En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Formations

Le Bac : un sésame pour les études supérieures

Décrocher le bac, la plupart des lycéens y parviennent. Mais en cas de raté, pas de panique !

Décrocher le bac du premier coup, sans passer par la case rattrapage : la plupart des lycéens y parviennent sans trop de difficultés...

Les épreuves du bac sont terminées, il faut désormais patienter : les résultats seront dévoilés le 6 juillet. Pour ceux qui obtiennent une moyenne comprise entre 8 et 10, le suspense sera prolongé ; ils devront reprendre le collier du 7 au 10 juillet, dates des oraux de rattrapage... Ils auront à choisir deux matières parmi celles déjà passées à l’écrit (y compris le français).
Mais inutile de stresser excessivement. Le lycéen qui a travaillé tout au long de l’année a toutes les chances d’empocher le diplôme du premier coup, comme plus de 78% des candidats l’an dernier.Après les oraux de rattrapage, 86% des candidats ont décroché le fameux sésame pour entrer dans l’enseignement supérieur...


DES FILIÈRES ACCESSIBLES AUX RETARDATAIRES :
Une fois le bac en poche, il reste à s’inscrire dans une filière. Grâce à la procédure post-bac, la plupart des sortants de l’examen sont déjà admis dans une formation. Cependant, certains n’ont pas obtenu satisfaction, d’autres sont encore indécis... La deuxième phase de propositions d'admission vient de s’achever, la troisième se déroulera du 15 au 18 juillet.
Même si la plupart des filières publiques sélectives (écoles d'ingénieurs ou de commerce, BTS des lycées publics, IUT...) ont finalisé leur recrutement, certaines restent encore accessibles aux retardataires. Il est encore possible de s’inscrire à l’université ou dans des établissements généralement privés. Attention, néanmoins, à ne pas se précipiter dans la première école venue. Avant de faire son choix, on a tout intérêt à se renseigner sur la nature du diplôme (diplôme d’État ou visé par l’Éducation nationale, certificat...), les débouchés, la qualité des équipements, les stages prévus, les possibilités de poursuite d’études... Et, bien entendu, le prix, car il s’agit souvent de formations privées...

FAIRE UN BREAK :

PARTIR À L’ÉTRANGER :
Lorsqu’on ne sait pas quelle orientation choisir après le bac, partir plusieurs mois à l’étranger peut être une bonne idée... Outre la maîtrise d’une langue étrangère, cette aventure enrichissante aide à mûrir. Des organismes privés proposent différentes formules de séjours linguistiques longue durée1. Moyennant une commission, des agences de placement permettent, elles, d’obtenir un job et un logement, mais sans garantie sur l’un et l’autre de ces points. Autre possibilité : le séjour au pair. En échange de la garde des enfants et de petites tâches ménagères, la jeune fille (ou le garçon) au pair est logée chez une famille, nourrie et reçoit de l'argent de poche. Elle peut en profiter pour suivre des cours de langue.
Quant au Service volontaire européen (SVE), il offre aux 18-30 ans la possibilité d'effectuer une mission volontaire dans un pays membre de l’Union européenne, tous frais payés. D’une durée de deux à douze mois, le projet peut concerner des domaines variés (social, écologique, culturel, etc.).

TROUVER UN JOB :
Que ce soit pour des raisons financières ou pour faire un break, trouver un petit boulot reste difficile quand a tout juste le bac et peu d’expérience... Pour le décrocher, il convient de rédiger un curriculum vitae et une lettre de motivation personnalisée pour chaque entreprise. On peut consulter les sites Internet spécialisés ou les annonces de Pôle Emploi, du CIDJ, des Crous...
Les jeunes qui ont hâte de se frotter au monde du travail ont tout intérêt à privilégier une autre piste : la préparation d’un BTS, d’un DUT ou d’un certificat de qualification professionnelle par la voie de l’alternance.

Évolution du taux de réussite au baccalauréat depuis 1995 selon les différentes filières
France métropolitaine + DOM



Diane Galbaud

Dossier spécial "Après le Bac", Le Parisien - supplément éco, en date du 28 juin 2010.

Dossier spécial BAC : Après le BAC
ORIENTATION POST-BAC : tous les choix à la loupe
» Le Bac : un sésame pour les études supérieures
» Le Bac en poche, il est encore temps de choisir son orientation !
» Orientation Post-Bac : un éventail de choix
» Entrer directement dans la vie active après le Bac
» L'alternance : une valeur en hausse
» Post-Bac : choisir son style / rythme d'études supérieures
» Que faire sans le bac ?


Réagir sur le Forum Orientation

LE PARISIEN
26.07.2010

Retour au dossier Formations
Formations : Le Bac : un sésame pour les études supérieures
Imprimer

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

Formations : consultez aussi...

orientation
Aux États-Unis, il rappe sa thèse à Harvard

Aux États-Unis, il rappe sa thèse à Harvard

Le flow a remplacé la présentation figée. Obasi Shaw, étudiant de la prestigieuse université américaine Harvard, a en effet rendu sa thèse de fin d’études sous la forme d’un album de rap

Réseaux : dans cette école, 100 % des diplômés trouvent un travail

Réseaux : dans cette école, 100 % des diplômés trouvent un travail

L’accès au marché de l’emploi est difficile, même pour les jeunes diplômés. Un souci que ne rencontrent visiblement pas les étudiants de la filière très haut débit de l’école L’EA (ex-Itedec) dans cet établissement d’Aubergenville

Entrée en Master : les règles du jeu ont changé

Entrée en Master : les règles du jeu ont changé

Tifany, élève en psychopathologie clinique ne trouve pas de place en master 2

Sélection à l'Université. Ça coince maintenant...

Sélection à l'Université. Ça coince maintenant...

Une réforme mise en place à la rentrée perturbe les inscriptions au niveau bac + 4. Des étudiants galèrent pour trouver une place… Les associations dénoncent un manque d’information.

Erasmus. Etudier en alternance à l'étranger... c'est possible !

Erasmus. Etudier en alternance à l'étranger... c'est possible !

Erasmus est encore trop réservé aux étudiants et pas assez aux apprentis. La ministre du Travail Muriel Pénicaud souhaite que davantage d’apprentis fassent des séjours à l'étranger.

Sélection à l'université. Des prérequis qui fâchent...

Sélection à l'université. Des prérequis qui fâchent...

Pour mettre fin au tirage au sort à l'entrée de l’université... les prérequis sont ils la bonne solution ?

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
ISIS - Institut Supérieur de l'Image et du Son
L’institut Supérieur de l’Image et du Son, implanté dans le quartier du...
ITESCIA - L'école du i-Management
ITESCIA, l'école du i-management de la CCI Paris Ile-de-France, forme chaque...
CIFACOM - L'école du graphisme, du multimédia et de l'audiovisuel
Passionné par le graphisme, le multimédia ou l'audiovisuel ? Une de nos...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

L'actu du site, bons plans, soirées, orientation... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.