En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Pratique

Les mutuelles étudiantes se font la guerre sur les campus

Rififi sur le campus de Nanterre : les mutuelles étudiantes concurrentes se livrent une véritable guerre sur fond de rentrée universitaire.

Les mutuelles étudiantes concurrentes : la LMDE (La Mutuelle des Etudiants) et la Smerep (Société Mutualiste des Etudiants de la région parisienne) se livrent une véritable guerre sur fond de rentrée universitaire. Exemple sur le Campus de Nanterre en Ile-de-France. Nanterre fait désormais partie des facs qui ont été le théâtre d’éruptions de violences entre les deux organismes.

Fatima a fait les frais de ces rivalités le 8 juillet. Cette étudiante de Rueil-Malmaison qui travaille tout l’été à la Smerep, affirme avoir été agressée par trois agents de la LMDE alors qu’elle était sur son stand. « L’une d’entre elles m’a collée contre le mur et m’a mis un coup de tête. Elle m’a marché sur les pieds pour m’immobiliser, témoigne la jeune femme. Je ne suis pas la seule à avoir été agressée, mes collègues installés sur d’autres universités vivent la même chose. » Elle a déposé plainte au commissariat et s’est vue prescrire un jour d’ITT.

Un tract a mis le feu aux poudres


Des événements similaires auraient eu lieu à l’université de Saint-Denis ainsi qu’à Paris 5, 6 et 7. « C’est une campagne de déstabilisation de la part de la LMDE. Je leur ai déjà envoyé deux courriers pour qu’ils prennent des mesures contre ces salariés agressifs que nous avons identifiés et qui continuent malgré nos plaintes et mains courantes, » affirme la directrice générale de la Smerep, Annie Coutarel. En tout, deux plaintes ont été déposées au commissariat après les agressions à Nanterre, ainsi que cinq mains courantes pour des menaces sur d’autres campus.

A la direction de la LMDE on nie toute agressivité sur le terrain. « C’est nous qui sommes les victimes, riposte l’administratrice provisoire Anne-Marie Cozien. Nous avons demandé à nos agents de rester calmes face aux provocations. Depuis ma nomination le 3 juillet , il y a une campagne de dénigrement à notre encontre par la Smerep qui nous présente au bord de la faillite », poursuit Anne-Marie Cozien. C’est notamment un tract que distribuent les agents de la Smerep aux étudiants qui semble avoir énervé les employés de la LMDE. Il reprend une coupure de presse qui fait référence à la mise sous-administration de cette mutuelle début juillet par l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR), pour manque de fonds propres. La mutuelle était sous surveillance depuis 2013 à cause de ses difficultés financières. Ce tract de la LMDE est donc une façon de dissuader les étudiants de souscrire à leurs services. « Nous le distribuons à simple titre informatif, » assure Annie Coutarel.

Anne-Marie Cozien a annoncé entamer une procédure en justice contre la Smerep.

Amel Brahmi-Howton

Santé. Le casse-tête de la sécu à la fin des études
Santé. Les couvertures santé pour étudiants en cinq questions


Réagir sur le Forum Orientation

Le Parisien
22.07.2014

Retour au dossier Pratique
Pratique : Les mutuelles étudiantes se font la guerre sur les campus : Imprimer
Derniers articles "Pratique"

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

Pratique : consultez aussi...

orientation
4L Trophy 2017 : bien arrivé au Maroc, bienvenue à Boulajoul !

4L Trophy 2017 : bien arrivé au Maroc, bienvenue à Boulajoul !

Samedi 18 et dimanche 19 février 2017 : fin de la liaison libre vers Algéciras et traversée du détroit de Gibraltar…direction Boulajoul !

Soutien scolaire : Le site Bonnenote sur la sellette, menacé de fermeture

Soutien scolaire : Le site Bonnenote sur la sellette, menacé de fermeture

Des enseignants atterrés, le ministère de l'Education nationale mobilisé... et un syndicat lycéen demande l’interdiction de ce service qui fait les devoirs à la place des élèves.

4l Trophy : l'imagination débordante des étudiants pour se démarquer

4l Trophy : l'imagination débordante des étudiants pour se démarquer

Regardez-nous, nous sommes les plus jolies du 4L Trophy ! Pour sortir du lot des 1450 véhicules et attirer les sponsors il faut avoir du style... focus sur 2 équipages très stylés.

Soutien scolaire - Bonnenote.fr le site polémique qui fait les devoirs à votre place

Soutien scolaire - Bonnenote.fr le site polémique qui fait les devoirs à votre place

A peine lancé, le service Bonnenote ravive la polémique sur ces sites qui proposent de faire les exercices des élèves à leur place, moyennant finances. Explications, éclairage juridique et test du service avec un prof de philo...

Soutient scolaire - Le TEST du site Bonnenote.fr : 25 € la copie, 8/20 à l’arrivée

Soutient scolaire - Le TEST du site Bonnenote.fr : 25 € la copie, 8/20 à l’arrivée

Arnaque patentée ou bon plan un brin immoral ? Notre test du site polémique "Bonnenote.fr" avec une dissertation de philosophie. Un professeur a corrigé pour nous le devoir commandé sur le site.

4L Trophy 2017 : le grand départ de la 20ème édition !

4L Trophy 2017 : le grand départ de la 20ème édition !

Jeudi 16 février 2017 : à la halle d’Iraty à Biarritz, village départ du 4L Trophy, les voitures sont alignées, les vérifications sont terminées et l’ambiance est à son apogée ! Attention au départ des 1450 voitures...

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
ESSYM - Ecole Supérieure des Systèmes de Management
L’ESSYM est l’une des 24 écoles de la CCI Paris Île-de-France qui forment...
EMC - Ecole supérieure des métiers de l'image, du son et du multimédia
Visez l’expérience, Vivez l’alternance. Créée en 1989 par Jean-Paul...
Euridis Paris
Euridis Business School est la grande école de commerce spécialisée dans la...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

Les soirées, bons plans, actu, orientation, ... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.