En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > écoles

Le siège TGV du futur est né grâce à des étudiants

Il sera progressivement installé dans 40 rames du TGV Paris-Bordeaux à partir de l’été.

orientation ecoles Le siège TGV du futur est né grâce à des étudiants Il sera progressivement installé dans 40 rames du TGV Paris-Bordeaux à partir de l’été. ostéobio, cachan, cogitobio, tgv, siège, sncf, ostéopathe, école, paris, bordeaux

Voici le siege qui va progressivement etre installe dans 40 rames TGV Atlantique. Ce siège ergonomique a été créé notamment grace aux études réalisées par Osteobio.

Si vous avez moins mal au dos et êtes moins fatigué par votre voyage en train, ce sera grâce à eux. Les étudiants de l’école d’ostéopathie Ostéobio, située à Cachan, et Cogitobio, une société associée à Ostéobio, ont participé à l’élaboration de sièges ergonomiques qui équiperont progressivement, dès cet été, quarante rames du TGV, en 1ère classe, sur la ligne Paris-Bordeaux. Une première qui devrait s’étendre peu à peu à d’autres TGV.

« On est très fier d’avoir contribué à ce nouveau modèle », confie David Dessauge, directeur de l’école. Tout a commencé en 2001 avec une étude lancée par la SNCF sur l’inconfort des usagers. L’étude a été portée par Cogitobio, dont le but est de faciliter le transfert de technologies issues de la recherche sur le système musculo-squelettique vers le monde industriel, en collaboration avec l’école. Au bout de quatre ans, l’étude a permis de définir les outils et les méthodes pour quantifier l’inconfort d’un siège, définir une base de données morphométriques d’utilisateurs et définir les comportements et géométries de colonne vertébrale permettant d’expliquer le comportement d’un utilisateur en position assise. Ces données sont réunies dans un logiciel qui permet de tester le confort ou l’inconfort des sièges.

Un panel de 80 personnes pour satisfaire toutes les morphologies


Les premières expériences ont été réalisées sur un panel de 80 sujets représentatifs de la population de 2025 en termes de répartition des âges et des tailles. « Ça nous a permis de mettre en évidence un type de colonne spécifique correspondant à une population jeune, longiligne et sans courbure lombaire qui va certainement augmenter dans les années à venir. Prendre en compte dès maintenant ces caractéristiques permettra d’assurer un meilleur confort global », assure David Dessauge. Que les petits et les gros se rassurent, seuls les points communs entre les différentes morphologies ont été pris en compte par le logiciel.

La posture en situation de travail, de lecture, de sieste ou de discussion a également été étudiée pour permettre des sièges plus adaptés. Conséquences : ces derniers comportent un renfort lombaire qui s’ajuste automatiquement en fonction de l’inclinaison du dossier. Leur gabarit, plus large et plus haut, a été réajusté en fonction des tailles d’aujourd’hui.

Des réglages permettent de profiter d’un espace plus grand pour les jambes si besoin. Enfin, la plupart de ces sièges pivotent, ce qui permet de voyager dans le sens de la marche ou de discuter avec son voisin sans se tordre. Sans oublier quelques agréments comme les prises électriques et USB intégrées, une large tablette, un éclairage secrétaire dans l’assise du siège ainsi qu’une liseuse dans l’appui-tête.

« C’est la première fois que l’on traite le siège autour du confort postural et du design. C’est le top au niveau de la conception », lâche Philippe Perdriel, chargé d’étude, spécialiste sièges et matériaux à la SNCF. Petit regret toutefois de David Dessauge : « Ne pas être allé jusqu’au bout de ce que l’on pouvait faire » au niveau des appuie-tête…

Anne-Laure Abraham

Consultez aussi :

A 16 ans, elle invente une appli pour lutter contre l'absentéisme scolaire
Etudiant entrepeneur : pour convaincre, ils y vont au culot

Métiers liés : Ostéopathe,


Réagir sur le Forum Ecoles

Le Parisien
02.05.2016

Retour au dossier écoles
écoles : Le siège TGV du futur est né grâce à des étudiants
Imprimer

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

écoles : consultez aussi...

orientation
Concours d'écoles : se préparer efficacement aux épreuves écrites

Concours d'écoles : se préparer efficacement aux épreuves écrites

Les vacances de Février étant maintenant derrière nous, nous entrons officiellement dans la dernière ligne droite avant les concours. Cette période doit permettre à tous les étudiants de peaufiner leurs révisions, tout en gardant du temps pour soi...

Ces grandes écoles qui s'inspirent des stratégies militaires pour enseigner le management

Ces grandes écoles qui s'inspirent des stratégies militaires pour enseigner le management

S’inspirer de la stratégie militaire pour réussir en entreprise. L’idée est devenue aujourd’hui à la mode dans les écoles de commerce. Edhec, Neoma… De plus en plus d’établissements envoient leurs élèves en stage d’immersion dans l’armée.

Palmarès des Bachelors du Parisien Étudiant : le classement 2017

Palmarès des Bachelors du Parisien Étudiant : le classement 2017

Le classement 2017 des programmes Bachelors des écoles de commerce / management par Le Parisien Etudiant. Fondé sur des critères simples et clairs, il apporte un éclairage supplémentaire pour choisir sa future formation.

Hult : un nouveau mode d’apprentissage basé sur la pratique

Hult : un nouveau mode d’apprentissage basé sur la pratique

L’école américaine, Hult International Business School, propose une méthodologie axée sur la pratique. Reportage dans son campus londonien "A new kind of business school"

Bachelor & Ecoles d'ingénieurs : « La France manque de cadres intermédiaires »

Bachelor & Ecoles d'ingénieurs : « La France manque de cadres intermédiaires »

Dans le cadre de notre dossier spécial Bachelor " la formation qui monte" - Témoignage de Sylvain Orsat, Directeur général de l’EIGSI La Rochelle (école d’ingénieurs)

Bachelor : les écoles d'ingénieurs aussi

Bachelor : les écoles d'ingénieurs aussi

Depuis environ deux ans, le bachelor fait son apparition dans les écoles d’ingénieurs. L’École nationale supérieure des arts et métiers (Ensam) a été la première, en 2014, à créer un bachelor de technologie.

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
ESMAE - Ecole des professionnels du recrutement et de l’intérim
Devenez acteurs des métiers du recrutement et de l’intérim. Les fonctions...
CLCF - Conservatoire Libre du Cinéma Français
La longue histoire du CLCF depuis 1963 n’en fait pas une vieille dame indigne...
ISCOM
Créé en 1986 à Paris, l’ISCOM, institut supérieur de communication et...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

L'actu du site, bons plans, soirées, orientation... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.