OrientationEcolesécoles d'ingénieurs

Femmes : les écoles d'ingénieurs séduisent les étudiantes...

Les initiatives pour sensibiliser les filles aux métiers d'ingénieurs et favoriser la parité au sein des promos.

Persuadée que les femmes ont tout autant leur place sur ses bancs, et également face au risque de pénurie d’ingénieurs qui se profile, les grandes écoles d'ingénieurs françaises veut séduire les étudiantes.

Un petit 19 % qui, les années fastes, peut grimper à 21 %. Tel est le faible pourcentage de femmes élèves à Centrale Paris. Encore moins bien que le 25 % de moyenne dans les écoles d’ingénieurs françaises…

Persuadée que les femmes ont tout autant leur place sur ses bancs, et également face au risque de pénurie d’ingénieurs qui se profile, la prestigieuse école française veut séduire les étudiantes. Depuis 2007, elle a lancé différentes initiatives « pour sensibiliser les jeunes filles aux carrières scientifiques et surtout les informer sur la diversité des métiers d’ingénieurs »

« Nous nous sommes rendu compte que le métier d’ingénieur était plus souvent associé à un diplôme qu’à un métier et que le processus d’identification n’était pas évident pour les filles », explique Alexandrine Urbain, responsable de la parité à Centrale. L’école s’est ainsi lancée dans l’organisation de débats entre des lycéennes, des centraliennes et des femmes ingénieurs.
Un site Internet, Mademoisellefaitcentrale.com, a vu le jour dans la foulée pour qu’« à travers des billets d’humeur, des articles et des témoignages, les jeunes élèves puissent appréhender la vie en grande école, les voies qui y mènent et la diversité des métiers proposés ».

Enfin, même si les droits d’inscription à Centrale restent modiques (606 € par an), l’école offre des bourses — baptisées Sébastienne-Guyot, du nom d’une des premières centraliennes — à cinq élèves-ingénieurs de 1re année issues des milieux les plus modestes.

Objectif parité parfaite à l'INSA de Lyon


Avec près de 32 % de femmes élèves ingénieurs, l’INSA de Lyon établit un record historique, toutes écoles françaises d’ingénieurs confondues (moyenne nationale : 27 %).
Depuis 2012, l’école, comme l’ensemble du Groupe INSA, sensibilise les filles aux métiers de l’ingénieur avant la fin de la terminale. Membre de l’association « Elles bougent », l’INSA de Lyon intervient auprès des lycées pour expliquer le métier d’ingénieur, pour lequel les femmes sont très appréciées. L’école présente un modèle, unique dans le cercle des écoles françaises d’ingénieur. qui associe aux matières scientifiques des compétences différentes avec une volonté d’excellence, comme musique-études, théâtre-études, sport-études, art-plastique-études et danse-études.
Une action originale : le marrainage. L’INSA de Lyon a créé un système de mentorat pour les jeunes filles du Premier Cycle, qui peuvent bénéficier d’un accompagnement individuel par une ingénieure en activité. « Ce « marrainage » permet à des personnalités féminines occupant des postes importants dans les entreprises d’expliquer aux jeunes filles les métiers de l’ingénieur-e et de casser les images archaïques » précise le directeur de l'école Eric Maurincomme.

TÉMOIGNAGE D'UNE INGENIEURE

« Johanna Dominici développe un cockpit révolutionnaire »





Johanna Dominici, ingénieur chez Thales. « J’espère qu’un jour je monterai dans un avion équipé du cockpit sur lequel je travaille actuellement », sourit Johanna Dominici, ingénieur chez Thales, le groupe français spécialisé notamment dans l'aéronautique et l’espace. Depuis cinq ans, cette jeune femme développe le cockpit du XXI e siècle qui entend bien révolutionner le secteur aérien à l’horizon de 2030. Alors qu’une cabine de pilotage classique comprend de nombreux écrans (une dizaine pour l’A380), Odicis, un projet phare du groupe Thales, table sur une cabine dotée d’un seul grand écran, interactif et courbé. « Il se veut plus maniable, facilite la tâche du pilote, fait davantage appel à son intuition et à son intelligence », explique-t-elle. Persuadée que le design fait partie du processus d’innovation, elle a fait appel à des designeurs industriels pour mettre en valeur ces innovations technologiques. Un travail pour lequel, elle a été lauréate du trophée des Femmes de l’industrie, catégorie Débuts prometteurs en 2012.

