En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Formations

L’auditeur interne : un expert bardé de diplômes

La majorité de ces professionnels sont issus des grandes écoles de commerce et d’ingénieurs.

L’audit interne ne connaît pas la crise. Le secteur serait même toujours en période d’embauche : 58% des directions d’audit interne prévoyaient en effet de recruter en 2012, selon une enquête de l’Institut français de l’audit et du contrôle interne (Ifaci), en collaboration avec le cabinet Robert Half. D’après ce dernier, « les entreprises accordent une attention croissante à la maîtrise de leurs activités ».

En quoi consiste le métier d’auditeur interne?



Il traque les risques! « L’auditeur interne évalue les dispositifs de contrôle déployés pour réduire les risques, c’est-à-dire l’impact ou la probabilité de survenance d’événements qui peuvent affecter les objectifs d’une entreprise », précise Philippe Mocquard, directeur général de l’Ifaci. Avec un but : améliorer les résultats d’une société.

Pour cela, l’auditeur interne analyse les pratiques des services (commercial, comptable, informatique, etc.) d’une entreprise, propose des plans d’action pour en optimiser les procédures et l’organisation et s’assure de la mise en œuvre des recommandations. Il peut travailler soit au sein de l’entreprise même, soit dans un cabinet extérieur, qui conseille les sociétés, notamment de taille moyenne, dans des domaines où elles manquent d’expertise.

Le secteur bancaire est celui où l’on croise le plus d’auditeurs internes : les banques sont en effet obligées de contrôler rigoureusement leurs flux financiers. Mais le métier, identifié depuis les années 1940, se rencontre aujourd’hui dans tous les secteurs d’activité. « Longtemps développée dans les seules grandes entreprises, cette fonction s’est peu à peu répandue, reprend Philippe Mocquard. On la retrouve dans un grand nombre d’organisations, de tout secteur d’activité, y compris les plus petites, sous différentes formes. Plus l’entreprise grandit, plus elle éprouve le besoin d’identifier clairement cette fonction indépendante. »

« Certaines start-up qui commencent à se développer peuvent mettre en place tout de suite une fonction d’audit interne afin d’améliorer leurs performances », ajoute Sophie Lepine-Bachelard, responsable pédagogique du parcours master 2 audit interne et management du risque de l’institut d’administration des entreprises (IAE) de Lyon (Rhône).

L’audit est une fonction transversale qui exige de nombreuses compétences. « La principale qualité de l’auditeur interne, c’est d’avoir du recul et des capacités d’analyse critique », estime Philippe Mocquart. Pour devenir auditeur interne, mieux vaut être bardé de diplômes, de préférence des grandes écoles de commerce et des écoles d’ingénieurs, même si certains sont issus des universités. Plus de 85% des auditeurs et des contrôleurs internes interrogés par l’enquête de l’Ifaci ont un niveau bac + 5, voire bac + 7. La filière finances est de loin la plus grande pourvoyeuse d’auditeurs, devant la filière scientifique qui représente néanmoins 20% de ces derniers.

Les rémunérations du secteur sont attractives. Un auditeur interne a gagné, en moyenne en 2012, 50800 € brut, selon l’Ifaci. A 30 ans, un salarié dans l’audit interne peut espérer toucher 43500 € brut par an et 102245 € brut à plus de 55 ans. Mais le salaire ne doit pas être le seul moteur pour faire carrière. Pour être auditeur interne, il faut aimer les chiffres, l’analyse derrière son bureau, mais aussi le terrain et les déplacements!

La plupart ont un niveau bac + 5, voire bac + 7

« J’ai bien préparé mes rendez-vous avec les recruteurs »


Estelle LE BIHANCHAUVIN, 41 ans, directrice de l’audit interne à la Compagnie des Alpes, BoulogneBillancourt (HautsdeSeine)

Elle peut travailler sur les ressources humaines ou les finances de son entreprise, comme sur les remontées mécaniques ou la gestion des dauphins. A 41 ans, Estelle Le Bihan-Chauvin est directrice de l’audit interne à la Compagnie des Alpes, qui exploite 11 domaines skiables et 15 parcs de loisirs. Diplômée de l’école de management de Strasbourg (Bas-Rhin), elle commence sa carrière en 1994 à Londres, chez Ernst & Young, l’un des Big Four, ces quatre cabinets d’audit d’envergure internationale.

