OrientationFormationMasters

MBA, MS : les enjeux de la spécialisation

Ces dernières années, l’offre de programmes spécialisés a explosé dans les écoles d’ingénieurs et de management.

Ces dernières années ont vu le déferlement de formations visant un haut niveau d’expertise. Sectorielle et/ou fonctionnelle, la tendance à la spécialisation ne connaît pas de limites. Une orientation qui séduit les candidats et les entreprises, et qui correspond à de réels besoins.

Votre entreprise souhaite s’attaquer au marché chinois ? En tant qu’ingénieur, vous avez besoin de développer des compétences dans la reconstruction d’urgence ? Ou bien votre objectif est de vous spécialiser dans des secteurs de niche – le management sportif ou la musique – ou de lancer un restaurant ? Soyez assuré qu’il existe au moins une formation qui répond spécifiquement à vos attentes.
Centrale Paris vient de lancer un Mastère spécialisé (MS) Management industriel en Chine, tandis que l’ESTP propose depuis 2012 un MS Urgentiste bâtiment et infrastructures. De son côté, Audencia Nantes déploie son programme MS Management des organisations de sport sur son nouveau campus parisien, alors que le pôle ESG renforce son portefeuille de MBA avec deux nouveautés : Management de la production musicale et Cuisine et entrepreneuriat.

Les secteurs et fonctions qui recrutent


Ces dernières années, l’offre de programmes spécialisés – destinés à des diplômés et des jeunes professionnels – a explosé dans les écoles d’ingénieurs et de management. La “marque” mastère spécialisé, créée en 1983 par la Conférence des Grandes Écoles, a semble-t-il trouvé son public : 20 nouveaux programmes ont été accrédités en 2013, ce qui mène le nombre total de MS à 410. Il faut également signaler que dans le même temps, près d’une quarantaine de MS ont été fermés, au nom du principe de l’adéquation des programmes aux besoins du marché. La diversité des spécialisations correspond donc à l’évolution des secteurs et des fonctions qui recrutent.
Ainsi, parmi les huit MS de Skema Business School, on trouve par exemple la gestion fiscale de l’entreprise, le management des projets et programmes, les business modèles durables ou encore
le management international de l’hôtellerie. Les MBA, longtemps restés sur un modèle de formation généraliste, n’échappent pas à la vogue de la spécialisation. L’offre de MBway propose par exemple de monter en compétences en développement commercial, ressources humaines, commerce international, ou banque et assurance. L’hyperspécialisation est même possible, comme le démontre le MBA International human resources and compensation & benefits management, conçu par Arts et Métiers ParisTech.

Accompagner l’émergence de nouveaux besoins


Comment expliquer cette tendance lourde ? La principale raison tient aux attentes des entreprises, qui cherchent des profils présentant un niveau de compétences et de professionnalisation à la pointe de l’expertise. « La moitié des stages proposés en 2012 aux étudiants sont liés à des problématiques inconnues il y a dix ans », témoigne Robert Erra, responsable des deux MS en Sécurité informatique de l’ESIEA. C’est aussi, pour les personnes formées, l’opportunité de se différencier. « Certains étudiants veulent renforcer leur expertise, d’autres viennent chercher une double compétence, détaille Marion Leparmentier, directrice des MS d’ESCP Europe. De plus, en période de tensions économiques, la tentation est grande de se former davantage. » Les programmes évoluent donc en conséquence, au rythme des informations remontées par les entreprises et les intervenants professionnels. « Les contenus doivent être adaptés en permanence », confirme Robert Erra.

Si les MS et les MBA spécialisés répondent aux changements opérés dans les secteurs d’activité et les métiers, ils visent aussi à anticiper ou accompagner l’émergence de nouvelles fonctions, de nouveaux besoins, de nouvelles opportunités de business. Ainsi la multitude de données agrégées par les technologies de l’information et de la communication intéresse de plus en plus les entreprises – qui veulent les exploiter et/ou les protéger, et les écoles y répondent, à l’image de Paris Pôle Alternance qui lancera en 2014 un MBA Intelligence économique et stratégie, ou de Télécom ParisTech, dont le MS BGD Big Data a accueilli sa première promotion en septembre.
« On constate une demande croissante de data scientists dans les start-up et PME innovantes mais également dans les grands groupes, qui pressentent que le big data va transformer leurs activités, estime Stéphan Clémençon, responsable du MS. Tous les diplômés trouveront facilement un emploi. »



Digital et développement durable


Depuis les années 2000, deux tendances fortes irriguent l’offre de programmes : le digital et le e-commerce, d’un côté, et le développement durable de l’autre. Sur ces deux terrains, l’ISC Paris fait partie des précurseurs, avec son MBA E-business lancé en 2001, et le MBA Management durable qui a suivi trois ans plus tard. Même logique à l’Institut Léonard de Vinci, avec les MBA Management marketing de la responsabilité sociétale et Web technologies et e-commerce. Autre exemple, un MS Stratégie et achats responsables est disponible chez Novancia Business School. Les jeunes managers ne sont pas les seuls concernés : les écoles d’ingénieurs sont évidemment en première ligne, à l’image du MS Bâtiment à énergie positive des Mines Douai.
Si l’évolution des préoccupations écologiques nécessite des expertises pointues, le e-commerce, aussi récent soit-il, vit lui aussi de grands changements. « Le m-commerce et le t-commerce sont deux nouveaux domaines qui vont fortement se développer, prédit Paul Nathan, responsable du MS Management digital et stratégie de marque de l’ESSCA. Les entreprises sont très demandeuses de managers 360°, capables de capter les orientations stratégiques et de les mettre en musique au niveau digital. »

