En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Universités

L'année de césure à la fac maintenant encadrée et sécurisée

Statut d'étudiant, bourse, sécurité sociale... les étudiants à l'université ont maintenant les mêmes garanties que ceux de grandes écoles

Faire un break dans ses études, un étudiant sur deux en rêve (Selon l’enquête réalisée par Vivavoice pour l’association Animafac). Un rêve facilité par une circulaire du ministère de l’Education, publiée le 23 juillet, et qui sécurise cette interruption d’études. Très pratiquée notamment dans les écoles de commerce ou certaines formations d’ingénieur, elle l’est beaucoup moins dans les universités publiques où les étudiants redoutent… de ne pas retrouver leur place.

Pour encourager cette césure jugée positive pour « le développement personnel » ou « l’acquisition de compétences nouvelles », le ministère a instauré un cadre juridique : les établissements garantiront désormais la réinscription de l’étudiant à son retour — tandis que celui-ci s’engage à réintégrer sa formation — , il pourra éventuellement valoriser les compétences acquises sur son CV et surtout conserver son statut d’étudiant, sa couverture sociale, voire sa bourse. Stage, formation à l’étranger, service civique, bénévolat, contrat à durée déterminée, tout est possible.

« Je voulais être sûre de mon choix d’orientation »


Malgré l’absence de garantie quand elle s’est lancée, Margaux, 24 ans, est ravie des deux stages effectués après son master 1 de sciences politiques et sociologie à l’université Paris-Dauphine. « J’ai fait le choix de la césure non seulement parce que je voulais avoir une expérience professionnelle, mais aussi pour me couper du monde universitaire et être sûre de mon choix d’orientation, confie-t-elle. Et sur un plan plus personnel, j’ai vraiment gagné en maturité. » Elle a effectué un stage en marketing dans une galerie d’art londonienne, avant d’enchaîner avec un stage de six mois en communication et relations presse chez Sotheby’s, puis chez Artcurial. Un atout pour accéder ensuite au très sélectif master de management des organisations culturelles, dont elle vient d’être diplômée.

« J'ai appris à me débrouiller seule. Sans compter l’ouverture d’esprit, avec des cultures qui varient énormément. »


Quant aux élèves d’écoles de commerce, ils ne tarissent pas d’éloges sur cette césure programmée dans leurs études. Sonia, 22 ans, étudiante à la Toulouse Business School, a déjà effectué un stage de six mois « dans une boîte à taille humaine » en Australie et elle est actuellement en Allemagne. « J’ai appris à me débrouiller seule : trouver un logement, ouvrir un compte en banque, me renseigner pour les visas, connaître mes droits, les démarches à faire lorsqu’on arrive dans une nouvelle ville, s’enthousiasme l’étudiante. Sans compter l’ouverture d’esprit, avec des cultures qui varient énormément à l’étranger ! »

Mais l’Australie, ça n’est pas à la portée de toutes les bourses. D’ailleurs, selon l’enquête réalisée par Animafac sur l’année de césure, 51 % des 18-24 ans interrogés estiment qu'« il leur faudrait des moyens qu’ils n’ont pas forcément ». François, étudiant à Audencia, a du coup travaillé une bonne partie de ses neuf mois passés en Australie, grâce au Working Holiday Visa, un programme international qui allie voyages et jobs. « Je suis allé à Sydney, Melbourne, Alice Springs, Perth, énumère-t-il. J’ai été prof de français puis serveur… et même cueilleur dans une ferme de blueberries ».

Chiffres selon l’enquête réalisée par Vivavoice pour l’association Animafac, en mars dernier, auprès de 1 000 jeunes de 18 à 24 ans.

Hélène Terzian


Réagir sur le Forum Universités

Contact
31.08.2015

Retour au dossier Universités
Universités : L'année de césure à la fac maintenant encadrée et sécurisée : Imprimer
Derniers articles "Universités"

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

Universités : consultez aussi...

orientation
Vidéo. La rentrée à la fac : les amphis débordent...

Vidéo. La rentrée à la fac : les amphis débordent...

Amphis bondés, wifi saturé, étudiants au sol : les conséquences de la surpopulation universitaire à la rentrée 2016.

Cergy : au moins 20 % de premières années en plus à l’université

Cergy : au moins 20 % de premières années en plus à l’université

« La fac, c’est vraiment différent de ce qu’on a connu avant ! On découvre les BDE (NDLR : bureaux des étudiants) et tout ce qu’on n’avait pas au lycée. » Comme Dimitri, un habitant de Luzarches de 17 ans, plusieurs milliers de nouveaux étudiants font...

Universités : faute de places, les étudiants ne parviennent pas à s'inscrire

Universités : faute de places, les étudiants ne parviennent pas à s'inscrire

En cette rentrée, les facs accueillent 30 000 étudiants en plus. Faute de place, certains restent sur le carreau, comme Thomas, à Saint-Denis.

Journées du Patrimoine 2016 : les universités et grandes écoles ouvrent leurs portes

Journées du Patrimoine 2016 : les universités et grandes écoles ouvrent leurs portes

Découvrez les campus qui se bougent pour la 33e édition des Journées Européennes du Patrimoine qui permettent de pousser les portes de lieux insolites, souvent inaccessibles ou avec des visites guidées spéciales.

Classement mondial QS : notes en baisse pour les Universités françaises

Classement mondial QS : notes en baisse pour les Universités françaises

Classement mondial des meilleures Universités selon QS : les universités anglo-saxonnes dominent le top 20 alors que les universités / écoles françaises dégringolent... explications !

Campus : le casse-tête de la sécurité à la fac

Campus : le casse-tête de la sécurité à la fac

30 M€ vont être réaffectés aux campus en France - La sécurité est le mot clé prioritaire de la rentrée 2016

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
Euridis Paris
Euridis Business School est la grande école de commerce spécialisée dans la...
ISCOM
Créé en 1986 à Paris, l’ISCOM, institut supérieur de communication et...
ISIS - Institut Supérieur de l'Image et du Son
L’institut Supérieur de l’Image et du Son, implanté dans le quartier du...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

Les soirées, bons plans, actu, orientation, ... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.