En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > écoles

"La France est très réputée dans le monde pour ses formations digitales"

Rencontre avec David Inquel, le directeur général du groupe « Y-Nov » (Ingésup et Infosup)

Le secteur du numérique poursuit son développement et demeure le secteur qui recrute encore le plus de nouveaux talents. Nouvelle marque de formation du secteur, le groupe « Y-Nov » rassemble des établissements reconnus comme Ingésup, Infosup et Lim'Art.
Rencontre avec David Inquel, le directeur général, qui nous décrypte le marché et nous fait part de ses projets de développement.


Le numérique et l'informatique demeurent des domaines très porteurs... encore aujourd'hui ?


Le numérique est pour longtemps un secteur porteur. Les dernières enquêtes annoncent plusieurs dizaines de milliers de créations d’emplois dans les 5 ans à venir. Les métiers des technologies émergentes y sont pour beaucoup avec le Big Data, le Cloud Computing ou les systèmes embarqués, mais on retrouve aussi des évolutions du marché intéressantes autour du développement web et mobile, du web design, des métiers liés au Community Management et à l’e-advertising. On retrouve du numérique dans des branches très importantes comme le commerce, avec la vente en ligne, le paiement via mobiles et tablettes... C’est ainsi que notre groupe se positionne dans une dynamique complètement en phase avec l’attente et les évolutions du marché, toujours en lien avec les leaders qui font le marché d’aujourd’hui : Microsoft, Cisco, Apple, Oracle, VMWare, etc. avec qui nous travaillons régulièrement.

On a l'impression qu'il vaut mieux être un "geek" qu'un excellent élève studieux pour faire carrière dans le digital. Est-ce votre avis ?


Non, l'accès à la formation est une formidable chance pour faire carrière. C'est pourquoi nous essayons de tout mettre en œuvre pour permettre à tous de venir étudier dans nos formations, quel que soit le niveau social (prise en charge des formations par les entreprises, etc.). Bien sûr, on pourrait donner des contres-exemples : Bill Gates a abandonné ses études à Harvard pour se concentrer sur la programmation informatique, Steve Jobs, lui, a arrêté le lycée au bout de 18 mois. Mais ce ne sont que des exceptions qui confirment la règle. Pour répondre à la question, il est plutôt indispensable de suivre un parcours d'études supérieures solide pour avoir une belle carrière. En revanche, il faut avant tout être passionné, les grands entrepreneurs du numérique vous le diront. Ce qui fait la différence, c'est l’envie. Il est clair que la maîtrise très pointue des nouvelles technologies de certains « geeks » les avantage pour faire carrière dans le digital.

Ingesup a fait le choix d'une pédagogie moins académique, centrée notamment sur les projets. N'y a-t-il pas un risque de former de bons experts "trop" spécialisés ?


Le programme pédagogique d’Ingésup allie cours théoriques, TP, projets pratiques et expériences en entreprise. L’enseignement est très porté sur la professionnalisation des étudiants afin de leur donner un maximum de compétences et d’atouts pour être opérationnels en entreprise à la sortie de leurs études. Les projets effectués dans les laboratoires sont complémentaires au programme académique. Les étudiants choisissent un laboratoire qui correspond à une spécialité Métier (sécurité, virtualisation, jeux vidéo…). Il n’y a pas de risque de « sur-spécialiser » les étudiants, au contraire. En plus de leur formation d’ingénierie informatique, ils acquièrent des compétences spécifiques, valorisées par les entreprises, comme l'autonomie, la capacité à travailler en groupe, etc. Je constate que la France est très réputée dans le monde pour ses formations digitales.

Justement, est-ce que les diplômés d'Ingésup, comme ceux des autres écoles, partent à l'étranger ?


Les compétences de nos étudiants sont particulièrement dans la ligne de mire des entreprises à l’international. C’est ainsi que nous poussons fortement nos étudiants à travailler à l’étranger. Cette politique porte ses fruits, nous avons d'ailleurs beaucoup d’exemples de réussite parmi lesquels : 2 étudiants qui travaillent à New York sur la technologie Ruby, un autre qui travaille à Berlin sur du Data journalisme (BI appliquée au journalisme), d’autres à Singapour ou en Thaïlande qui perfectionnent des solutions mobiles. Nous avons même un diplômé qui travaille depuis la France pour une grande société de sécurité Suisse !

L'alternance et l'apprentissage sont-ils indispensables dans une formation d'ingénieur ?