A 28 ans, Johanna Dominici est une jeune fille à la tête bien pleine et aux épaules solides qui a très tôt su quel job elle voulait faire. Douée pour les matières scientifiques, elle dit aujourd’hui avoir eu la chance d’être poussée par une enseignante vers l’option sciences de l’ingénieur au lycée. « Je n’ai subi aucune pression sociale, je n’ai jamais entendu : c’est un métier d’homme, ce n’est pas pour toi… Au contraire, précise-t-elle. A la maison, ma mère jongle aussi bien avec une perceuse qu’avec une machine à coudre ! »

Une fois son bac S mention bien en poche, s’en suit un parcours exemplaire. Après l’Institut d’optique graduate school (ex-Sup-Optique, une école à la renommée internationale), elle passe une année à l’Imperial College à Londres et effectue un stage chez Thales à Bordeaux qui se déroule tellement bien qu’elle est embauchée dans la foulée. Elle se spécialise dans l’innovation et le design et affiche déjà un bilan de 20 brevets, déposés ou en cours de dépôt, comme auteur ou coauteur.

Persuadée que les femmes sont sous-représentées dans son secteur et surtout qu’elles sont aussi compétentes que les hommes, elle milite pour que, dès le collège, les élèves filles soient informées des métiers proposés par les industries technologiques. Lors de la Journée de la femme, elle n’hésite pas à prendre son bâton de « pèlerine » pour prêcher la bonne paroles auprès des collégiennes et lycéennes. Et espère ainsi éviter qu’à l’avenir les écoles d’ingénieurs restent remplies à 75 % par des garçons !


A noter aussi : l'EPITA, ESME Sudria et l'IPSA ont aussi créé un site internet dédié : www.femme-ingenieure.fr/ pour former un public jeune et féminin sur les métiers d'ingénieurs, en particulier les lycéennes et les étudiantes, via des news quotidiennes, une série hebdomadaire et des témoignages.

Métiers liés : Ingénieur,

Retour au dossier écoles d'ingénieurs
écoles d'ingénieurs : Femmes : les écoles d'ingénieurs séduisent les étudiantes...
Imprimer

Commentaires / Réactions

écoles d'ingénieurs : consultez aussi...

Coronavirus. L'école d'ingénieurs a recruté à distance

Coronavirus. L'école d'ingénieurs a recruté à distance

À Beauvais (Oise), l’institut UniLaSalle, spécialisé dans les sciences de la terre, le Covid-19 a rebattu les cartes de la mobilité internationale.

Ingénieurs : la pénurie de compétences dans le digital ne disparaitra pas

Ingénieurs : la pénurie de compétences dans le digital ne disparaitra pas

Rencontre avec Jean-Marc Loeser, directeur des relations entreprises et du développement de l’ESIEA, école d’ingénieurs spécialisée dans le numérique.

Bachelors. Les écoles d'ingénieurs s'ouvrent elles aussi aux diplômes en 3 ans

Bachelors. Les écoles d'ingénieurs s'ouvrent elles aussi aux diplômes en 3 ans

Elles ont tardé à franchir le pas mais le mouvement est bien lancé. Les filières techniques s’ouvrent largement aux diplômes en trois ans

Véhicules connectés et autonomes : les formations s'adaptent

Véhicules connectés et autonomes : les formations s'adaptent

4 questions à... Christophe Baujault Directeur Général - ECE PARIS Ecole d'Ingénieurs

Ecole d'ingénieur. Interview de Christophe Baujault Directeur général de l'ECE

Ecole d'ingénieur. Interview de Christophe Baujault Directeur général de l'ECE

« Ma première mission, c’est de libérer les énergies ». Interview de Christophe Baujault Directeur général de l’ECE, école d’ingénieurs à Paris et à Lyon

Paris-Saclay : les écoles d'ingénieurs fêtent leur mariage

Paris-Saclay : les écoles d'ingénieurs fêtent leur mariage

Un pôle d’excellence réunissant cinq établissements autour de l’Ecole polytechnique, est officiellement lancé pour concurrencer les grandes universités mondiales.

Ecoles à la Une

Sup de Vente, l'école supérieure de vente de la CCI Paris Ile-de-France
Présentation de l'école "Sup de Vente, l'école supérieure de vente de la...
Audencia Business School
Audencia Business School : Innovative leaders for a responsible...
Le Village De l'Emploi
Avec une méthode éprouvée depuis 1998 et déjà plus de 5400 carrières...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter

L'actu du Parisien Etudiant, examens, bons plans, soirées, orientation... *

Inscription réussie - Merci.


* En complétant votre adresse électronique, vous validez les Conditions Générales d’Utilisation et acceptez que Le Parisien, responsable de traitement, traite vos données pour vous permettre de recevoir les actualités Le Parisien Etudiant. Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de protection de vos données personnelles : Politique de confidentialité.