprises qui plébiscitent l’alternance
> Insertion pro. Une porte ouverte sur le marché de l’emploi
> Etude. En quête de l’apprentissage idéal. Les jeunes ont la parole.


Réagir sur le Forum Job étudiant / stage / emploi

Le Parisien
12.01.2016

Retour au dossier Stages/jobs
Stages/jobs : Insertion & alternance : une porte ouverte sur le marché de l'emploi
Imprimer

Stages/jobs : consultez aussi...

orientation
L'alternance : un booster pour l'emploi - Cahier spécial Le Parisien Etudiant

L'alternance : un booster pour l'emploi - Cahier spécial Le Parisien Etudiant

Très prisée des jeunes comme des entreprises, qui l’utilisent de plus en plus comme un outil de pré-recrutement, l’alternance est un effet de levier pour l’insertion professionnelle. Décryptage d’une formule aux nombreux atouts.

Jobs d'été : 4 offres complètement incroyables

Jobs d'été : 4 offres complètement incroyables

Les recrutements pour des jobs incroyables - mais vrais - se multiplient. Pas moins de quatre « meilleurs boulots » sont proposés en ce moment. Desjobs d'été vraiment cool.

Le Top 20 des employeurs qui font le plus rêver les étudiants français en 2017

Le Top 20 des employeurs qui font le plus rêver les étudiants français en 2017

Les étudiants français sont de lus en plus séduits par le "Made in France" et les petites structures qui prônent une forte culture entrepreneuriale.

Job d'été : profitez des forums emploi dans toute la France

Job d'été : profitez des forums emploi dans toute la France

Le CIDJ organise une journée spéciale dédiée au job d'été le 14 mars prochain. Envie de travailler chez Monoprix, Tie Rack ou dans un magasin Eric Bompard, entre autres ? Ou au moins de voir comment cela se passe ?

Un concours de start-up étudiantes dans... des oeufs !

Un concours de start-up étudiantes dans... des oeufs !

A Val-d'Isère, des entrepreneurs en herbe ont eu le temps d'une montée en télécabine pour convaincre un jury de la pertinence leur projet. Retour sur cette expérience insolite : certains ont même passé un entretien d'embauche sur des skis !

Premier emploi : plus des 2/3 des jeunes estiment que l'école prépare mal à l'insertion pro

Premier emploi : plus des 2/3 des jeunes estiment que l'école prépare mal à l'insertion pro

Selon une étude, les jeunes Français jugent l’accès à la vie professionnelle difficile et considèrent que l’école les prépare mal.

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
ESRA - Ecole Supérieure de Réalisation Audiovisuelle
Le groupe ESRA est une école de cinéma (Paris, Rennes, Nice) proposant des...
Créapole
CREAPOLE est une école de Design et de Création avec : - Un campus au coeur...
ISIS - Institut Supérieur de l'Image et du Son
L’institut Supérieur de l’Image et du Son, implanté dans le quartier du...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

L'actu du site, bons plans, soirées, orientation... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.