OrientationFormationMasters

Masters : l'alternance côtoie les plus hautes sphères

L’apprentissage connaît une progression sans précédent dans l’enseignement supérieur. Peu d’écoles y résistent

Sans l’alternance, son expérience professionnelle serait limitée : « J’ai commencé par deux ans de prépa, raconte Hugo, en master 2 Supply Chain Management à EM Strasbourg.
Depuis, j’ai fait des stages, mais je cherchais une immersion plus importante en entreprise. » Un vœu que son école exauce, puisqu’elle propose de l’alternance. « C’était aussi un moyen de me challenger car l’alternance en master, mine de rien, suppose énormément de travail », affirme-t-il, en détaillant la semaine de 40 heures de cours, suivie de quinze jours en entreprise, sans oublier les travaux à remettre, les projets de groupe, etc.

Un rythme qui a plutôt tendance à le stimuler.


Son entreprise d’accueil, c’est Kronenbourg, et ses missions sont bien plus intéressantes que celles qu’il a connues jusqu’alors. « Je suis chargé de planification et me sens à 100 % investi dans ma fonction, comme un salarié à part entière », affirme Hugo. Et en effet, en alternance, on est non seulement rémunéré mais aussi dispensé des frais de scolarité.

Gagnant-gagnant-gagnant


La gratuité de l’enseignement est une chance pour tout alternant, surtout au niveau des masters qui coûtent entre 8 000 ou 10 000 € par an…

Si l’étudiant est gagnant, les écoles le sont également : elles peuvent désormais s’ouvrir à des profils qu’elles n’auraient jamais pu attirer auparavant (sauf via le système de bourses que tous n’obtenaient pas).

Quant aux entreprises, elles ne tarissent pas d’éloges sur ce modèle. Directeur des Éditions BPI (Best Practice Inside), spécialisées dans les livres de restauration et des métiers de bouche, Antoine Viollette a notamment recruté Clémence, étudiante en 5e année à Neoma Business School. À l’en croire, il renouvellera à coup sûr l’expérience : « Pour nous c’est une chance formidable d’intégrer des jeunes à la pointe des connaissances. Ils nous apportent de la fraîcheur, voire de nouveaux outils », estime-t-il. Lui-même ancien diplômé de Neoma, il aurait bien voulu vivre cette expérience à l’époque : « Nous avons affaire à des étudiants plus pros et moins hors-sol qu’auparavant. Des personnes sur lesquelles nous pouvons investir car elles resteront avec nous un ou deux ans. »

Quant à sa jeune recrue, il se pourrait qu’elle reste plus longtemps : « Nous lui avons fait une proposition… », confie Antoine Viollette.


LE CHIFFRE


69 % des apprentis ont un emploi durable, 7 mois après leur diplôme, tous niveaux de formation confondus. (Source : DEPP 2016)

«  Une expérience formidable ! »


TÉMOIGNAGE
Charles Sadaka Étudiant en dernière année de cursus Ingénieurs à l’ESTP Paris et Apprenti ingénieur d’affaires chez Bouygues Énergie


En intégrant une école d’ingénieurs, pensiez-vous à l’apprentissage ?
Après mon bac (ES), je n’ai pas intégré de cursus ingénieur, mais une formation de conducteur de travaux, la plus ancienne filière de l’ESTP, qui équivaut à un BTS. J’étais donc orienté vers le monde professionnel. Mais comme j’ai fini major de ma promotion la 1re année, puis la 2e, l’école m’a proposé de rejoindre le cursus ingénieur. La filière qui m’intéressait, Énergie du bâtiment, est dispensée en alternance pendant les trois ans. J’étais ravi !

Quel est le plus gros avantage de ce système ?
Il m’a permis d’appliquer, sans attendre, ce que j’apprenais. À l’ESTP, le rythme d’alternance est vraiment intéressant. La 1re année, on alterne deux mois à l’école, deux mois en entreprise. Ensuite, c’est deux fois trois mois. Dans mon secteur, c’est une organisation idéale : vous pouvez vraiment suivre les différentes étapes d’un projet. Vous comprenez à quoi vous servez !

