En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Formation > Masters

Masters, MS, MSc et MBA : différences et définitions

Masters, Mastères, Masters of Science, MBA... ce sont tous des 3ème cycles - quelles sont les différences, comment faire le bon choix ?

S'il y a bien un secteur éducatif qui ne connaît pas la crise, c'est celui des 3e cycles des écoles de commerce. Pour répondre à une demande toujours plus importante et exigeante, et s'adapter aux évolutions économiques, plusieurs centaines de masters, mastères spécialisés et MBA sont proposés aux candidats. À l'heure de faire un choix, cette diversité est un atout indéniable. Encore faut-il savoir faire le tri, pour trouver le programme et le diplôme qui correspondent le mieux aux aspirations personnelles et professionnelles. Tour d'horizon des principales formations.

LE MASTER (M1/M2)

Afin de bien préciser les choses, rappelons que le grade de "master" est délivré dans les universités, mais aussi dans les grandes écoles de commerce. Le grade de "Master", c'est le fameux M de la réforme LMD (licence, master, doctorat), de niveau bac+5. Aujourd'hui, une quarantaine d'écoles de management françaises délivrent un "master", après avoir été évaluées par la Commission d'évaluation des formations et diplômes de gestion. Cette commission garantit un bon niveau académique, de recherche en gestion et d'encadrement des étudiants. Son avantage : un accès facile et peu cher (en université), une équivalence européenne.
M1 => première année du grade de Master (suite logique de la licence, sans sélection)
M2 => deuxième année du grade de Master (avec sélection)
Le Master peut avoir une finalité professionnelle ou de recherche. Plus d'infos sur le Master ici

LE MASTÈRE SPÉCIALISÉ : MS et MSc

Depuis 1985, la Conférence des Grandes Écoles accrédite des programmes de formations, que seules les grandes écoles membres peuvent proposer. D'abord, le Mastère Spécialisé (MS), puis le Master of Science (MSc) depuis 2002.
D'après les critères de la CGE, le MS est une formation post-diplôme avec des enseignements théoriques, un travail de recherche en entreprise et la soutenance d'une thèse professionnelle. Il en existe plus de 400, dispensés dans 121 écoles, qui s'adressent à différents profils : ingénieurs, diplômés d'école de management ou de commerce, diplômés de 3e cycle. Pour les candidats intéressés, sachez que la sélection est dure, avec des tests de culture générale et de langues, un dossier et un entretien. Stages en entreprises et forte proportion de cours en anglais sont au programme. Les MS ont une orientation professionnelle très affirmée, avec pour objectif une spécialisation ou une double compétence. Bon à savoir : pour rester en phase avec les besoins du marché, l'offre évolue très rapidement. « Dans les grandes écoles, les programmes sont adaptés en permanence aux besoins des entreprises et aux évolutions économiques, confirme Jacques Tournut, directeur de programmes MBA à l'ESC Toulouse. Certains de nos programmes correspondent aux pôles de compétitivité de la région, comme l'aérospatiale.» Pour qui ? Des diplômés d’un bac+4 minimum et des cadres en activité. Quel prix ? De 2 000 € à plus de 20 000 € en fonction de l’école, de la spécialité, du statut de l’étudiant.

Dans le cas du MSc, les études durent au moins trois semestres (deux pour les MS) et comportent un mémoire de recherche, dans la finance, le management ou le marketing. Plutôt destiné aux étudiants étrangers, il s'appuie sur un enseignement intégralement en anglais.
Le MS a pour avantage une très forte reconnaissance dans le monde du travail, mais un coût très élevé, il est aussi accessible directement après une formation. Pour qui ? Des étudiants internationaux ou des étudiants français souhaitant se doter d’une spécialisation dans un contexte multiculturel. Quel prix ? De 10 000 € à 20 000 € par an.

MBA : MASTER OF BUSINESS ADMINISTRATION

Trois lettres qui font rêver de nombreux étudiants et professionnels : MBA. Clairement orienté sur la conduite des affaires, il reste la formation management de référence à l'international. Le MBA est un label non protégé, ce qui signifie que chaque école ou université est libre de ses critères d'admission et de ses programmes. Pour faire un choix éclairé, les candidats ont tout intérêt à se référer à deux éléments : les accréditations des institutions internationales, comme l'AACSB, l'AMBA ou l'EFMD (certaines écoles françaises cumulent les trois labels), et les classements établis par des titres de presse... Financial Times,The Economist ou Forbes. Si des MBA sont ouverts aux jeunes diplômés d'écoles de commerce, la plupart s'adressent surtout à deux types de publics : des cadres avec quelques années d'expérience, qui se réorientent ou évoluent vers des responsabilités managériales, ou des diplômés de l'enseignement supérieur qui veulent ajouter une plus-value à leur formation littéraire ou scientifique.

«Dans une logique d'évolution de carrière, des ingénieurs veulent acquérir des compétences managériales, explique Sophie Riguier, responsable communication MBA de l'ISC. Certains candidats cherchent une remise à niveau, d'autres une évolution professionnelle vers des secteurs nouveaux.» La durée des études, variable, est généralement de un an en France. Deux options existent, le full-time MBA (un an très intensif) et le part-time MBA, en deux ans. Durant cette période, les étudiants bénéficient d'un enseignement très concret, axé sur l'apprentissage de méthodes, souvent dans un contexte international. Pour qui ? Des managers, en activité ou non, mais certains programmes s’adressent aussi aux jeunes diplômés de différentes filières. Quel prix ? Très variables, jusqu’à plusieurs dizaines de milliers d’euros pour les plus cotés.

