En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Universités

L'année de césure à la fac maintenant encadrée et sécurisée

Statut d'étudiant, bourse, sécurité sociale... les étudiants à l'université ont maintenant les mêmes garanties que ceux de grandes écoles

Faire un break dans ses études, un étudiant sur deux en rêve (Selon l’enquête réalisée par Vivavoice pour l’association Animafac). Un rêve facilité par une circulaire du ministère de l’Education, publiée le 23 juillet, et qui sécurise cette interruption d’études. Très pratiquée notamment dans les écoles de commerce ou certaines formations d’ingénieur, elle l’est beaucoup moins dans les universités publiques où les étudiants redoutent… de ne pas retrouver leur place.

Pour encourager cette césure jugée positive pour « le développement personnel » ou « l’acquisition de compétences nouvelles », le ministère a instauré un cadre juridique : les établissements garantiront désormais la réinscription de l’étudiant à son retour — tandis que celui-ci s’engage à réintégrer sa formation — , il pourra éventuellement valoriser les compétences acquises sur son CV et surtout conserver son statut d’étudiant, sa couverture sociale, voire sa bourse. Stage, formation à l’étranger, service civique, bénévolat, contrat à durée déterminée, tout est possible.

« Je voulais être sûre de mon choix d’orientation »


Malgré l’absence de garantie quand elle s’est lancée, Margaux, 24 ans, est ravie des deux stages effectués après son master 1 de sciences politiques et sociologie à l’université Paris-Dauphine. « J’ai fait le choix de la césure non seulement parce que je voulais avoir une expérience professionnelle, mais aussi pour me couper du monde universitaire et être sûre de mon choix d’orientation, confie-t-elle. Et sur un plan plus personnel, j’ai vraiment gagné en maturité. » Elle a effectué un stage en marketing dans une galerie d’art londonienne, avant d’enchaîner avec un stage de six mois en communication et relations presse chez Sotheby’s, puis chez Artcurial. Un atout pour accéder ensuite au très sélectif master de management des organisations culturelles, dont elle vient d’être diplômée.

« J'ai appris à me débrouiller seule. Sans compter l’ouverture d’esprit, avec des cultures qui varient énormément. »


Quant aux élèves d’écoles de commerce, ils ne tarissent pas d’éloges sur cette césure programmée dans leurs études. Sonia, 22 ans, étudiante à la Toulouse Business School, a déjà effectué un stage de six mois « dans une boîte à taille humaine » en Australie et elle est actuellement en Allemagne. « J’ai appris à me débrouiller seule : trouver un logement, ouvrir un compte en banque, me renseigner pour les visas, connaître mes droits, les démarches à faire lorsqu’on arrive dans une nouvelle ville, s’enthousiasme l’étudiante. Sans compter l’ouverture d’esprit, avec des cultures qui varient énormément à l’étranger ! »

Mais l’Australie, ça n’est pas à la portée de toutes les bourses. D’ailleurs, selon l’enquête réalisée par Animafac sur l’année de césure, 51 % des 18-24 ans interrogés estiment qu'« il leur faudrait des moyens qu’ils n’ont pas forcément ». François, étudiant à Audencia, a du coup travaillé une bonne partie de ses neuf mois passés en Australie, grâce au Working Holiday Visa, un programme international qui allie voyages et jobs. « Je suis allé à Sydney, Melbourne, Alice Springs, Perth, énumère-t-il. J’ai été prof de français puis serveur… et même cueilleur dans une ferme de blueberries ».

Chiffres selon l’enquête réalisée par Vivavoice pour l’association Animafac, en mars dernier, auprès de 1 000 jeunes de 18 à 24 ans.

Hélène Terzian


Réagir sur le Forum Universités

LE PARISIEN
31.08.2015

Retour au dossier Universités
Universités : L'année de césure à la fac maintenant encadrée et sécurisée
Imprimer

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

Universités : consultez aussi...

orientation
Aux États-Unis, il rappe sa thèse à Harvard

Aux États-Unis, il rappe sa thèse à Harvard

Le flow a remplacé la présentation figée. Obasi Shaw, étudiant de la prestigieuse université américaine Harvard, a en effet rendu sa thèse de fin d’études sous la forme d’un album de rap

Entrée en Master : les règles du jeu ont changé

Entrée en Master : les règles du jeu ont changé

Tifany, élève en psychopathologie clinique ne trouve pas de place en master 2

Sélection à l'Université. Ça coince maintenant...

Sélection à l'Université. Ça coince maintenant...

Une réforme mise en place à la rentrée perturbe les inscriptions au niveau bac + 4. Des étudiants galèrent pour trouver une place… Les associations dénoncent un manque d’information.

Sélection à l'université. Des prérequis qui fâchent...

Sélection à l'université. Des prérequis qui fâchent...

Pour mettre fin au tirage au sort à l'entrée de l’université... les prérequis sont ils la bonne solution ?

Débat. Faut-il instaurer une sélection à la fac ?

Débat. Faut-il instaurer une sélection à la fac ?

Voix Express du Parisien : à votre avis, faut-il instaurer une sélection à l'entrée à l'université ? 5 avis / témoignage... propos recueillis par Margaux Dussaud.

Examen du concours de médecine : incidents à répétition sur les sujets

Examen du concours de médecine : incidents à répétition sur les sujets

Les couacs à répétition ne concernent pas que le bac. Près de 9 000 étudiants en 6 e année de médecine ont été contraints de repasser, hier, deux épreuves d’internat initialement programmées lundi et mercredi.

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
CFA d'Alembert
Le CFA d'Alembert est l'une des 24 écoles de la CCI Paris Île-de-France qui...
EMC - Ecole supérieure des métiers de l'image, du son et du multimédia
Visez l’expérience, Vivez l’alternance. Créée en 1989 par Jean-Paul...
ITESCIA - L'école du i-Management
ITESCIA, l'école du i-management de la CCI Paris Ile-de-France, forme chaque...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

L'actu du site, bons plans, soirées, orientation... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.