Êtes-vous déjà un ingénieur à part entière ?

Il me reste des choses à apprendre. Mais je me souviens de mes débuts chez Bouygues Énergie : j’avais l’impression de ne rien connaître, en étant entouré de techniciens hyper-talentueux que j’avais peur d’embêter avec mes questions. Ils m’ont tout de suite rassuré, m’ont tout appris, et je ne les remercierai jamais assez. Quant à l’école, nous sommes très suivis, individuellement. Bref, en tous points, pour moi, l’alternance a été une expérience formidable !


Guide spécial Masters 2018


→ Des filières qui collent à l’air du temps : quelles sont les spécialités de Masters les plus prisées ?
→ Masters. Des études toujours plus pointues et plus longues : pour plus d'international et de proximité avec les entreprises
Mastères Spécialisés (MS, MSc), Masters, MBA... comment choisir ? Définitions et guide...
Un MBA, excellente idée… Mais pour quoi faire ?
Alternance et Master : c’est fait : l’alternance côtoie les plus hautes sphères
→ Quel Master pour compléter votre profil ? Manager, Technique, Scientifique... selon votre profil choisissez le M qu'il vous faut.
→ Bac +5, ou quand l’anglais devient langue officielle

Retour au dossier Masters
Masters : Masters : l'alternance côtoie les plus hautes sphères
Imprimer

Commentaires / Réactions

Masters : consultez aussi...

Lettre de motivation pour un Master recherche

Lettre de motivation pour un Master recherche

Vous souhaitez obtenir un Master recherche ? Voici un modèle gratuit de lettre de motivation type qui pourrait vous convenir.

Lettre de motivation pour un Master tourisme

Lettre de motivation pour un Master tourisme

Vous souhaitez obtenir un Master tourisme ? Voici un modèle gratuit de lettre de motivation type qui pourrait correspondre à votre profil.

L'emploi au rendez-vous. Notre dossier spécial Masters, MBA, Mastères, MSc...

L'emploi au rendez-vous. Notre dossier spécial Masters, MBA, Mastères, MSc...

Masters, MBA, Mastères spécialisés, Masters of Science... l'offres de 3e cycle est très large : pourquoi et comment choisir ? Cahier spécial à retrouver mardi 3 décembre 2019.

Après un Master. Et si je poursuivais… encore ?

Après un Master. Et si je poursuivais… encore ?

Il y a un monde après le master. Zoom sur des filières qui vous emmèneront à la pointe de votre domaine.

Masters, MS, MSc et MBA : différences et définitions

Masters, MS, MSc et MBA : différences et définitions

Pour les candidats à un 3e cycle, il n'est pas simple de sélectionner la formation la mieux adaptée aux besoins et aspirations. Masters, Mastères, MBA... ce sont tous des 3ème cycles - quelles sont les différences, comment faire le bon choix ?

MSc : pourquoi un tel succès ?

MSc : pourquoi un tel succès ?

Comme son nom ne l’indique pas, les Master of Science se déclinent dans toutes les disciplines. Ces dernières années, leur nombre explose. Pourquoi ? Pour qui ?

Ecoles à la Une

EDC Paris Business School
EDC Paris Business School est une grande école de commerce et management...
Edhec Business School
Cinq campus basés à Lille, Nice, Londres, Paris et Singapour - Rejoignez...
Le Village De l'Emploi
Avec une méthode éprouvée depuis 1998 et déjà plus de 5400 carrières...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter

L'actu du Parisien Etudiant, examens, bons plans, soirées, orientation... *

Inscription réussie - Merci.


* En complétant votre adresse électronique, vous validez les Conditions Générales d’Utilisation et acceptez que Le Parisien, responsable de traitement, traite vos données pour vous permettre de recevoir les actualités Le Parisien Etudiant. Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de protection de vos données personnelles : Politique de confidentialité.