En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Formations

Métier : l'Administrateur de Biens

Métiers de l'immobilier : présentation du métier d'Administrateur de Biens

L'ADMINISTRATEUR DE BIENS
On le nomme aussi gérant d'immeuble, voire gestionnaire de patrimoine. Lui aussi est soumis à la loi Hoguet et doit être détenteur d'une carte professionnelle de gestion immobilière (carte G).

En quoi consiste le métier ?
« C'est une profession qui nécessite altruisme et humanisme », résume Nicolas Pradon, administrateur de biens à Boulogne- Billancourt, dans les Hauts-de-Seine. En tant que syndic, il gère les parties communes des immeubles, prend en charge les assemblées générales et plus généralement tous les tracas des copropriétaires.
Il s'occupe également de la gestion locative de biens immobiliers pour le compte des propriétaires qui souhaitent déléguer ce service. Il peut, par exemple, rechercher les locataires, rédiger les baux, mener l'état des lieux, encaisser les loyers, faire exécuter des réparations nécessaires, etc. Mais, martèle Nicolas Pradon, « être administrateur, c'est d'abord être juriste, compte tenu de la réglementation qui change sans cesse. Il faut toujours être à la pointe de l'actualité. Heureusement, l'Unis (Union des syndicats de l'immobilier) nous donne un sérieux coup de main pour être toujours au fait de la législation. »

Perspectives d'évolution
L'administration de biens est une activité dynamique qui a beaucoup moins souffert de la crise que les agences immobilières. Comme le soulignait récemment le SNPI, la dégradation de l'activité des professionnels de l'immobilier reste essentiellement due à la vente, où le repli du chiffre d'affaires atteignait -30 % ces derniers mois. Rien de tel en ce qui concerne la gestion immobilière : le chiffre d'affaires lié à la location s'est seulement contracté de 2 %, et les autres activités restaient en croissance de 6 % sur un an au printemps dernier. C'est donc une activité qui reste bien orientée. Un bon gestionnaire peut gagner de 3000 à 5000 euros par mois.

Paroles de pro
« 500 POSTES À POURVOIR CHAQUE ANNÉE CHEZ FONCIA »
CAROLE HAUCHECORNE, Directrice générale adjointe, en charge des ressources humaines chez Foncia « Foncia est le premier employeur de la profession et également le premier recruteur, avec plus de 500 postes à pourvoir chaque année. Nos collaborateurs possèdent avant tout des personnalités mettant en avant un très fort sens du service client et une réelle motivation. Nous intégrons non seulement des candidats justifi ant d'une expérience dans l'immobilier, mais aussi des jeunes diplômés que nous accompagnons grâce à notre politique de formation interne. »

Les métiers de l'immobilier :
Métier : Architecte
Métier : le constructeur de Maison
Métier : le promoteur Immobilier
Métier : l'Administrateur de Biens
Métier : l'Agent Immobilier

Article issu du Parisien Economie du Lundi 21 septembre 2009

Métiers liés : Administrateur de biens, Gestionnaire de patrimoine, Gestionnaire Immobilier, Syndic de copropriété,


Réagir sur le Forum Orientation

LE PARISIEN
11.06.2010

Retour au dossier Formations
Formations : Métier : l'Administrateur de Biens
Imprimer

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

Formations : consultez aussi...

orientation
APB - La ministre Frédérique Vidal veut mettre fin au tirage au sort à la fac

APB - La ministre Frédérique Vidal veut mettre fin au tirage au sort à la fac

Frédérique Vidal, la ministre de l'Enseignement supérieur, a accordé sa première interview au Parisien. L’ancienne présidente de l’université de Nice compte mettre fin dès 2018 à la procédure très décriée de tirage au sort.

Facs saturées : «Il y avait des étudiants jusque sur l'estrade»

Facs saturées : «Il y avait des étudiants jusque sur l'estrade»

Les jeunes bacheliers qui arrivent à trouver une place à l'université sont confrontés aux aléas de la fac : amphithéâtres bondés, matériel vétuste, manque d'encadrement. Une expérience qui peut vite décourager.

Pourquoi les facs françaises sont saturées

Pourquoi les facs françaises sont saturées

C'est la hantise de ceux qui passent l'épreuve de philosophie du baccalauréat ce jeudi : tous n'auront pas de place dans la fac de leur choix.

Les meilleurs Masters en Finance selon le Financial Times : les écoles françaises au top !

Les meilleurs Masters en Finance selon le Financial Times : les écoles françaises au top !

Classement 2017 du Financial Times : love France. 10 écoles françaises se hissent dans le Top 50 du classement mondial des masters en finance réalisé par le Financial Times (Masters in Finance Pre-experience 2017).

APB. Tirage au sort en médecine : plus de 800 étudiants en liste d'attente

APB. Tirage au sort en médecine : plus de 800 étudiants en liste d'attente

857 jeunes remplissant toutes les conditions pour entrer en licence de santé ont pourtant été retoqués, après tirage au sort. Face au tollé, le ministère a promis hier de leur trouver une solution

APB : les 4 réponses possibles aux résultats d'admission

APB : les 4 réponses possibles aux résultats d'admission

8 juin 2017 : les candidats inscrits sur APB peuvent enfin obtenir la réponse à leur voeux d'admission. Voici les conseils pour bien répondre à cette première phase de réponse. Comment y répondre et rester zen.

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
Sup de Vente, l'école supérieure de vente de la CCI Paris Ile-de-France
Forte d’une expérience de plus de 25 ans, Sup de Vente est aujourd’hui...
Atelier Prép'art
Le projet de Prép’Art est de délivrer un enseignement culturel et...
ISTH
Depuis 1954, l'ISTH confirme sa place de leader parmi les grandes classes...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

L'actu du site, bons plans, soirées, orientation... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.