OrientationFormationMasters

MBA. Un label made in USA

Le Master of Business Administration cache des cursus bien différents selon les établissements. Éléments à connaître.

MBA. Un label made in USA -

Depuis peu, vous le voyez partout, et pourtant il n’est pas nouveau. Le MBA (Master of Business Administration) a été lancé à Harvard il y a… 110 ans.

À l’origine, il s’adressait à des professionnels en poste, manageurs ou ingénieurs, sur lesquels les entreprises investissaient dans l’idée de leur confier davantage de responsabilités.

Aujourd’hui, les choses se sont brouillées. Et pour cause, le label « MBA » peut être utilisé librement par les établissements qui donnent ainsi son nom à des programmes divers. Ils peuvent être généralistes ou spécialisés, sont accessibles de bac +3 à +5 ou en formation continue (on parle alors d’Executive MBA)… Difficile de s’y retrouver.

« Le label a été quelque peu dévoyé ces derniers temps, c’est pourquoi nous avons tenu à clarifier nos programmes pour que nos MBA expriment toute leur valeur », explique Véronique Carresse, directrice académique de l’EDC Paris. Ainsi, pour cette école de commerce, les cursus spécialisés sont transformés en MSc, format plus approprié. Quant aux MBA, elle le décline de deux manières : elle conserve son programme à temps plein mais elle lancera aussi, au printemps prochain, un programme Executive, dans la pure tradition du MBA : temps partiel, destiné aux cadres en entreprise, couvrant l’ensemble des grandes fonctions business.

L’expertise, un point fort


À l’Institut Léonard de Vinci, à Paris-La Défense, on mise plutôt sur l’expertise. « Le format du MBA est bien adapté à ces nouvelles compétences alliant management, gestion et innovation technique », explique Marie-Françoise Guyonnaud, directrice du MBA Smart Energy. Ses étudiants ont un premier parcours dans l’énergie, « ce qui leur permet de bénéficier de vrais outils terrain avec des retours d’expérience, mais aussi de se constituer un réseau pertinent et important pour la suite », précise Marie-Françoise Guyonnaud. Ici, ils sont responsable énergie ou ingénieur thermique du bâtiment ; leurs professeurs sont directeurs de l’innovation, chefs d’entreprise…

Le chiffre :


2 programmes MBA français, ceux de l’Insead et d’HEC, figurent dans le top 10 mondial du classement QS. (Source : QS World University Rankings, 2019)

«Le MBA doit être un tremplin, professionnel et personnel »


3 questions à Virginie Fougea directrice des admissions et des aides financières de L’Insead, Fontainebleau (77)

Vos MBA sont parmi les plus réputés du monde. Pourquoi ?
Cela tient d’abord à leur dimension internationale. Les étudiants, les professeurs mais aussi les cas d’études que nous proposons viennent du monde entier. La diversité au sens large fait notre force, celles des sexes, des parcours et des âges, produisent une alchimie souvent inattendue et toujours enrichissante.

Quel est, pour vous, le profil idéal ?
Ils diffèrent selon les deux programmes que nous dispensons. Le premier s’adresse à des professionnels en poste depuis 3 à 8 ans environ, qui ont leur expertise mais n’ont jamais intégré de fonction managériale. Le second est destiné à des personnes plus expérimentées (38 ans en moyenne) qui sont managers et poursuivent des objectifs différents : intégrer un conseil d’administration, changer de secteur, créer leur entreprise…

Ces MBA coûtent entre 87 000 et 123 000 €. Quel est le retour sur investissement ?
Il s’agit bien d’un investissement, à penser à l’échelle d’une carrière. Pour le financer, on peut être sponsorisé par son entreprise, obtenir une bourse, un prêt bancaire… Ou combiner ces différentes sources. Le rendement n’est pas qu’une question de salaire avant/après le diplôme. La question à se poser est : que ferai-je dans cinq ans ? Dans dix ans ? Le MBA doit être un tremplin, professionnel comme personnel.


Le Parisien Etudiant spécial Masters 2019


Masters. Bac +5 : direction emploi
→ Masters. Les 3 filières porteuses en terme de recrutement
→ Métiers. Pourquoi les métiers du management doivent intégrer la data
→ Valorisez votre parcours : hybridez-vous !
Etranger & Master. Il n'est jamais trop tard pour partir
MBA : Un label made in USA
MSc : pourquoi un tel succès ?
→ Masters. L'alternance, nouvelle voie royale ?
Après un Master. Et si je poursuivais… encore ?
Stages/Alternance. Les entreprises préférées des étudiants
Mastères Spécialisés (MS, MSc), Masters, MBA... quelles différences, quel coût ? Comment choisir ? Définitions et guide...

Retour au dossier Masters
Masters : MBA. Un label made in USA

Masters : consultez aussi...

Mastère spécialisé. Un bac+5 pour s'orienter vers les métiers du cheval

Mastère spécialisé. Un bac+5 pour s'orienter vers les métiers du cheval

« La filière équine tient bon ». 3 questions à Xavier Philippe, Directeur du MS Sciences et Management de la filière équine, EM Normandie.

Mastère spécialisé. « Le format distanciel est synonyme de nouvelles perspectives »

Mastère spécialisé. « Le format distanciel est synonyme de nouvelles perspectives »

3 questions à Dominique Mear, Directeur commercial France de Brest Business school

Master, MSc, MBA... un diplôme Bac+5 : pour quoi faire ?

Master, MSc, MBA... un diplôme Bac+5 : pour quoi faire ?

Viser un diplôme bac +5, c’est donner un cap à sa future carrière. Selon votre profil, voici trois bonnes raisons de continuer deux ans de plus.

Doctorat. Après un Master : avez-vous pensé à la recherche ?

Doctorat. Après un Master : avez-vous pensé à la recherche ?

Débats et polémiques ont fait de la recherche l’une des stars de 2020. Pourtant, peu d’étudiants se tournent vers cette solution déjà professionnelle.

Masters, MBA, Mastères, MSc... les solutions anti-crise

Masters, MBA, Mastères, MSc... les solutions anti-crise

Notre dossier spécial Bac+5 à l'heure de la crise du Covid-19 : les tendances et adaptation des programmes - Dossier spécial ce mardi 1er décembre 2020.

Masters. Le développement des « hard skills » constitue une de nos priorités.

Masters. Le développement des « hard skills » constitue une de nos priorités.

3 questions à Maxime KOROMYSLOV, directeur des programmes MSc d’ICN Business School


Ecoles à la Une

EDC Paris Business School
EDC Paris Business School est une grande école de commerce et management...
Le Village De l'Emploi
Avec une méthode éprouvée depuis 1998 et déjà plus de 5400 carrières...
ESIEE-IT - L'école de l'expertise numérique
Formations en alternance et en temps plein de post Bac à Bac+5 Ingénieur –...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation



Newsletter

L'actu du Parisien Etudiant, examens, bons plans, soirées, orientation... *

Inscription réussie - Merci.


* En complétant votre adresse électronique, vous validez les Conditions Générales d’Utilisation et acceptez que Le Parisien, responsable de traitement, traite vos données pour vous permettre de recevoir les actualités Le Parisien Etudiant. Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de protection de vos données personnelles : Politique de confidentialité.