En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Jobs / Stages > Méfiez-vous des correcteurs d'orthographe

Jobs/Stages

Méfiez-vous des correcteurs d'orthographe

Ne vous reposez pas entièrement sur ces outils... pratiques mais pas fiables à 100%.

Il est souvent nécessaire mais pas suffisant. Comme les hommes, le correcteur d'orthographe, disponible gratuitement sur internet ou associé aux logiciels de traitement de texte, n'est pas infaillible. Car celui qui est censé chasser automatiquement les fautes d'orthographe est tout à fait capable d'en omettre, voire d'en commettre. « Il ne voit pas forcément les erreurs de frappe, de grammaire, de syntaxe, d'accord de participe passé », recense Bernard Fripiat*, coach en orthographe, qui donne des cours dans une école d'ingénieurs en informatique à Paris.

« Au moindre doute, il faut vérifier dans le dictionnaire » Quand, par exemple, nous écrivons « nous serrons là », aucune ligne rouge ou verte n'apparaît sur notre écran. Et pour cause : le logiciel croit que nous serrons une vis à cet endroit alors que nous voulions utiliser le futur du verbe être (« serons »).

De même, le correcteur ne change rien s'il tombe sur « vieille » (vieux) alors que nous souhaitions dire « veille » (veiller). Idem avec « nouvelle phase » et « nouvelle phrase ». La machine ne fait également pas la différence entre ballade (chanson) et balade (promenade), cru (participe passé du verbe croire) et crû (participe passé du verbe croître) ou cession (action de céder) et session (séance).

« Beaucoup de mes élèves pensent que c'est la solution miracle. Moi, je leur répète que c'est utile mais que cela ne les dispense pas de se relire afin d'éviter les grosses bêtises. Au moindre doute, il faut vérifier dans le dictionnaire ou dans le Bescherelle (NDLR : un dictionnaire de conjugaison) », conseille « coach Bernard », qui est aussi agrégé d'histoire et auteur de pièces de théâtre dont une « comédie orthographique ».

Si les étudiants ont plus que jamais recours au correcteur qu'ils croient magique, c'est parce qu'ils ne pensent qu'à gagner du temps. « Les jeunes sont très pressés. Dès qu'ils ont écrit un texte, ils veulent l'envoyer. C'est la génération zapping qui fait cinq trucs à la fois et qui multiplie les fautes qui sont souvent d'inattention », constate-t-il.

Vincent Mongaillard

Correcteur d'orthographe : les sites utiles
www.larousse.fr/dictionnaires : Dictionnaires Larousse.
Orthonet.sdv.fr/ : Si vous avez un doute sur l'orthographe d'un mot ou si vous ne savez vraiment pas comment l'écrire
www.leconjugueur.com/ : Si vous avez un doute sur l'orthographe d'un mot ou si vous ne savez vraiment pas comment l'écrire
Bonpatron.com/ : Exemple de correcteur automatique disponible en ligne

*« 99 Questions à mon coach d'orthographe » (Editions Demos) Article paru dans Le Parisien du 28 septembre 2009


Réagir sur le Forum Job étudiant / stage / emploi

Contact
11.06.2010

Retour au dossier Stages/jobs
Stages/jobs : Méfiez-vous des correcteurs d'orthographe : Imprimer
Derniers articles "Stages/jobs"

Stages/jobs : consultez aussi...

orientation
SchoolMouv : à 22 ans, il révolutionne le cours particulier

SchoolMouv : à 22 ans, il révolutionne le cours particulier

Avec son short, son tee-shirt et ses baskets, Shannon Picardo n’a pas vraiment le look d’un entrepreneur. Ce jeune homme de 22 ans est pourtant à la tête de la start-up SchoolMouv, qui est en passe de révolutionner le secteur du soutien scolaire.

Le bracelet des étudiants compiégnois va révolutionner la course à pied

Le bracelet des étudiants compiégnois va révolutionner la course à pied

Ils entendent rendre la course à pied ludique. La faire aimer aux sportifs du dimanche, « ceux qui n’aiment pas courir ». C’est dans cet esprit que quatre jeunes étudiants de l’Université de technologie de Compiègne (UTC) ont créé un bracelet électroni...

L’innovation de cet étudiant de Polytechnique simplifie la vie des pompiers de Paris

L’innovation de cet étudiant de Polytechnique simplifie la vie des pompiers de Paris

Il a fait basculer la Brigade des sapeurs-pompiers de Paris (BSPP) dans le XXIe siècle. Fini, la feuille de papier et le stylo pour dresser l’état des lieux lors des incendies. Etienne Dupont, 21 ans, élève en première année du cycle ingénieur de l’école.

Job étudiant : les entreprises qui recrutent à la rentrée

Job étudiant : les entreprises qui recrutent à la rentrée

CDD, CDI à temps partiel... Quelles sont les entreprises qui recrutent actuellement ? De nombreux secteurs recrutent des jeunes en ce moment.

Nettoyage des plages : des jeunes remplacent les machines

Nettoyage des plages : des jeunes remplacent les machines

Aude. Il est 6 heures sur la grande plage des chalets de Gruissan (Aude). Jeanne, Fabien, Guillaume, étudiants du village et saisonniers, partent à l’assaut des détritus. Ils sont armés d’une pince, d’une épuisette et d’un grand sac-poubelle dans lequ...

Des étudiantes au chevet de Lascaux

Des étudiantes au chevet de Lascaux

Elles vont passer leur été à travailler mais c’est pour la bonne cause. Huit étudiantes de l’Institut national des sciences appliquées (Insa) de Toulouse (Haute-Garonne) et de l’université Toulouse-III-Paul-Sabatier planchent actuellement sur un...

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
ESRA - Ecole Supérieure de Réalisation Audiovisuelle
Le groupe ESRA est une école de cinéma (Paris, Rennes, Nice) proposant des...
ISCOM
Créé en 1986 à Paris, l’ISCOM, institut supérieur de communication et...
CFA d'Alembert
Le CFA d'Alembert est l'une des 24 écoles de la CCI Paris Île-de-France qui...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

Les soirées, bons plans, actu, orientation, ... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.