LE TEMPS DE DÉCIDER

Masters, Mastères Spécialisés, MBA ? Malgré leurs différences, tous ces diplômes s'appuient sur une même philosophie : l'adaptation des étudiants aux réalités de l'entreprise et la montée en compétence. C'est surtout la cohérence entre les études et le projet professionnel qui doit déterminer l'orientation. Pour répondre à tous les besoins, de nombreuses écoles développent une offre très diversifiée : par exemple, l'ISC propose 17MBA spécialisés, tandis que l'ESC Toulouse a une gamme de 3e cycles très diversifiée avec 23 MS. L'ESG de son côté propose près d'une trentaine de MBA spécialisés hyper pointus. Certains établissements cherchent aussi à faire la différence sur des modules de formation, comme Audencia et son module MBA « Art, Management et Créativité », ou l'ESG qui se pose en leader de l'offre en e-business.

Attention cependant : le prix de ces formations est généralement très élevé (en moyenne, 12 000 euros pour un MS dans une grande école jusqu'à plusieurs dizaines de milliers d'euros pour certains MBA). Quels sont les critères d'une « bonne » formation ? Il est difficile d'y répondre, tant les données en jeu sont nombreuses. Quelques gages de qualité aident heureusement à y voir plus clair. Le premier est l'adéquation de la formation avec les besoins du marché. Directement lié à celui-ci, un autre facteur est la présence d'un comité d'orientation composé de dirigeants du secteur, et qui participe à l'evolution des programmes. Le troisième élément est la dimension internationale, aujourd'hui incontournable : stages dans des universités partenaires, promotions brassant les nationalités, langues étrangères, etc. « Tous les programmes sont détaillés sur les sites web des écoles, précise Leila Murat, directrice associée des admissions à l'Insead. Pour compléter ces informations, il ne faut pas hésiter à se rendre sur le campus et se renseigner pour se forger sa propre impression. »

Gilles Marchand

Le Parisien Etudiant : spécial Masters (MBA, MS...), les secrets des diplômes anti-crise
> Les écoles françaises dans le top des classements mondiaux.
>
Ces diplômes qui valent de l'or : une plus-value sur le marché de l’emploi
> La santé, un secteur porteur pour les managers
> la nouvelle vague de spécialisations
> Les nouveaux programmes 2015-2016
> Témoignages de diplômés MSc et MBA recrutés Anne-Aurélie chez Repetto et Michael chez Weber


Réagir sur le Forum Orientation

Contact
07.12.2015

Retour au dossier Masters
Masters : Masters, MS, MSc et MBA : différences et définitions : Imprimer
Derniers articles "Masters"

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

Masters : consultez aussi...

orientation
Une philosophie : « Be You ! »

Une philosophie : « Be You ! »

Kedge lance une réforme d’ampleur de ses parcours en structurant une nouvelle offre entre Bordeaux et Marseille. En voici les points clés avec Nathalie Hector, Directrice du programme école.

Réussir votre entretien d'admission à une Ecole, un Master, un BTS...

Réussir votre entretien d'admission à une Ecole, un Master, un BTS...

Vous avez été admis... à passer les oraux ! Comment préparer et réussir cette nouvelle étape, la préparation de cet oral sur le fond et sur la forme est primordiale. Vous devez vous montrer sous votre meilleur jour : motivé et déterminé !

Université - La sélection en Master sera bientôt légale

Université - La sélection en Master sera bientôt légale

Le tabou de la sélection à l'université va enfin être levé : le décret autorisant la sélection des étudiants à l'entrée d'un Master 2 sera effectif d'ici cet été.

Le Parisien Etudiant spécial Masters (MBA, MS...) : les secrets des diplômes anti-crise

Le Parisien Etudiant spécial Masters (MBA, MS...) : les secrets des diplômes anti-crise

Masters, mastères spécialisés, encore MBA... notre supplément spécial Le Parisien Etudiant, à retrouver ce lundi 7 décembre en kiosque et sur notre site internet, propose un panorama complet et les secrets des diplômes anti-crise.

Université - La sélection en Master jugée illégale par le Conseil d'Etat

Université - La sélection en Master jugée illégale par le Conseil d'Etat

De plus en plus d'étudiants attaquent en justice les Universités leur refusant l'entrée en Master (M1 ou M2) - et la justice leur donne raison. Le Conseil d'état vient de confirmer aucune sélection ne peut être mise en place.

Palmarès des MBA 2016 : la France en tête du classement mondial !

Palmarès des MBA 2016 : la France en tête du classement mondial !

Le meilleur MBA au monde en 2016... est français ! L'Insead se classe en tête du palmarès mondial des MBA (maîtrises en administration des affaires) établi par le Financial Times. Découvrez le classement.

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
CLCF - Conservatoire Libre du Cinéma Français
La longue histoire du CLCF depuis 1963 n’en fait pas une vieille dame indigne...
ESSYM - Ecole Supérieure des Systèmes de Management
L’ESSYM est l’une des 24 écoles de la CCI Paris Île-de-France qui forment...
ESRA - Ecole Supérieure de Réalisation Audiovisuelle
Le groupe ESRA est une école de cinéma (Paris, Rennes, Nice) proposant des...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

Les soirées, bons plans, actu, orientation, ... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.