En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Formations

Le Bac en poche, il est encore temps de choisir son orientation !

Même en juillet, il reste des places dans de nombreuses filières d’enseignement supérieures

Lors de l'annonce des résultats du Bac, la procédure d’admission post-bac (APB) a clos ses portes depuis le 20 mars. Or, cette procédure est indispensable pour s'inscrire dans les filières universitaires (licence et DUT), en première année commune aux diplômes de santé, en BTS et en classes préparatoires aux grandes écoles littéraires, de commerce ou d’ingénieurs, ainsi qu’à nombre de formations en art, architecture ou encore hôtellerie.

PLUSIEURS CARTES À JOUER
Est-ce à dire, pour autant, que les jeux sont faits pour les retardataires, les indécis, les recalés à l’ensemble de leurs choix ou ceux qui souhaitent, après réflexion, opter pour une autre filière que celle dans laquelle ils ont été admis ? Pas tout à fait. Tous ont encore plusieurs cartes à jouer. La première est la procédure d’admission complémentaire. Tout comme la procédure APB classique, celle-ci est accessible depuis le 25 juin et jusqu’à la fin septembre exclusivement par le biais du site www.admission-postbac.fr.
Si le nombre de places disponibles est nécessairement plus restreint, de nombreuses filières, même sélectives, n’ont pas encore fait le plein !
Comment postuler ? La procédure d’inscription vous est expliquée pas à pas, dans la rubrique « Le guide du candidat » du site d’APB. Pour résumer, vous devrez remplir un descriptif détaillé de votre scolarité, depuis la classe de première, avec les notes et appréciations de vos professeurs, le visa du proviseur (à prévenir, donc, que vous engagez cette procédure complémentaire) et les résultats obtenus au bac. Dirigez-vous ensuite vers la rubrique « recherche de formation ». À partir de la liste des formations où il reste des places, vous pourrez faire jusqu’à 12 choix. Attention, vous ne pouvez pas sélectionner les filières qui vous ont déjà refusé(e).
À la différence de ce qui s’est produit lors de la procédure normale, tous les établissements auprès desquels vous vous êtes porté candidat(e) vont vous adresser une réponse par e-mail, dans un délai compris entre quelques jours et la fin septembre. Vous aurez alors une semaine (mais seulement 24 heures à partir du 1er septembre) pour répondre. Passé ce délai, votre candidature sera annulée.

AUGMENTEZ VOS CHANCES
Si vous êtes déjà inscrit sur APB, mais encore sur liste d’attente, nous ne pouvons que vous inciter à vous mettre aussi sur les rangs de ce plan B de l’orientation : vous augmenterez ainsi vos chances de trouver chaussure à votre pied, notamment pour les postulants à une entrée en licence. Compte tenu de la forte demande et des capacités d’accueil limitées pour certaines filières universitaires en Île-de- France, une « Procédure Complémentaire L1 Île-de-France », ou « PC L1 IDF », a été mise en place, à l’attention des candidats actuellement en liste d’attente dans le cadre de la procédure normale, sans n’avoir reçu aucune proposition par ailleurs. Il est fortement conseillé de sélectionner plutôt des licences hors « PCL1 IDF », aux capacités d’accueil plus larges. Les bacheliers de l’année de l’académie seront prioritaires, suivis des autres candidats d’Île-de-France, puis de ceux de province. Réponse le 11 septembre.

DES ÉCOLES PRIVÉES
Par ailleurs, de nombreuses formations diplômantes, sous contrat ou non, gardent ouvertes leurs inscriptions plus tardivement que celles répertoriées dans la procédure APB. Il est possible de s’inscrire durant plusieurs semaines encore, en fonction des places disponibles, dans nombre d’instituts privés proposant des BTS, comme l’Institut Supérieur du Tourisme ou l’INSTA (BTS informatiques et diplômes encomptabilité).
Mais aussi dans certaines écoles de commerce : l’IPAG, de Paris et Nice, organise ainsi une session de concours le 6 septembre.
Le concours TEAM, qui ouvre les portes de plusieurs écoles supérieures de management (ESAM, à Paris, Lyon et Toulouse, ISTEC à Paris, IDRAC à Paris, Lyon, Nice, Montpellier, Nantes et Toulouse, et ICD à Toulouse), propose une dernière session début septembre. Inscriptions ouvertes jusqu’à huit jours avant la date du concours.
N’oubliez pas non plus les écoles d’infirmiers, à qui il reste souvent des places à cette date.
Et même si, par manque de temps ou d’envie, vous ne vous étiez toujours inscrit nulle part à la rentrée prochaine, sachez que les classes préparatoires privées recrutent toute l’année. Ainsi, la prestigieuse Ipésup-Prépasup propose plusieurs sessions de préparations intensives aux écoles de commerce et d’ingénieurs recrutant au bac (concours Sésame-Accès-Pass-Prismpour les premiers, FESIC,ENI, GEIPI, ECE, ESIEE pour les seconds), dont une en janvier- février et une en avril. L’établissement prépare aussi à Sciences-Po, à médecine, au droit... De quoi s’assurer une rentrée 2011-2012 sur les chapeaux de roues !

