En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Jobs / Stages > Rémunération. Les diplômés mieux lotis dans...

Jobs/Stages

Rémunération. Les diplômés mieux lotis dans le privé que dans le public

Rémunérations. Une étude de l’Insee rappelle que si la fonction publique traite mieux les peu diplômés, le privé, lui, rétribue davantage les bac + 3

Cette scène se reproduit chaque dimanche midi dans nombre de foyers français. En pleines agapes familiales, le ton monte, le beau-frère salarié du privé et la belle-sœur fonctionnaire s’écharpent sur un débat vieux comme le monde : entre l’un et l’autre, qui est le plus à plaindre ?

Une étude de l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) « les Carrières salariales dans le public et le privé » apporte quelques éléments de réponses chiffrées à ce traditionnel match entre le public et le privé. Des données certes parfois un peu anciennes — certaines remontent à 2008 —, mais instructives à plus d’un titre.

Public contre privé : où gagne-t-on le mieux sa vie ?


Léger avantage, à en croire l’Insee, aux personnes travaillant dans la fonction publique (Etat, hôpitaux et collectivités territoriales). Et ce, en tenant compte de tous les éléments de rémunération — primes et parts variables comprises —, comme de la diversité des statuts (fonctionnaires, contractuels, contrats aidés, etc.). « Le salaire net mensualisé moyen s’élève à 1 987 € dans la fonction publique contre 1 925 € dans le privé », assure ainsi l’Insee. Gare à la méprise, il ne s’agit ici que d’une moyenne. La réalité est forcément plus complexe.

Qui traite le mieux les moins qualifiés ?


« Les hommes salariés les moins diplômés (BEP ou moins, y compris les sans-diplôme) sont mieux rémunérés dans la fonction publique d’Etat que dans le privé ou que dans les autres versants de la fonction publique », estime l’Insee. Une vérité valable quel que soit l’âge, que l’on soit en début ou en fin de carrière.

L’Etat, mauvaise mère avec les plus diplômés ?


« Le diplôme paie plus dans les grandes entreprises », tranche en revanche l’Insee. Exemple, en comparant le revenu médian — celui qui coupe en deux la population française, une moitié gagnant moins et l’autre gagnant plus — à celui des trentenaires diplômés. « Les salariés hommes les plus diplômés (au moins bac + 3) qui travaillent dans une entreprise de plus de 100 salariés touchent en moyenne 2 fois le salaire médian — et quand même 1,7 fois le salaire médian s’ils travaillent, cette fois, dans une entreprise comptant moins de 100 salariés », constate l’Insee. Loin, très loin, donc, des pratiques de l’administration. « L’avantage procuré par le diplôme s’accroît avec l’âge et le dynamisme des carrières salariales des plus diplômés est plus marqué dans le secteur privé ainsi que dans la fonction publique hospitalière », signale l’institut.

Inégalités hommes-femmes : le public fait mieux.


« Les écarts de salaire entre les hommes et les femmes sont plus grands dans le privé que dans le public, en particulier pour les plus diplômés », souligne enfin l’Insee, avec de nombreux exemples à l’appui. « Pour les plus diplômés, l’écart dans le privé est d’au moins 26 % », pointent les auteurs de cette étude. Ce qui ne fait pas du secteur public un havre parfaitement égalitaire : les écarts de salaires y atteignent quand même 8 % pour les enseignants et jusqu’à 15 % dans la fonction publique d’Etat.



Boris Cassel


Réagir sur le Forum Job étudiant / stage / emploi

LE PARISIEN
29.09.2014

Retour au dossier Stages/jobs
Stages/jobs : Rémunération. Les diplômés mieux lotis dans le privé que dans le public
Imprimer

Stages/jobs : consultez aussi...

orientation
Gagnez votre billet pour Viva Technology Paris !

Gagnez votre billet pour Viva Technology Paris !

Le Parisien Etudiant vous invite au plus grand rendez-vous de l'innovation et des startups. Tentez de gagner votre place pour la journée grand public, samedi 17 juin à Paris Expo Porte de Versailles !

Écoles. Des fabriques à start-upeurs, incubés et choyés

Écoles. Des fabriques à start-upeurs, incubés et choyés

Pour encourager l’esprit entrepreneurial, les écoles de management multiplient les dispositifs dédiés à la création d’entreprise.

Recrutement. « Les diplômés d'écoles de commerce ont une grande soif d'entreprendre »

Recrutement. « Les diplômés d'écoles de commerce ont une grande soif d'entreprendre »

Interview : Jennifer Kempf Responsable Recrutement chez Lidl. La grande distribution recrute beaucoup de jeunes diplômés issus des grandes écoles de commerce. Quelles sont leurs qualités ?

Le savoir-être, un atout idéal pour votre CV

Le savoir-être, un atout idéal pour votre CV

Au-delà du savoir-faire, les entreprises attendent des jeunes diplômés un savoir-être. Une qualité à laquelle les écoles préparent de plus en plus.

L'alternance : un booster pour l'emploi - Cahier spécial Le Parisien Etudiant

L'alternance : un booster pour l'emploi - Cahier spécial Le Parisien Etudiant

Très prisée des jeunes comme des entreprises, qui l’utilisent de plus en plus comme un outil de pré-recrutement, l’alternance est un effet de levier pour l’insertion professionnelle. Décryptage d’une formule aux nombreux atouts.

Jobs d'été : 4 offres complètement incroyables

Jobs d'été : 4 offres complètement incroyables

Les recrutements pour des jobs incroyables - mais vrais - se multiplient. Pas moins de quatre « meilleurs boulots » sont proposés en ce moment. Desjobs d'été vraiment cool.

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
Atelier Prép'art
Le projet de Prép’Art est de délivrer un enseignement culturel et...
CFA d'Alembert
Le CFA d'Alembert est l'une des 24 écoles de la CCI Paris Île-de-France qui...
ISTH
Depuis 1954, l'ISTH confirme sa place de leader parmi les grandes classes...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

L'actu du site, bons plans, soirées, orientation... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.