En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Formations

La dissection revient au collège

La dissection sur des animaux de laboratoire était interdite depuis 2014 - Les associations de défense des animaux s'insurgent.

Alors qu’en 2014, le ministère de l’Education avait interdit la dissection des souris et des grenouilles au collège dans les cours de sciences et vie de la Terre (SVT), le Conseil d’Etat vient d’annuler cette décision.

Côté pro, le Syndicat national des enseignements de second degré (Snes) se réjouissait lundi en prônant « la confrontation avec le réel ».

Côté anti, on met en avant d’autres méthodes : rats en plastique, logiciels ou vidéos, parce qu’« élever des animaux pour les tuer sur des paillasses est immoral », estime Christophe Mari, porte-parole de la Fondation Brigitte Bardot.

L’ONG a écrit une lettre ouverte au commissaire européen à l’Environnement pour qu’il tire l’oreille du Conseil d’Etat français. Elle appelle aussi les parents à inciter leurs enfants à sécher les cours de vivisection, au nom de la désobéissance… civile.


Ici, les collégiens dissèquent… des cœurs de dinde


Interdites depuis 2014 sur les animaux de laboratoire, comme les souris ou grenouilles, les expériences se font depuis sur de la viande ou du poisson… du commerce.


Collège de Staël (Paris XVe), le 28 janvier 2014. Stella (à gauche) et Sophia, élèves de 5e, étudient un cœur de dinde acheté par leur professeur de SVT. (LP/Arnaud Journois.)

Sur les paillasses de sa salle de sciences, Sandra Cruet, 40 ans, a mis des cœurs de dinde achetés chez Tang Frères, dans le quartier chinois. Il arrive à cette professeur de SVT (sciences et vie de la terre) de proposer plutôt à ses élèves de 5 e des cuisses de grenouilles surgelées, achetées chez Picard. « C’est plus simple de passer chez le commerçant que de commander des souris de laboratoire, explique l’enseignante qui entend « respecter la loi ». Avant d’ajouter : « Ces cœurs de dinde achetés en gros sac, c’est aussi moins cher. »

Un cours attendu par les étudiants


Côté élèves, même si on peut croire que sans souris, la séance perd de son intérêt, elle reste attendue. « Ça pue, s’exclame Malek, 12 ans. Mais je suis curieux. » Et brandissant le scalpel sur l’organe, « comme dans la série les Experts, précise Melchior, son voisin, j’ai bien envie de voir à l’interieur ». Sophia, les ongles vernis, un bout de Sopalin à la main, lâche : « Ça donne envie de vomir ». Simon, le « premier de la classe », glisse, plus pragmatique : « Ça va ! Ça ressemble à un bout de viande. Je peux l’imaginer dans une casserole ! » Sandra Cruet insiste sur un point : « C’est bien d’identifier les organes en réel, en cours de SVT avec des enfants de 5 e. C’est intéressant de les faire manipuler, couper, puis de dessiner l’organe en coupe transversale. » Cléophée, 12 ans, tee-shirt à paillettes, confirme : « On comprend mieux que dans un bouquin. »

Céline Carez


Réagir sur le Forum Orientation

LE PARISIEN
15.04.2016

Retour au dossier Formations
Formations : La dissection revient au collège
Imprimer

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

Formations : consultez aussi...

orientation
International. Découvrir et s'enrichir des cultures des autres continents

International. Découvrir et s'enrichir des cultures des autres continents

En échange universitaire, sur un campus à l’étranger ou en stage en entreprise, les possibilités d’acquérir une expérience multiculturelle sont variées.

Écoles. Les business schools misent sur l'alternance

Écoles. Les business schools misent sur l'alternance

La formule a trouvé sa place dans les écoles de commerce. Pour les étudiants, c’est avoir un pied dans l’entreprise et pouvoir mettre en application les apprentissages théoriques.

Pourquoi les plus prestigieuses business schools sont-elles américaines ?

Pourquoi les plus prestigieuses business schools sont-elles américaines ?

L'invité - Rick Levin : ancien président de l’Université Yale et directeur général de Coursera. Faut-il être riche pour entrer dans les meilleures business schools ?

APB - Une pétition contre le tirage au sort des étudiants

APB - Une pétition contre le tirage au sort des étudiants

Une circulaire parue discrètement fin avril, officialise la méthode de sélection par "tirage au sort" pour l'entrée à l'Université... beaucoup d'étudiants s'en insurgent et une pétition vient d'être lancé pour demander au nouveau gouvernement d'agir.

APB : Nos conseils pour ordonner vos voeux d'orientation

APB : Nos conseils pour ordonner vos voeux d'orientation

Vous avez jusqu'au 31 mai minuit pour modifier l’ordre de leurs vœux dans le logiciel d’orientation post-bac APB. Un moment stratégique pour les élèves. Les solutions pour s’en sortir.

Alternance. Une mauvaise image auprès des familles

Alternance. Une mauvaise image auprès des familles

François Hollande avait fixé l’objectif de 500 000 apprentis. Mais en 2016, seuls 405 000 élèves ont signé un contrat leur permettant de suivre une formation tout en travaillant dans leur domaine.

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
Sup de Vente, l'école supérieure de vente de la CCI Paris Ile-de-France
Forte d’une expérience de plus de 25 ans, Sup de Vente est aujourd’hui...
ISIS - Institut Supérieur de l'Image et du Son
L’institut Supérieur de l’Image et du Son, implanté dans le quartier du...
Créapole
CREAPOLE est une école de Design et de Création avec : - Un campus au coeur...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

L'actu du site, bons plans, soirées, orientation... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.