En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Formation > Alternance

L'apprentissage a bien résisté à la crise : 90% des apprentis ont un emploi

Les apprentis trouvent rapidement un emploi à la fin de leur formation et certains se voient proposer un contrat par l'entreprise qui les a formés.

Les apprentis seront sous les projecteurs du 28 mars au 5 avril. Dans le cadre des ApprentiScènes, 600 jeunes issus de Centres de Formation d’Apprentis (CFA) de la région joueront sur les planches de l’espace Pierre-Cardin des sketchs qu’ils ont écrits, en collaboration avec des professionnels.
L’objectif de ce spectacle financé par la région depuis six ans est de valoriser la filière de l’alternance.

89 % des jeunes satisfaits de leur formation


Comme le montre une étude récente de la Chambre Régionale de Commerce et d’Industrie (CRCI), l’apprentissage a de quoi séduire. Cette étude s’est intéressée au parcours de 1 538 apprentis diplômés en 2006 d’un CFA du réseau des chambres de commerce et d’industrie de l’Ile-de-France, et répartis dans seize filières d’activité.

Près de 9 apprentis sur 10 ont trouvé un emploi dans les 3 mois


En matière d’emploi, les chiffres sont parlants. Près de 49% d’entre eux ont reçu une offre d’emploi de leur entreprise d’accueil et 58% l’ont acceptée. Mais surtout, plus de 90% ont trouvé un emploi dans les trois mois qui ont suivi la fin de leur formation et le taux de CDI est de 65%.

4 ans après : une insertion qui résiste à la crise


«La promotion de 2006 est arrivée sur le marché du travail avant la crise financière mais cette dernière n’a pas eu ensuite l’impact que nous craignions sur l’apprentissage», explique Hélène Pagnier, directrice de l’emploi et de la formation à la CRCI d’Ile-de-France.
Après quatre ans, le taux d’insertion s’établit à 90% et 86% des jeunes exercent leur emploi en CDI : 89% dans une entreprise privée, les autres dans le public.
Le tissu de l’emploi francilien fait que les apprentis s’insèrent très majoritairement dans des entreprises de petite taille, 49% ayant été embauchés dans une PME de moins de 50 salariés.

Une rémunération qui progresse


Côté rémunération, on observe une progression notable. « Depuis leur premier emploi, 75% des apprentis en emploi ont vu leur salaire augmenter », souligne Bruno Botella, de l’Observatoire de la formation et des métiers de la chambre de commerce et d’industrie de Paris (CCIP).
Après quatre ans, le salaire net mensuel moyen à temps plein est de 1 814 € mais varie selon les secteurs et les niveaux : de 1 403 € pour le niveau V (CAP-BEP) à 2 524 € pour le niveau I (ingénieur master). Seule la filière cuisine-restauration voit les non-diplômés gagner plus que les diplômés !

L’AVIS DE...

Dominique GIRAUDIER,
directeur général du groupe FLO


Votre groupe fait-il appel à des apprentis ?
Depuis quelques années, l’apprentissage est devenu un axe stratégique d’intégration et de formation de nos équipes.
Nous avons la particularité d’oeuvrer dans un secteur, la restauration, qui reste créateur d’emplois aujourd’hui.
Mais nous sommes confrontés à un déficit de candidats.Côté salle comme côté cuisine.Dans notre groupe, les deux tiers des encadrants ont démarré comme apprentis ou en bas de l’échelle.
Quant aux jeunes qui suivent une formation en alternance, cela représente désormais un quart de nos recrutements. Au total, nous en avons recruté 550 depuis septembre 2011.

A quoi est dû ce manque d’attrait : l’apprentissage est-il en cause ?
Pas directement mais il y a un manque de connaissance de la part des candidats.Ce secteur, où les entreprises familiales abondent, est encore très artisanal par certains côtés. L’industrialisation n’y est pas encore visible même si elle est déjà en marche, en particulier dans le secteur hôtelier.
Il reste une incapacité à communiquer sur les vraies valeurs de notre profession où l’apprentissage est une voie royale d’accès à l’emploi.

Les jeunes restent-ils dans le groupe une fois formés ?
En troisième année, nous avons entre 50 et 60 % de transformation. C’est bien,mais j’estime que c’est encore insuffisant.
Chaque apprenti fait l’objet d’un suivi régulier.Un certain nombre de ceux que nous formons souhaitent avoir d’autres expériences professionnelles, chez des concurrents, ou à l’étranger par exemple. D’autres reviennent ensuite car nous faisons un effort pour créer un lien continu avec eux.


Plus d'infos sur l'étude de la CRCI de Paris
Plus d'infos sur les ApprentiScènes à l'espace Pierre Cardin

Dossier réalisé par Robin Carcan
Article paru dans le Parisien Economie du lundi 26 mars 2012


Réagir sur le Forum Alternance

Contact
28.03.2012

Retour au dossier Alternance
Alternance : L'apprentissage a bien résisté à la crise : 90% des apprentis ont un emploi : Imprimer
Derniers articles "Alternance"

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

Alternance : consultez aussi...

orientation
Alternance : de plus en plus dur de devenir apprenti

Alternance : de plus en plus dur de devenir apprenti

Le nombre de candidats à l’alternance ne cesse d’augmenter. Mais dénicher une entreprise formatrice n’a rien d’évident… Certains n’ont plus que quelques jours pour trouver.

En cuisine ou en salle, les apprentis ont assuré

En cuisine ou en salle, les apprentis ont assuré

Cuisinier, serveur et barman. Ce triptyque était réservé aux six étudiants de l'Institut de l’hôtellerie et des arts culinaires (Inhac) de Saint-Gratien qui s'affrontaient afin d'obtenir le premier prix du 7 e concours culinaire de l’ARIV.

Alternance - Les 5 compétences clés des apprentis aux yeux des recruteurs

Alternance - Les 5 compétences clés des apprentis aux yeux des recruteurs

Si l’immersion en entreprise permet de développer le savoir-faire propre au métier, elle enrichit aussi l’étudiant dans son savoir-être professionnel : des aptitudes comportementales essentielles aux yeux des recruteurs.

L'alternance, une clé pour favoriser l'emploi des jeunes

L'alternance, une clé pour favoriser l'emploi des jeunes

Alternance : les tendances, conseils pratiques et atouts de ce mode de formation de plus en plus privilégié. Cahier spécial Le Parisien Etudiant à retrouver ce mardi 12 avril en kiosque et sur notre site internet

Alternance - Tout savoir pour trouver son entreprise

Alternance - Tout savoir pour trouver son entreprise

La recherche d’un contrat d’alternance n'est pas à prendre à la légère. Candidatures spontanées et ciblées, recours au réseau personnel, forums emploi : les démarches à entreprendre pour multiplier les chances de succès.

Alternance - Comment choisir sa formation en alternance ?

Alternance - Comment choisir sa formation en alternance ?

Pour réussir ses études, la même attention doit être portée à la recherche d’un établissement d’enseignement et d’une entreprise d’accueil. Les 3 points à surveiller dans le choix.

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
ESSYM - Ecole Supérieure des Systèmes de Management
L’ESSYM est l’une des 24 écoles de la CCI Paris Île-de-France qui forment...
ESRA - Ecole Supérieure de Réalisation Audiovisuelle
Le groupe ESRA est une école de cinéma (Paris, Rennes, Nice) proposant des...
EISTI - Ecole Internationale des Sciences du Traitement de l'Information
L'EISTI conjugue sciences de l'information, mathématiques, physique,...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

Les soirées, bons plans, actu, orientation, ... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.