OrientationUniversités

Entrée en Master : les règles du jeu ont changé

Tifany, élève en psychopathologie clinique ne trouve pas de place en master 2

Tifany Zarria a hésité avant de raconter son histoire. « Je veux préserver mes chances de poursuivre un parcours universitaire, mais j’ai aussi envie de protester », pose d’emblée cette étudiante de 25 ans. Elle subit un autre travers de la réforme des masters. Sa filière de psychopathologie clinique, qu’elle suit à Nanterre (Hauts-de-Seine), n’est pas concernée. Elle ne le sera que l’an prochain. Et c’est là que le bât blesse.

Elle vient de terminer sa première année de master et peine à s’inscrire en seconde car, pour l’instant, c’est entre ces deux années que s’effectue la sélection. Elle a postulé à Nanterre, à Diderot (Paris) ou encore Amiens (Somme). Mais les refus pleuvent, parfois motivés d’un laconique « divers », comme à Villetaneuse (Seine-Saint-Denis).

Cette habitante de Persan (Val-d’Oise) reconnaît qu’une sélection est nécessaire car le nombre d’emplois à la sortie de sa formation est limité. Mais elle la juge « injuste » en l’état, car les étudiants ne connaissent pas les critères. « Moi, je veux vraiment devenir psy. Sur quoi se basent-ils pour décider  ? » interroge-t-elle.

Bloquée par la réforme


Et ce qui la désespère le plus, c’est qu’elle ne pourra pas candidater de nouveau l’année prochaine. Car, une fois la réforme en place dans cette filière, ce sera entre la licence 3 et le master 1 que s’effectuera la sélection. Impossible donc de retenter sa chance. Elle est donc bloquée.

« Les règles du jeu ont changé en cours de route. Nous, c’est poubelle, et le ministère repart sur de nouvelles bases », reproche-t-elle, amère face à la situation.

Première dans sa famille ouvrière à accéder aux études supérieures, Tifany s’était pourtant battue pour réussir. Au cours de l’année, elle a décroché une promesse de stage, ce qui est « très compliqué » à obtenir mais obligatoire pour intégrer un master 2 : « Je devais travailler neuf mois avec des enfants autistes et, en l’état des choses, je ne pourrai pas », déplore-t-elle.

« On se sent seul, personne ne nous vient en aide », regrette Tifany. « S’il le faut, je partirai à l’étranger », conclut-elle. Alors, en attendant une réponse du ministère ou d’une université, elle a signé sur Internet la pétition « Etudiants en psycho  : des solutions pour les oubliés de la réforme  ». Comme près de 1 000 autres personnes.

Consultez aussi :

Sélection à la fac : ça coince en master
Sélection à la fac : lancement d'un site internet pour trouver son master

Retour au dossier Universités
Universités : Entrée en Master : les règles du jeu ont changé

Universités : consultez aussi...

Couvre-feu, présentiel, examens... ce qui change le 19 mai pour les étudiants

Couvre-feu, présentiel, examens... ce qui change le 19 mai pour les étudiants

L’enseignement supérieur est censé reprendre en présentiel à mi-temps, mais les cours sont terminés dans une grande partie des établissements.

Covid-19. Inquiets pour leur santé, des étudiants bloquent les partiels

Covid-19. Inquiets pour leur santé, des étudiants bloquent les partiels

Ils étaient des centaines lundi à l’université Paris-Est Créteil pour leurs épreuves de droit, finalement reportées. Dans le Val-d’Oise et dans l’Essonne, ils sont également nombreux à vouloir privilégier le distanciel

Covid-19 : vers un retour des étudiants en présentiel à 50% «à partir de la mi-mai», annonce Vidal

Covid-19 : vers un retour des étudiants en présentiel à 50% «à partir de la mi-mai», annonce Vidal

Dans une interview à 20 Minutes, la ministre de l’Enseignement supérieur a dévoilé les modalités d’organisation de la scolarité des étudiants en fin d’année, et notamment le déroulement des examens.

Covid-19. BTS, bac, brevet : les épreuves sont maintenues... les annonces à retenir du Ministre Blanquer

Covid-19. BTS, bac, brevet : les épreuves sont maintenues... les annonces à retenir du Ministre Blanquer

Tous les examens et concours prévus en mai et en juin sont maintenus en présentiel. Des autotests vont être proposés aux lycéens.

Examens maintenus ou controle continu : incompréhension et inquiétude chez les étudiants

Examens maintenus ou controle continu : incompréhension et inquiétude chez les étudiants

Si le gouvernement a annulé la tenue de partiels en présentiel pour le mois d’avril, il a autorisé plusieurs exceptions, notamment pour les étudiants en santé ou pour les épreuves de contrôle continu.

Covid-19. Les partiels à l'université auront lieu à distance du 5 avril au 2 mai

Covid-19. Les partiels à l'université auront lieu à distance du 5 avril au 2 mai

Durant le confinement les examens à l’université ne pourront se tenir en présentiel du 5 avril au 2 mai, sauf exceptions.


Ecoles à la Une

Le Village De l'Emploi
Avec une méthode éprouvée depuis 1998 et déjà plus de 5400 carrières...
Essym
Essym, le sens du management ! Essym est depuis 30 ans, une école de la CCI...
EM Normandie
Créée en 1871 au Havre, l’EM Normandie est l'une des plus anciennes écoles...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation



Dernières Offres publiées

Les dernières offres de stages et alternance

offre Alternance - Technicien - Administrateur Systèmes et Réseaux H/F

- Technicien - Administrateur Systèmes et Réseaux H/F

Alternance
Entreprise : EPSI Nantes (Loire-Atlantique - 44)
offre Alternance Technicien Electricité H/F

Technicien Electricité H/F

Alternance
Entreprise : Bureau Veritas (Romainville - 93)

Toutes les offres : stages, alternance, cdd, cdi...

ZAPPING FLYERS

+ d'événements