Les entreprises réclament aujourd’hui des ingénieurs compétents et opérationnels. Pour répondre à leurs attentes, notre vision est de proposer systématiquement l’alternance aux étudiants en BTS et en cycle ingénierie. C’est grâce à leur expérience en entreprise que nos étudiants montent en compétence, gagnent en maturité et trouvent un emploi à la fin de leurs études. L’alternance devient donc indispensable pour toute formation aboutissant à une entrée sur le marché du travail.

Le groupe Y-Nov se crée autour de projets de développement. Lesquels ?


Y-nov est le carrefour de formations aux métiers du numérique, actuellement acteur reconnu dans l’éducation autour des formations Ingésup (ingénierie informatique), Lim’art (ArtDesign) et Infosup (BTS informatique). Aujourd’hui, nos projets de développement s’articulent autour de plusieurs axes. Tout d’abord, le développement externe, avec l’acquisition d’établissements de formation autour des nouvelles technologies pour compléter notre offre, en particulier dans le commerce et le multimédia. Nous avons par ailleurs l’ambition d’accentuer notre développement géographique avec une implantation dans 9 métropoles, c’est-à-dire l’ouverture dans les prochaines années de 4 autres sites (Strasbourg, Nantes, Montpellier, Lille). En direction des entreprises, nous allons renforcer notre pôle Formation professionnelle. Enfin, de nouvelles infrastructures immobilières verront le jour pour les enseignements et le logement de nos étudiants. Deux projets sont en phase avancée : Paris Ouest (Nanterre) et Bordeaux. Les projets prévoient plus de 10 000 m² modernes, dédiés aux nouvelles technologies et surtout adaptés à l’éducation.

Propos recueillis par Gilbert Azoulay

Retrouvez les écoles du Web et du Numérique dans notre annuaire d'écoles

Les formations pour travailler dans le numérique


Si les métiers du numérique sont encore ouverts aux autodidactes, il est de plus en plus recommandé de suivre une formation adéquate pour accéder à des postes dans le digital. Mais quelle formation suivre ?


Réagir sur le Forum Ecoles
Gilbert

Gilbert
25.03.2014

Retour au dossier écoles
écoles : "La France est très réputée dans le monde pour ses formations digitales"
Imprimer

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

écoles : consultez aussi...

orientation
Masters spécialisés : les écoles de commerce jouent aussi la carte digitale

Masters spécialisés : les écoles de commerce jouent aussi la carte digitale

De plus en plus d'écoles de commerce s'oriente vers le digital, une perspective d'avenir prometteuse qui pousse à se développer.

Numérique : les métiers de l'avenir, le banc d'essai des écoles

Numérique : les métiers de l'avenir, le banc d'essai des écoles

Retrouvez ce mardi 21 novembre notre cahier spécial "Transition numérique : les métiers de l'avenir" disponible en kiosque et sur notre site internet.

La Course Croisière Edhec sacrée meilleure association étudiante 2017

La Course Croisière Edhec sacrée meilleure association étudiante 2017

Le trophée de la meilleure association étudiante a été remis, le 17 novembre, à La Course Croisière Edhec, le plus grand événement sportif européen préparé par des étudiants qui a réuni 3 000 partici­pants en Bretagne.

Ecoles 42 : témoignage d'étudiant « C’est un peu comme un camp d’entraînement militaire »

Ecoles 42 : témoignage d'étudiant « C’est un peu comme un camp d’entraînement militaire »

L'Ecole 42, gratuite, ouverte à tous, propose une méthode pédagogique complétement nouvelle... Mehdi El Kaddouri admis à 42 : « C’est un peu comme un camp d’entraînement militaire »

Ecoles du Numérique : le banc d'essai, à chaque projet sa formation

Ecoles du Numérique : le banc d'essai, à chaque projet sa formation

De nombreuses écoles spécialisées ont vu le jour, ces dernières années, pour répondre aux besoins des entreprises de recruter des professionnels qualifiés. Trouvez la formation adaptée à votre projet.

Ecoles du numérique : des jeunes diplômés très convoités

Ecoles du numérique : des jeunes diplômés très convoités

Opportunités. Le numérique peine à recruter des experts et fait la part belle aux diplômés fraîchement sortis des formations spécialisées.

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
Créapole
CREAPOLE est une école de Design et de Création avec : - Un campus au coeur...
ENGDE - Ecole supérieure de gestion et expertise comptable
Etablissement d'enseignement supérieur privé spécialisé depuis 1965 dans...
Kaplan International English
Kaplan International est un organisme de séjours linguistiques, spécialisé...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

L'actu du site, bons plans, soirées, orientation... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.