En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Universités

Université. Les conseils pour ne pas décrocher à la fac

De nombreux étudiants ne mettent que quelques semaines avant de se rendre compte qu’ils se sont trompés de filière.

Ils ont rejoint les bancs de la fac depuis peu, mais de nombreux étudiants ne mettent que quelques semaines avant de se rendre compte qu’ils se sont trompés de filière.

Pour éviter qu’ils ne décrochent et cessent leurs études supérieures, beaucoup d'universités comme celle de Cergy-Pontoise a décidé de se mobiliser en organisant une « Journée pour trouver ta voie », à destination des étudiants en première année souhaitant se réorienter. De quoi recueillir des précieux conseils.

Au moindre doute, contacter le service d’orientation


Sandrine Poaty, insiste : « Au moindre doute, les étudiants doivent venir nous voir au service d’orientation, pour un entretien ». La chargée de l’accompagnement des étudiants de 1ère année au SCUIO-IP (Service Commun Universitaire d’Information, d’Orientation et d’Insertion Professionnel) voit passer « des profils très différents », selon ses propres termes. « Il y a des jeunes qui ont des projets bien ancrés, et d’autres qui sont complètement perdus », explique-t-elle. Dans ce cas, nous travaillons sur leurs centres d’intérêts. Surtout, il ne faut pas rester dans son coin. Beaucoup de jeunes se disent c’est raté pour cette année, je verrai à la rentrée prochaine. C’est une erreur. On s’est rendu compte que beaucoup de jeunes qui n’étaient pas suivis décrochent. Après, c’est très compliqué. »

Certaines filières recrutent en janvier


« Il y a des choses à faire très tôt dans l’année », martèle Sandrine Poaty. Ainsi, des BTS et DUT, diplômes « courts » en deux ans, proposent des rentrées décalées au mois de janvier. Des étudiants peuvent également demander à être réorientés dans d’autres filières. « Un jeune aujourd’hui en mathématiques-physique peut très bien demander à être réorienté en biologie, détaille Sandrine Poaty. C’est encore possible. » L’université vient même de créer une nouvelle Licence Professionnelle Intégrée en Banque-finance-assurance, diplôme en trois ans spécialement dédié pour les jeunes en réorientation, et qui accueillera sa première promotion de vingt-cinq étudiants en janvier.

Participez au semestre « Nouveau départ »


Ce dispositif « Nouveau départ » a été mis en place par l’université en 2009. Il s’agit d’un semestre de remise à niveau et de montage de projet. Cinquante étudiants (25 en tertiaire, 25 en sciences) peuvent y déterminer ce qu’ils ont vraiment envie de faire et préparer leur réorientation, à travers dix semaines de cours et cinq semaines de stage obligatoire.

Etes-vous fait pour la fac ?


Etes-vous autonome, assidu... souvent, la première année reste difficile, car très sélective. Un choc pour certains habitués au confort de la structure du lycée. Faites le test de l'université pour savoir si votre profil correspond aux exigences de la faculté. Zoom sur 5 conseils pour suivre la fac
=>> Êtes-vous fait pour la fac ?
=>> Questions/Réponses sur la fac : Un jeune professeur donne ses conseils aux futurs étudiants de faculté...

Christophe Lefevre


Réagir sur le Forum Universités

LE PARISIEN
19.11.2014

Retour au dossier Universités
Universités : Université. Les conseils pour ne pas décrocher à la fac
Imprimer

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

Universités : consultez aussi...

orientation
Examen du concours de médecine : incidents à répétition sur les sujets

Examen du concours de médecine : incidents à répétition sur les sujets

Les couacs à répétition ne concernent pas que le bac. Près de 9 000 étudiants en 6 e année de médecine ont été contraints de repasser, hier, deux épreuves d’internat initialement programmées lundi et mercredi.

APB - La ministre Frédérique Vidal veut mettre fin au tirage au sort à la fac

APB - La ministre Frédérique Vidal veut mettre fin au tirage au sort à la fac

Frédérique Vidal, la ministre de l'Enseignement supérieur, a accordé sa première interview au Parisien. L’ancienne présidente de l’université de Nice compte mettre fin dès 2018 à la procédure très décriée de tirage au sort.

Facs saturées : «Il y avait des étudiants jusque sur l'estrade»

Facs saturées : «Il y avait des étudiants jusque sur l'estrade»

Les jeunes bacheliers qui arrivent à trouver une place à l'université sont confrontés aux aléas de la fac : amphithéâtres bondés, matériel vétuste, manque d'encadrement. Une expérience qui peut vite décourager.

Pourquoi les facs françaises sont saturées

Pourquoi les facs françaises sont saturées

C'est la hantise de ceux qui passent l'épreuve de philosophie du baccalauréat ce jeudi : tous n'auront pas de place dans la fac de leur choix.

APB. Tirage au sort en médecine : plus de 800 étudiants en liste d'attente

APB. Tirage au sort en médecine : plus de 800 étudiants en liste d'attente

857 jeunes remplissant toutes les conditions pour entrer en licence de santé ont pourtant été retoqués, après tirage au sort. Face au tollé, le ministère a promis hier de leur trouver une solution

Soigner son orthographe fait aussi progresser en maths

Soigner son orthographe fait aussi progresser en maths

Une étude montre que l'entraînement à la grammaire et à la syntaxe aide à réduire l'échec universitaire.

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
ISCOM
Créé en 1986 à Paris, l’ISCOM, institut supérieur de communication et...
Atelier Prép'art
Le projet de Prép’Art est de délivrer un enseignement culturel et...
ISIS - Institut Supérieur de l'Image et du Son
L’institut Supérieur de l’Image et du Son, implanté dans le quartier du...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

L'actu du site, bons plans, soirées, orientation... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.