En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Formation > Alternance

« L'alternance, un dialogue entre le monde de l'enseignement et celui de l'entreprise »

Le point avec Christian-Roger Page, responsable du pôle formation professionnelle d'EDF SA

Quelle part occupent les contrats en alternance dans vos effectifs ?
Christian-Roger Page :
Une part importante. En janvier 2010, il y avait 4 362 alternants dans le groupe EDF en France, c'est-à-dire EDF SA et ses deux filiales, ERDF et RTE. Cela représente 4 % des effectifs globaux (110 000 salariés), soit bien plus que l'objectif de 3 % fixé par les pouvoirs publics. 70 % des alternants sont en apprentissage et 30 % en contrat de professionnalisation. EDF a une longue histoire dans ce domaine, puisque depuis 1991, nous disposons d'un centre de formation des apprentis intégré à l'entreprise.

Quels emplois sont concernés et quelle est votre politique de recrutement ?
C.-R.P. :
En 2009, 45 % de nos alternants étaient en bac professionnel, 40 % au niveau bac + 2 et 15 % au niveau enseignement supérieur long. Depuis 2006, nous avons souhaité ouvrir tous les métiers d'EDF à des postes en apprentissage. Sont donc concernés les métiers techniques, du réseau à la production, mais également tous ceux du tertiaire, ressources humaines, gestion. Jusqu'à présent, nous avions très peu d'offres au niveau CAP et BEP du fait de la technicité de nos emplois. À partir de la rentrée prochaine, nous allons proposer une centaine d'offres à ce niveau de diplôme. Notre politique envers l'apprentissage est également une politique d'insertion et en faveur de la diversité. Au moins 10 % de nos offres sont pourvues par des jeunes issus des quartiers sensibles. De même, à EDF SA, nous avons recruté 40 personnes en situation de handicap sur les 1 600 engagées en 2009. Nous sommes également attentifs à l ' équilibre entre hommes et femmes : 35 % des alternants intégrés l'année dernière sont des filles. Nous n'avons pas atteint la parité, mais ce n'est pas si mal quand on sait que peu de filles s'orientent vers les métiers techniques !

Quels sont les enjeux de l'alternance pour une entreprise comme la vôtre ?
C.-R.P. :
Ils sont multiples. Pour nous, c'est avant tout une mission sociétale, comme le montre la politique que je viens de décrire : élargir les profils des candidats qui accèdent à la formation et à l'emploi. L'autre enjeu important, c'est le renouvellement des compétences. Dans nos filières techniques, 50 % des salariés vont partir à la retraite dans les dix prochaines années. Les besoins en effectifs nouveaux seront donc importants. Ceci étant, nous n'avons pas vocation à embaucher tous les alternants que nous formons. Nous dissocions notre mission de formation et notre politique de recrutement. Environ la moitié de nos apprentis intègrent nos équipes. Enfin, le tutorat est un moyen pour nos collaborateurs, notamment les seniors, de transmettre leurs savoirs et leur expérience. C'est très important à la fois dans la réussite de l'apprentissage, pour notre entreprise car cela assure la continuité entre les générations, et pour les tuteurs eux mêmes à qui cela permet de développer des compétences en management. Pour moi, l'alternance est, à tout niveau de diplôme, une forme d'apprentissage adaptée aux attentes des jeunes générations : elle est concrète et efficace et elle permet d'interconnecter le monde de l'enseignement et celui de l'entreprise

Article paru dans l'eco LeParisien du Lundi 15 Mars 2010


Réagir sur le Forum Alternance

LE PARISIEN
11.06.2010

Retour au dossier Alternance
Alternance : « L'alternance, un dialogue entre le monde de l'enseignement et celui de l'entreprise »
Imprimer

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

Alternance : consultez aussi...

orientation
Écoles. Les business schools misent sur l'alternance

Écoles. Les business schools misent sur l'alternance

La formule a trouvé sa place dans les écoles de commerce. Pour les étudiants, c’est avoir un pied dans l’entreprise et pouvoir mettre en application les apprentissages théoriques.

Alternance. Une mauvaise image auprès des familles

Alternance. Une mauvaise image auprès des familles

François Hollande avait fixé l’objectif de 500 000 apprentis. Mais en 2016, seuls 405 000 élèves ont signé un contrat leur permettant de suivre une formation tout en travaillant dans leur domaine.

Alternance. La recherche d'un contrat : ce n'est pas si simple

Alternance. La recherche d'un contrat : ce n'est pas si simple

Nous avons suivi hier Arnaud et Antoine, des jumeaux en recherche d’un contrat de professionnalisation, au forum de l'alternance.

Alternance. Témoignages d'apprentis : ils l'ont fait et ne regrettent rien

Alternance. Témoignages d'apprentis : ils l'ont fait et ne regrettent rien

Anthony, Yasmine et Emma ont fait le choix de l'alternance pour donner un sens à leur apprentissage théorique en gérant des projets concrets

Alternance. Mode d'emploi pour signer un contrat avec l'entreprise

Alternance. Mode d'emploi pour signer un contrat avec l'entreprise

Sans entreprise, pas de contrat en alternance. Trouver un employeur est donc une étape qui demande anticipation, organisation et persévérance

L’apprentissage : enjeu individuel et collectif

L’apprentissage : enjeu individuel et collectif

Point de vue : Olivier Faron, administrateur général du Cnam

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
CFA d'Alembert
Le CFA d'Alembert est l'une des 24 écoles de la CCI Paris Île-de-France qui...
ISTH
Depuis 1954, l'ISTH confirme sa place de leader parmi les grandes classes...
ISCOM
Créé en 1986 à Paris, l’ISCOM, institut supérieur de communication et...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

L'actu du site, bons plans, soirées, orientation... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.