Les atouts business de la France


Les spécialisations ne correspondent pas uniquement aux secteurs d’activité émergents. Certaines misent sur les domaines dans lesquels la France a quelques longueurs d’avance à l’échelle internationale – de quoi attirer de nombreuses nationalités dans les formations : le luxe, le vin ou encore le tourisme. « Il est important, pour se différencier, de se focaliser sur les points forts de notre pays en termes de business, confirme Laurent Bergeruc, directeur des MBA de l’INSEEC – l’école propose un MBA International avec quatre spécialisations, dont le luxe, « une spécificité française ». Kedge Business School propose un Wine & spirits MBA qui sera, dès la prochaine rentrée, intégré au Global MBA en tant que spécialisation.
« Nous tirons notre légitimité, sur ce sujet, de notre présence à Bordeaux », estime Michel Gutsatz, directeur des MBA.

L’importance de cette dimension territoriale s’explique également par l’écosystème qui entoure les écoles : des entreprises leaders, des secteurs d’activité porteurs, et donc des opportunités intéressantes pour les étudiants. Ainsi, l’International University of Monaco propose trois spécialisations dans son MBA, en lien avec les points forts de la principauté : finance appliquée, entrepreneuriat et management de l’innovation, management du luxe.
« Monaco développe de nombreuses activités dans ces secteurs, ce qui nous permet de proposer
aux étudiants des conférences d’experts de haut niveau et surtout de les aider à créer un réseau professionnel, confirme Jean-Philippe Muller, directeur général de l’école. D’ailleurs certains diplômés s’installent dans la principauté ! »

Gilles Marchand

Retour au dossier spécial et présentation de la méthodologie du Banc d'essai des MS et MBA
Banc d'essai des MS et MBA spécialisés
Les bancs d'essai par secteur :
> Achat, logistique et transport
> Audit, contrôle de gestion, Expertise comptable
> E-communication / multimédia
> Banque / Finance
> Marketing
> Systèmes d'information (SI)
> Environnement et développement durable
> Droit
> Production et management industriel
> Entrepreneuriat
> Commerce international

Retour au dossier Masters
Masters : MBA, MS : les enjeux de la spécialisation
Imprimer

Commentaires / Réactions

Masters : consultez aussi...

Lettre de motivation pour un Master recherche

Lettre de motivation pour un Master recherche

Vous souhaitez obtenir un Master recherche ? Voici un modèle gratuit de lettre de motivation type qui pourrait vous convenir.

Lettre de motivation pour un Master tourisme

Lettre de motivation pour un Master tourisme

Vous souhaitez obtenir un Master tourisme ? Voici un modèle gratuit de lettre de motivation type qui pourrait correspondre à votre profil.

L'emploi au rendez-vous. Notre dossier spécial Masters, MBA, Mastères, MSc...

L'emploi au rendez-vous. Notre dossier spécial Masters, MBA, Mastères, MSc...

Masters, MBA, Mastères spécialisés, Masters of Science... l'offres de 3e cycle est très large : pourquoi et comment choisir ? Cahier spécial à retrouver mardi 3 décembre 2019.

Après un Master. Et si je poursuivais… encore ?

Après un Master. Et si je poursuivais… encore ?

Il y a un monde après le master. Zoom sur des filières qui vous emmèneront à la pointe de votre domaine.

Masters, MS, MSc et MBA : différences et définitions

Masters, MS, MSc et MBA : différences et définitions

Pour les candidats à un 3e cycle, il n'est pas simple de sélectionner la formation la mieux adaptée aux besoins et aspirations. Masters, Mastères, MBA... ce sont tous des 3ème cycles - quelles sont les différences, comment faire le bon choix ?

MSc : pourquoi un tel succès ?

MSc : pourquoi un tel succès ?

Comme son nom ne l’indique pas, les Master of Science se déclinent dans toutes les disciplines. Ces dernières années, leur nombre explose. Pourquoi ? Pour qui ?

Ecoles à la Une

GLION - Institut de Hautes Etudes
Des formations qui font la différence Étudier à Glion vous préparera à...
Edhec Business School
Cinq campus basés à Lille, Nice, Londres, Paris et Singapour - Rejoignez...
Sup de Vente, l'école supérieure de vente de la CCI Paris Ile-de-France
Présentation de l'école "Sup de Vente, l'école supérieure de vente de la...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter

L'actu du Parisien Etudiant, examens, bons plans, soirées, orientation... *

Inscription réussie - Merci.


* En complétant votre adresse électronique, vous validez les Conditions Générales d’Utilisation et acceptez que Le Parisien, responsable de traitement, traite vos données pour vous permettre de recevoir les actualités Le Parisien Etudiant. Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de protection de vos données personnelles : Politique de confidentialité.