Orientation écoles

Métiers du digital... après trois ou cinq ans, je suis manager

Apprendre, rencontrer, partir à l’étranger, se découvrir… Même dans le digital, cela prend du temps !

orientation ecoles Métiers du digital... après trois ou cinq ans, je suis manager Apprendre, rencontrer, partir à l’étranger, se découvrir… Même dans le digital, cela prend du temps !

Les bootcamps, ces cursus d’immersion intensive, répondent à des besoins bien précis ; ils ne remplacent pas pour autant des études plus longues, formule Pierre Grégé, directeur de WebTech Institute, école d’ingénierie digitale : « L’informatique, c’est un état d’esprit. Apprendre un langage en quelques mois, c’est bien, mais que fait-on pour s’adapter ensuite, dans un contexte où tout évolue très vite ? »

Au WebTech Institute, les étudiants ont deux cursus possibles : trois ou cinq ans. Dans la première formule, « ils sont opérationnels et connaissent l’essentiel du développement Web et mobile. Ils intéressent les entreprises », assure Pierre Grégé. En poursuivant jusqu’à bac +5, ce qu’ils font pour 80 % d’entre eux, « ils peuvent prétendre à des postes managériaux, avec les salaires correspondants », poursuit-il. Quant au 20 % qui s’arrête au bachelor (bac +3), c’est souvent parce qu’ils ont un poste.


Un temps pour s’épanouir


Les études servent aussi à se découvrir. « Je m’intéressais à l’innovation mais recherchais aussi autre chose », se remémore Justin Charpentier, diplômé de Tema, programme en cinq ans de Neoma BS dédié à l’innovation et au digital. Au cours de son cursus, Justin se laisse surprendre. Par son séjour en Finlande, d’abord, « une grande claque sur la vie et la manière de voir les choses ». Par les cours, ensuite : « J’ai développé des compétences que je n’aurais jamais imaginées ! »
Aujourd’hui en charge de la transformation numérique d’ArcelorMittal, Justin Charpentier réalise ce que ces cinq ans lui ont apporté : « Mon métier est à la fois digital, commercial et stratégique. Neoma BS m’a appris à parler toutes ces langues », se réjouit-il.

Le chiffre
95 % des cabinets de conseil en technologies prévoient une augmentation de leur chiffre d’affaires en 2019. (Source : Syntec Numérique, 2018)


« Les designeurs ont pris le pouvoir ! »

Rencontre avec Benoît Lachamp, Directeur général de EDTA Sornas, école de design graphique et de communication digitale, à Paris

École d’art et de technologie, est-ce compatible ?
Aujourd’hui, cela paraît naturel qu’un graphiste soit rompu à la technologie. Pour nous, cela l’a toujours été. Notre école a été créée en 1880, spécialisée à l’origine dans… la dentelle, c’est-à-dire la symbiose parfaite entre l’artistique et la technique. Après bien des évolutions, cette alliance demeure dans notre ADN, rendue plus pertinente encore par l’avènement du digital.

Quelles formations proposez-vous ?

Nous proposons un BTS SIO (Services informatique aux organisations, en deux ans), diplôme national orienté Web, avec l’objectif de former des développeurs, ainsi qu’un bachelor Communication digitale et visuelle (en trois ans), qui prépare à des fonctions plus créatives. Pour nous, le plus important est que les étudiants des deux filières se rencontrent, qu’ils apprennent à trouver des solutions ensemble.

Comment réussir cette alchimie ?
Elle s’opère naturellement. Arts et techniques ont partie liée ; n’importe quel site Internet est le fruit de leur rencontre. Les graphistes occupent aujourd’hui une place centrale dans les entreprises. Ils ne sont plus de simples exécutants, mais intégrés dans la prise de décision. Si on parle de plus en plus de design thinking, ce n’est pas un hasard : les designeurs ont pris le pouvoir !


Formations, métiers... passez en mode numérique



→ Digital : des candidats très convoités par les entreprises
→ Emploi. Les nouvelles attentes du secteur du numérique
→ Digital : 3 métiers en pleine expansion
Design, sociologie, data... Saint-Gobain recrute des nouveaux métiers
Ecoles du numérique : plongez en mode projet
→ Formations intensives au digital... dans quelques mois, je suis pro
→ Entrepreneuriat étudiant. Le numérique, terre de créateurs
→ Métiers du digital... après trois ou cinq ans, je suis manager

LE PARISIEN

LE PARISIEN
15.10.2019

Retour au dossier écoles
écoles : Métiers du digital... après trois ou cinq ans, je suis manager
Imprimer

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

écoles : consultez aussi...

12e édition du Palmarès des Ecoles de Commerce du Parisien

12e édition du Palmarès des Ecoles de Commerce du Parisien

Quels sont les atouts des écoles pour séduire toujours plus d'étudiants, quels sont les impact de la crise du Covid19 sur l'organisation des cours, les parcours des étudiants...

Ecole des Mines Nancy : « 80% de nos étudiant plébiscitent nos cours à distance »

Ecole des Mines Nancy : « 80% de nos étudiant plébiscitent nos cours à distance »

Depuis le début du confinement, l’école Mines Nancy a mis en place un baromètre afin d’évaluer les conditions de travail des étudiants (matériel informatique, impact des cours à distance, satisfaction des apprenants, etc.)

VIDÉO. Examens surveillés à la maison...  comment ça marche ?

VIDÉO. Examens surveillés à la maison... comment ça marche ?

Plusieures écoles et universités souhaitent ou utilisent déjà de la télésurveillance d'examens réalisé à distance... comment ça marche ? Quelles sont les limites ?

Ingénieurs : la pénurie de compétences dans le digital ne disparaitra pas

Ingénieurs : la pénurie de compétences dans le digital ne disparaitra pas

Rencontre avec Jean-Marc Loeser, directeur des relations entreprises et du développement de l’ESIEA, école d’ingénieurs spécialisée dans le numérique.

Coronavirus. La pédagogie inversée fait partie des innovations pour surmonter la crise

Coronavirus. La pédagogie inversée fait partie des innovations pour surmonter la crise

On poursuit nos rencontres avec les responsables de l’enseignement supérieur pour savoir comment se déroule la vie en cette période de crise avec pour chacun leur analyse. Rencontre avec Anne-Françoise Stasser, directrice de Sup de Pub (INSEEC U).

Etudier à distance, entre galères et bonnes surprises

Etudier à distance, entre galères et bonnes surprises

A la fac, en classe prépa, dans les grandes écoles, après plus d’un mois de cours à distance, quel est le bilan des étudiants ?

Ecoles à la Une

Le Village De l'Emploi
Avec une méthode éprouvée depuis 1998 et déjà plus de 5400 carrières...
Sup de Vente, l'école supérieure de vente de la CCI Paris Ile-de-France
Présentation de l'école "Sup de Vente, l'école supérieure de vente de la...
Coding Factory by ITESCIA, l'école qui bouscule le Code
La Coding Factory : l’école qui bouscule le Code Découvrez nos formations...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation




Newsletter

L'actu du Parisien Etudiant, examens, bons plans, soirées, orientation... *

Inscription réussie - Merci.


* En complétant votre adresse électronique, vous validez les Conditions Générales d’Utilisation et acceptez que Le Parisien, responsable de traitement, traite vos données pour vous permettre de recevoir les actualités Le Parisien Etudiant. Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de protection de vos données personnelles : Politique de confidentialité.