FAIRE SA RENTRÉE EN JANVIER, C'EST POSSIBLE
Indécis, mal orientés ? Ces profils ne riment plus avec année perdue.
Un nombre croissant de formations organise désormais une seconde rentrée, aux alentours du mois de janvier.
Dans le secteur commercial, l’ITIC (Institut des techniques informatiques et commerciales), propose une rentrée en janvier pour sept de ses BTS, en formation classique ou en alternance. À Paris et Nice, l’IPAG, école de commerce post-bac jusqu’à bac+5, offre une première année accélérée, concentrée sur deux trimestres, qui débute en février 2011 et se termine en septembre.
La plupart des écoles du Groupe Pigier, qui forme dans toute la France à des BTS et Bac+3 tertiaire, social et paramédical, organisent une admission supplémentaire en janvier.
Dans le domaine du luxe, la parisienne Mod’Art permet une intégration en janvier pour sa formation phare, qui forme en quatre ans des managers de la mode.
Par ailleurs, nombre d’instituts de formation préparant aux concours sociaux et paramédicaux (infirmier, aide-soignante, auxiliaire de puériculture…) ouvrent leurs portes au lendemain de Noël. Il est possible de s’inscrire encore en juillet et août, pour des concours en automne.
Enfin, plusieurs filières universitaires proposent, elles aussi, cette option, notamment les IUT. Celui de Compiègne, filière génie informatique, effectue ainsi deux rentrées par an, en septembre et en février. D’autres universités offrent aussi cette possibilité, en DUT GEA (Gestion des entreprises et des administrations) par exemple : c’est le cas notamment au Havre, à Lille, Metz, Villetaneuse et Saint-Denis. On peut aussi rentrer plus tard en licence classique : ainsi à Rennes 2, dans toutes les filières, les étudiants peuvent rejoindre l'université jusqu'à début janvier.
À noter que partout, ce choix de la rentrée décalée implique généralement de « cravacher », l’année entière étant resserrée sur un semestre. Non motivés, s’abstenir !

Catherine Piraud-Rouet

Dossier spécial "Après le Bac", Le Parisien - supplément éco, en date du 28 juin 2010.

Dossier spécial BAC : Après le BAC
ORIENTATION POST-BAC : tous les choix à la loupe
» Le Bac : un sésame pour les études supérieures
» Le Bac en poche, il est encore temps de choisir son orientation !
» Orientation Post-Bac : un éventail de choix
» Entrer directement dans la vie active après le Bac
» L'alternance : une valeur en hausse
» Post-Bac : choisir son style / rythme d'études supérieures
» Que faire sans le bac ?


Réagir sur le Forum Orientation

LE PARISIEN
26.07.2010

Retour au dossier Formations
Formations : Le Bac en poche, il est encore temps de choisir son orientation !
Imprimer

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

Formations : consultez aussi...

orientation
Aux États-Unis, il rappe sa thèse à Harvard

Aux États-Unis, il rappe sa thèse à Harvard

Le flow a remplacé la présentation figée. Obasi Shaw, étudiant de la prestigieuse université américaine Harvard, a en effet rendu sa thèse de fin d’études sous la forme d’un album de rap

Réseaux : dans cette école, 100 % des diplômés trouvent un travail

Réseaux : dans cette école, 100 % des diplômés trouvent un travail

L’accès au marché de l’emploi est difficile, même pour les jeunes diplômés. Un souci que ne rencontrent visiblement pas les étudiants de la filière très haut débit de l’école L’EA (ex-Itedec) dans cet établissement d’Aubergenville

Entrée en Master : les règles du jeu ont changé

Entrée en Master : les règles du jeu ont changé

Tifany, élève en psychopathologie clinique ne trouve pas de place en master 2

Sélection à l'Université. Ça coince maintenant...

Sélection à l'Université. Ça coince maintenant...

Une réforme mise en place à la rentrée perturbe les inscriptions au niveau bac + 4. Des étudiants galèrent pour trouver une place… Les associations dénoncent un manque d’information.

Erasmus. Etudier en alternance à l'étranger... c'est possible !

Erasmus. Etudier en alternance à l'étranger... c'est possible !

Erasmus est encore trop réservé aux étudiants et pas assez aux apprentis. La ministre du Travail Muriel Pénicaud souhaite que davantage d’apprentis fassent des séjours à l'étranger.

Sélection à l'université. Des prérequis qui fâchent...

Sélection à l'université. Des prérequis qui fâchent...

Pour mettre fin au tirage au sort à l'entrée de l’université... les prérequis sont ils la bonne solution ?

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
Ifa A. Chauvin
l'Institut de Formation par Alternance Adolphe Chauvin, implanté à Osny dans...
IPAG Business School
Située dans l'un des plus beaux quartiers de l'une des plus belles villes du...
ISIS - Institut Supérieur de l'Image et du Son
L’institut Supérieur de l’Image et du Son, implanté dans le quartier du...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

L'actu du site, bons plans, soirées, orientation... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.