En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > écoles

Orientation : Les questions très concrètes des étudiants

Noélie et Tiphaine, comme des centaines de lycéens et d'étudiants, tentent d’y voir plus clair.

NEOMA, ICN, KEDGE, ESG… les deux lycéennes accrochent du regard chaque acronyme avant d’être happées par la foule. Noélie et Tiphaine naviguent à vue lors du dernier salon Studyrama  à Paris et, comme les centaines de lycéens et étudiants se pressant aux multiples salons de l’automne, elles tentent d’y voir plus clair. « Je connais HEC et l’Essec , mais pour le reste je suis perdue », confie l’élève de terminale S qui doit donner ses vœux d’admission post-bac avant le 20 mars et hésite encore entre école d’ingénieurs et de commerce.

« Cette école, ça me plaît bien parce que c’est surtout axé sur les mathématiques et l’informatique », remarque Noélie, en étudiant la brochure de l’EISTI , une école d’ingénieurs privée qu’elle découvre cet après-midi-là. « 7 060 € l’année, à première vue, ça fait mal aux yeux, concède l’énergique étudiant posté au stand de l’école qui s’empresse de dérouler les statistiques. Mais les salaires de sortie, ça a de quoi apaiser : vous gagnerez 38 200 € brut par an en France et 46 200 € à l’étranger ! »

A quelques dépliants de là, Marwa, lycéenne à Sevran, a déjà balayé d’une main l’option d’une école privée. « Des écoles à 10 000 € l’année, c’est hors de question ! Surtout que les écoles d’ingénieurs publiques ont meilleure réputation », assure cette lycéenne boursière. « Et puis c’est inconcevable de dépenser tout cet argent alors qu’avec un diplôme on n’est même plus sûr de trouver du travail. » Les questions inquiètes sur les débouchés reviennent à chaque stand alors qu’un diplôme de grande école ne représente plus un rempart infaillible face au chômage. « Après l’ENSIIE , 80 % des élèves trouvent du travail, ça va », indique un étudiant de l’école d’ingénieurs publique aux deux lycéennes.

Au stand d’une école de commerce, Paul-Antoine ne semble pas embarrassé par autant de questions. D’ailleurs, c’est plutôt son père qui les soulève. « Est-ce qu’il y a des passerelles vers l’étranger ? », interroge Pascal. Ce que Paul-Antoine souhaite en intégrant une école de commerce post-bac ? « Je veux être riche », affirme cet élève de terminale S qui entend embrasser la profession de commercial, comme son père, afin de « monter dans l’entreprise et avoir un gros poste ». Pour subvenir aux études de son fils, Pascal est « prêt à faire un gros effort. Je n’ai pas de diplôme. Si je me retrouve sur le carreau, je n’ai rien. Les études c’est important », assure cet habitant de Nevers (Nièvre) qui a fait coïncider la fin de son crédit immobilier avec le début des études de son fils et anticipe de rogner sur le budget vacances de la famille.

Avec un ticket moyen à 10 000 € l’année entre frais de scolarité et logement, le choix de l’école de commerce ne laisse aucune place aux faux pas.

Consultez aussi :
"Orientation : nos conseils pour s'y retrouver"
Les salons étudiants à venir

Flora Genoux


Réagir sur le Forum Ecoles

LE PARISIEN
12.11.2014

Retour au dossier écoles
écoles : Orientation : Les questions très concrètes des étudiants
Imprimer

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

écoles : consultez aussi...

orientation
Orientation. Dans quelles écoles s'inscrire après le bac ?

Orientation. Dans quelles écoles s'inscrire après le bac ?

Vos voeux APB n’ont pas été satisfaits ou vous êtes encore hésitant sur vos choix d’orientation pour la rentrée prochaine ? Pas de panique, il n’est pas trop tard : de nombreux établissements accueillent encore les candidats en juillet et au-delà.

Participez au Trophée de la meilleure association étudiante 2017

Participez au Trophée de la meilleure association étudiante 2017

C’est parti ! Le Classement des associations est de retour pour sa 6e édition !

Écoles. La spécialisation, un critère majeur pour bien choisir sa future école

Écoles. La spécialisation, un critère majeur pour bien choisir sa future école

Différentiation. Les grandes écoles développent des expertises dans des domaines précis en plus de la formation généraliste en management qu'elles dispensent.

Écoles. Les nouveautés et initiatives des Grandes Ecoles de Commerce en 2017

Écoles. Les nouveautés et initiatives des Grandes Ecoles de Commerce en 2017

Les grandes écoles de commerce fourmillent d’idées. Voici un florilège des actions qu’elles ont prises durant l’année pour renforcer leur développement, en France et dans le monde.

9e édition du Palmarès des Ecoles de Commerce du Parisien

9e édition du Palmarès des Ecoles de Commerce du Parisien

Le Parisien - Aujourd’hui en France publie la version 2017 de son Palmarès des Grandes Ecoles de Commerce. Post-prépa, post-bac... comment se positionnent les établissements les uns par rapport aux autres ?

Écoles. Des fabriques à start-upeurs, incubés et choyés

Écoles. Des fabriques à start-upeurs, incubés et choyés

Pour encourager l’esprit entrepreneurial, les écoles de management multiplient les dispositifs dédiés à la création d’entreprise.

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
IPAG Business School
Située dans l'un des plus beaux quartiers de l'une des plus belles villes du...
EISTI - Ecole Internationale des Sciences du Traitement de l'Information
L’EISTI est une école d’Ingénieurs en Informatique et en Mathématiques...
ISTH
Depuis 1954, l'ISTH confirme sa place de leader parmi les grandes classes...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

L'actu du site, bons plans, soirées, orientation... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.