En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Formations

Les métiers de demain...

L'AVIS DE...Christian FORESTIER administrateur général du CNAM

« Nos mille formations sont réactualisées régulièrement » L'AVIS DE ...Christian FORESTIER, administrateur général du Conservatoire national des arts et métiers

Combien de formations le Cnam propose-t-il et combien de diplômes délivre-t-il chaque année ?

Nous proposons près de mille formations, à partir du bac et jusqu'au doctorat. 100 000 auditeurs suivent nos cours et nous délivrons chaque année un millier de diplômes. Un tiers concerne les sciences de l'ingénieur, un tiers l'économie et la gestion, et un tiers les sciences sociales et le droit du travail.

Quelles sont, selon vous, les filières de demain ?
Il y a l'informatique, bien sûr. En relation avec le ministère du Travail, nous allons bientôt mettre en place une formation de santé au travail, métier en plein développement. Il y a l'énergie, et particulièrement le nucléaire : EDF et Areva ont énormément de problèmes à recruter, leurs besoins en personnels se comptent en dizaines de milliers et vont du bac à bac + 5. Bien sûr, les énergies nouvelles, comme l'éolien, ont aussi le vent en poupe.

Quel est le rythme de renouvellement de votre offre de formation ? En fait, toutes nos formations sont réactualisées régulièrement. Pour la filière LMD (NDLR : licence, master et doctorat), les formations sont remises à plat tous les quatre ans. Actuellement nous travaillons sur la rentrée 2011, les programmes de toutes ces formations auront été revus pour tenir compte des évolutions des métiers. Pour les diplômes maison, c'est encore plus souple. Nous avons des correspondants, partout en France et dans les DOM-TOM, qui nous font remonter les besoins des entreprises. Quand nous constatons une demande, nous mettons en place une formation que nous testons durant trois à quatre ans avant de la pérenniser

Est-ce que les nouveaux métiers ne sont pas, pour beaucoup, des hyper-spécialisations ?
On est en effet toujours en train de naviguer entre deux écueils, en matière de formation : les formations larges et les très pointues qui permettent une insertion rapide mais sont restrictives. A nous de trouver le juste milieu.

PROPOS RECUEILLIS PAR D.R.
Article issu du journal "Le Parisien Economie" daté du 14/09/2009

Métiers liés : Électricien, Ingénieur électronicien,


Réagir sur le Forum Orientation

LE PARISIEN
11.06.2010

Retour au dossier Formations
Formations : Les métiers de demain...
Imprimer

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

Formations : consultez aussi...

orientation
International. Découvrir et s'enrichir des cultures des autres continents

International. Découvrir et s'enrichir des cultures des autres continents

En échange universitaire, sur un campus à l’étranger ou en stage en entreprise, les possibilités d’acquérir une expérience multiculturelle sont variées.

Écoles. Les business schools misent sur l'alternance

Écoles. Les business schools misent sur l'alternance

La formule a trouvé sa place dans les écoles de commerce. Pour les étudiants, c’est avoir un pied dans l’entreprise et pouvoir mettre en application les apprentissages théoriques.

Pourquoi les plus prestigieuses business schools sont-elles américaines ?

Pourquoi les plus prestigieuses business schools sont-elles américaines ?

L'invité - Rick Levin : ancien président de l’Université Yale et directeur général de Coursera. Faut-il être riche pour entrer dans les meilleures business schools ?

APB - Une pétition contre le tirage au sort des étudiants

APB - Une pétition contre le tirage au sort des étudiants

Une circulaire parue discrètement fin avril, officialise la méthode de sélection par "tirage au sort" pour l'entrée à l'Université... beaucoup d'étudiants s'en insurgent et une pétition vient d'être lancé pour demander au nouveau gouvernement d'agir.

APB : Nos conseils pour ordonner vos voeux d'orientation

APB : Nos conseils pour ordonner vos voeux d'orientation

Vous avez jusqu'au 31 mai minuit pour modifier l’ordre de leurs vœux dans le logiciel d’orientation post-bac APB. Un moment stratégique pour les élèves. Les solutions pour s’en sortir.

Alternance. Une mauvaise image auprès des familles

Alternance. Une mauvaise image auprès des familles

François Hollande avait fixé l’objectif de 500 000 apprentis. Mais en 2016, seuls 405 000 élèves ont signé un contrat leur permettant de suivre une formation tout en travaillant dans leur domaine.

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
Atelier Prép'art
Le projet de Prép’Art est de délivrer un enseignement culturel et...
ISIS - Institut Supérieur de l'Image et du Son
L’institut Supérieur de l’Image et du Son, implanté dans le quartier du...
ESO - Ecole Supérieure d'Ostéopathie
L'Ecole Supérieure d'Ostéopathie (ESO Supostéo) est l'école d'ostéopathie...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

L'actu du site, bons plans, soirées, orientation... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.