En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Formation > étranger

Langue étrangère : l'apprentissage du coréen en vogue

Les études de coréen attirent de plus en plus d’étudiants français.

Les études de coréen attirent de plus en plus d’étudiants français. Le tube planétaire « Gangnam Style » du chanteur sud-coréen de K-pop, Psy, n’y est pas étranger. A l'université de La Rochelle (Poitou-Charentes), les inscriptions ont triplé.

« Il y a quatre ans, nous avions des promotions d’un maximum de 25-30 élèves, et à la rentrée 2011 nous en comptions 90 », souligne Evelyne Chérel-Riquier, professeur de coréen à la faculté rochelaise qui, avec l’Inalco et Paris-VII, est une des trois en France à proposer un cursus complet dans cette langue. Et faute de place, les dossiers sont sélectionnés à l’entrée. « Cette année, nous avons eu 130 demandes en seulement cinq jours », souligne Charles Illouz, le doyen de la faculté. Ils ne seront pas plus de 30 étudiants à la rentrée dans la filière anglais-coréen, pour la majorité de Poitou-Charentes.

Les passionnés de culture sud-coréenne sont tellement motivés par le cursus — au cours duquel sont dispensés aussi des cours d’économie et de droit — que certains vont jusqu’à envisager d’échouer au bac pour le repasser dans l’académie de Poitiers.

Au fil du cursus, l’engouement s’essouffle


Evelyne Chérel-Riquier explique l’engouement pour cette langue comme l’une des conséquences de la politique de promotion culturelle, économique et diplomatique encouragée par le pays du Matin calme depuis le début des années 2000. Après avoir touché l’Asie, la vague coréenne est arrivée en Europe et aux Etats-Unis en 2011. « La K-pop n’est qu’un élément de la culture de masse coréenne qui se diffuse à travers le monde, il y a aussi les dramas et les films », souligne l’enseignante. De son côté, le président de l’université de La Rochelle, Gérard Blanchard, explique cet attrait aussi par « le fait que les entreprises coréennes sont florissantes à l’international, notamment dans le domaine de l’informatique, de la téléphonie et de l’automobile ».

Mais à mesure de l’avancée du cursus, l’engouement s’essouffle remarque le directeur du département de langues étrangères de la même université. « L’enthousiasme de la première année disparaît au fur et à mesure qu’on monte vers les masters, affirme-t-il. La réalité de la culture coréenne est très différente du produit d’exportation qu’est la K-pop. Les étudiants s’en rendent souvent compte quand ils vont en Corée du Sud dans le cadre de leurs études. »

Le tube planétaire « Gangnam Style » du chanteur sud-coréen de K-pop, "Psy"


Ce clip événement a été vu plus de 1 milliards de fois uniquement sur internet (un record)... et plus largement le phénomène K-pop attire beaucoup l'intérêt des étudiants et étudiantes...


C.M.
Article publié au sein du Parisien / Aujourd'hui en France du 23 avril 2013


Réagir sur le Forum Orientation

Le Parisien
24.04.2013

Retour au dossier étranger
étranger : Langue étrangère : l'apprentissage du coréen en vogue
Imprimer

étranger : consultez aussi...

orientation
Inégalités face aux études à l'étranger : 2 étudiants sur 3 ne bénéficient d'aucune expérience hors de France

Inégalités face aux études à l'étranger : 2 étudiants sur 3 ne bénéficient d'aucune expérience hors de France

Si le nombre d’étudiants bénéficiant d’un séjour à l’étranger est en progression, de fortes disparités apparaissent d’après les enquêtes. En cause : le milieu social et les cursus choisis.

Bien choisir son séjour linguistique

Bien choisir son séjour linguistique

C’est le moment de chercher, pour un départ l'été prochain. Mais quelle formule pour quel âge, et à quel prix ?

Dans quelle ville auriez-vous rêvé d'étudier ?

Dans quelle ville auriez-vous rêvé d'étudier ?

Paris, Londres, Bruxelles, Shanghai, Berlin... Des villes où beaucoup de monde souhaiterai étudier, mais surpassées par Montréal qui arrive en tête du palmarès mondial des villes étudiantes. Et vous dans quelle ville auriez-vous rêvé d'étudier ?

Ces jeunes qui veulent changer le monde

Ces jeunes qui veulent changer le monde

Ils ont entre 13 et 21 ans et marquent déjà leur époque. Dans son « Manifeste de la jeunesse », Johny Pitts, journaliste à la télévision anglaise, écrivain et photographe, fait le portrait de dix adolescents qui ont fait sensation ces derniers mois

Hult : un nouveau mode d’apprentissage basé sur la pratique

Hult : un nouveau mode d’apprentissage basé sur la pratique

L’école américaine, Hult International Business School, propose une méthodologie axée sur la pratique. Reportage dans son campus londonien "A new kind of business school"

Bachelor : l'ouverture internationale est l'un des atouts des programmes

Bachelor : l'ouverture internationale est l'un des atouts des programmes

Des cours dispensés en anglais ou bien l’immersion dans un pays l’étranger… l’ouverture internationale est l’un des atouts des programmes bachelor

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
ISCOM
Créé en 1986 à Paris, l’ISCOM, institut supérieur de communication et...
Sup de Vente, l'école supérieure de vente de la CCI Paris Ile-de-France
Forte d’une expérience de plus de 25 ans, Sup de Vente est aujourd’hui...
CIFACOM - L'école du graphisme, du multimédia et de l'audiovisuel
Passionné par le graphisme, le multimédia ou l'audiovisuel ? Une de nos...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

L'actu du site, bons plans, soirées, orientation... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.