Formée durant trois ans à l’audit externe, elle décide ensuite de bifurquer. « Dans le commissariat aux comptes, on ne travaille que sur les états financiers d’une société, détaille- t-elle. Or, j’avais envie de toucher à toutes les activités de l’entreprise! »

En 2005, revenue en France, elle participe à la création de la direction de l’audit interne à la Compagnie des Alpes. Ils sont aujourd’hui trois dans ce service à réfléchir, analyser et émettre des recommandations sur le contrôle interne de l’entreprise et de ses différentes structures, et à rendre compte au PDG et à la gouvernance de la société. Trois salariés qui passent beaucoup de temps à voyager! « L’audit interne n’est pas un travail sédentaire, assure-t-elle. Il faut se déplacer pour aller sur le terrain, à la rencontre des gens afin qu’ils nous expliquent comment ils gèrent leurs activités au quotidien. » Les qualités nécessaires à ce métier? « L’écoute, l’objectivité et la rigueur », indique-t-elle. Après avoir débuté avec une rémunération d’environ 25000 € brut annuel, elle peut aujourd’hui prétendre à un salaire brut annuel compris entre 90000 € et 120000 €.




Dossier réalisé par Flore Mabilleau

Métiers liés : Auditeur financier (interne et externe),


Réagir sur le Forum Orientation

LE PARISIEN
24.01.2013

Retour au dossier Formations
Formations : L’auditeur interne : un expert bardé de diplômes
Imprimer

Formations : consultez aussi...

orientation
Aux États-Unis, il rappe sa thèse à Harvard

Aux États-Unis, il rappe sa thèse à Harvard

Le flow a remplacé la présentation figée. Obasi Shaw, étudiant de la prestigieuse université américaine Harvard, a en effet rendu sa thèse de fin d’études sous la forme d’un album de rap

Réseaux : dans cette école, 100 % des diplômés trouvent un travail

Réseaux : dans cette école, 100 % des diplômés trouvent un travail

L’accès au marché de l’emploi est difficile, même pour les jeunes diplômés. Un souci que ne rencontrent visiblement pas les étudiants de la filière très haut débit de l’école L’EA (ex-Itedec) dans cet établissement d’Aubergenville

Entrée en Master : les règles du jeu ont changé

Entrée en Master : les règles du jeu ont changé

Tifany, élève en psychopathologie clinique ne trouve pas de place en master 2

Sélection à l'Université. Ça coince maintenant...

Sélection à l'Université. Ça coince maintenant...

Une réforme mise en place à la rentrée perturbe les inscriptions au niveau bac + 4. Des étudiants galèrent pour trouver une place… Les associations dénoncent un manque d’information.

Erasmus. Etudier en alternance à l'étranger... c'est possible !

Erasmus. Etudier en alternance à l'étranger... c'est possible !

Erasmus est encore trop réservé aux étudiants et pas assez aux apprentis. La ministre du Travail Muriel Pénicaud souhaite que davantage d’apprentis fassent des séjours à l'étranger.

Sélection à l'université. Des prérequis qui fâchent...

Sélection à l'université. Des prérequis qui fâchent...

Pour mettre fin au tirage au sort à l'entrée de l’université... les prérequis sont ils la bonne solution ?

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
Ifa A. Chauvin
l'Institut de Formation par Alternance Adolphe Chauvin, implanté à Osny dans...
ESMAE - Ecole des professionnels du recrutement et de l’intérim
Devenez acteurs des métiers du recrutement et de l’intérim. Les fonctions...
ENGDE - Ecole supérieure de gestion et expertise comptable
Etablissement d'enseignement supérieur privé spécialisé depuis 1965 dans...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

L'actu du site, bons plans, soirées, orientation... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.