En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Formations

La dissection revient au collège

La dissection sur des animaux de laboratoire était interdite depuis 2014 - Les associations de défense des animaux s'insurgent.

Alors qu’en 2014, le ministère de l’Education avait interdit la dissection des souris et des grenouilles au collège dans les cours de sciences et vie de la Terre (SVT), le Conseil d’Etat vient d’annuler cette décision.

Côté pro, le Syndicat national des enseignements de second degré (Snes) se réjouissait lundi en prônant « la confrontation avec le réel ».

Côté anti, on met en avant d’autres méthodes : rats en plastique, logiciels ou vidéos, parce qu’« élever des animaux pour les tuer sur des paillasses est immoral », estime Christophe Mari, porte-parole de la Fondation Brigitte Bardot.

L’ONG a écrit une lettre ouverte au commissaire européen à l’Environnement pour qu’il tire l’oreille du Conseil d’Etat français. Elle appelle aussi les parents à inciter leurs enfants à sécher les cours de vivisection, au nom de la désobéissance… civile.


Ici, les collégiens dissèquent… des cœurs de dinde


Interdites depuis 2014 sur les animaux de laboratoire, comme les souris ou grenouilles, les expériences se font depuis sur de la viande ou du poisson… du commerce.


Collège de Staël (Paris XVe), le 28 janvier 2014. Stella (à gauche) et Sophia, élèves de 5e, étudient un cœur de dinde acheté par leur professeur de SVT. (LP/Arnaud Journois.)

Sur les paillasses de sa salle de sciences, Sandra Cruet, 40 ans, a mis des cœurs de dinde achetés chez Tang Frères, dans le quartier chinois. Il arrive à cette professeur de SVT (sciences et vie de la terre) de proposer plutôt à ses élèves de 5 e des cuisses de grenouilles surgelées, achetées chez Picard. « C’est plus simple de passer chez le commerçant que de commander des souris de laboratoire, explique l’enseignante qui entend « respecter la loi ». Avant d’ajouter : « Ces cœurs de dinde achetés en gros sac, c’est aussi moins cher. »

Un cours attendu par les étudiants


Côté élèves, même si on peut croire que sans souris, la séance perd de son intérêt, elle reste attendue. « Ça pue, s’exclame Malek, 12 ans. Mais je suis curieux. » Et brandissant le scalpel sur l’organe, « comme dans la série les Experts, précise Melchior, son voisin, j’ai bien envie de voir à l’interieur ». Sophia, les ongles vernis, un bout de Sopalin à la main, lâche : « Ça donne envie de vomir ». Simon, le « premier de la classe », glisse, plus pragmatique : « Ça va ! Ça ressemble à un bout de viande. Je peux l’imaginer dans une casserole ! » Sandra Cruet insiste sur un point : « C’est bien d’identifier les organes en réel, en cours de SVT avec des enfants de 5 e. C’est intéressant de les faire manipuler, couper, puis de dessiner l’organe en coupe transversale. » Cléophée, 12 ans, tee-shirt à paillettes, confirme : « On comprend mieux que dans un bouquin. »

Céline Carez


Réagir sur le Forum Orientation

Contact
15.04.2016

Retour au dossier Formations
Formations : La dissection revient au collège : Imprimer
Derniers articles "Formations"

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

Formations : consultez aussi...

orientation
Welcome Refugees. A Sciences-po, les réfugiés ont une deuxième chance

Welcome Refugees. A Sciences-po, les réfugiés ont une deuxième chance

Agés de 20 à 40 ans, une vingtaine de Syriens, Afghans, Bangladais, Kenyans et Irakiens ont rejoint le programme « Welcome Refugees » proposé par la prestigieuse école.

Inscriptions. Les salons pour aider les étudiants retardataires

Inscriptions. Les salons pour aider les étudiants retardataires

Étudiants, préparez votre rentrée, pas moins de trois salons sont dédiés à ceux qui n’ont pas encore trouvé ou définitivement choisi leur formation, cherchent un stage, un premier job ou un master

APB - Procédure complémentaire d'Admission Post Bac

APB - Procédure complémentaire d'Admission Post Bac

Pour les candidats indécis ou déçus, il existe une procédure complémentaire au système des Admissions Post Bac. Elle permet de mettre en relation les étudiants sans formation et les établissements offrant des places.

Bilan APB 2016 : 56% des étudiants ont eu leur voeu #1 et moins de filières en tension

Bilan APB 2016 : 56% des étudiants ont eu leur voeu #1 et moins de filières en tension

À l’issue de la procédure normale de l’Admission Post-Bac, la ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche fait le bilan de la procédure normale d'APB2016

Études à l'étranger : faites le bon choix !

Études à l'étranger : faites le bon choix !

Partir dans un autre pays pour décrocher un diplôme : cette perspective séduit plusieurs milliers de jeunes chaque année. Encore faut-il préparer minutieusement l'aventure pour éviter les mauvaises surprises.

Brexit & Erasmus : pas de conséquence à court terme pour les échanges étudiants (universités françaises)

Brexit & Erasmus : pas de conséquence à court terme pour les échanges étudiants (universités françaises)

A la suite du vote historique des anglais en faveur de la sortie de l'UE de leur pays : la question se pose sur l'avenir des échanges universitaires avec l'Angleterre.

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
ESSYM - Ecole Supérieure des Systèmes de Management
L’ESSYM est l’une des 24 écoles de la CCI Paris Île-de-France qui forment...
ISTH
Depuis 1954, l'ISTH confirme sa place de leader parmi les grandes classes...
Atelier Prép'art
Le projet de Prép’Art est de délivrer un enseignement culturel et...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

Les soirées, bons plans, actu, orientation, ... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.