En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Universités

MOOC ? Mode d'emploi en 5 questions

Un MOOC vous permet, sans quitter votre canapé, de devenir diplômé d’Harvard… explications !

Un MOOC kézako ? C’est le mot buzz de l’année dans le domaine de l’enseignement : la Ministre de l’Enseignement supérieur, Geneviève Fioraso y consacre un grand plan d’investissement de 12 millions d’euros, toutes les écoles se penchent sur le sujet…
Voici une présentation et la réponse à 5 grandes questions autour des MOOCs.

Attention aux curieux : facile d'accès, gratuit, qualitatif, international... les MOOCs séduisent très vite ! Le mot MOOC vient de l’anglais pour Massive Open Online Courses : des cours sur Internet (à distance), gratuits et ouverts à tous. Une traduction française pourrait être des CLOM : cours en ligne ouvert et massif mais le mot est moche et le phénomène étant tellement international dans son principe et ses usages… autant ne garder que le mot anglais.
Le principe se rapproche de la formation par correspondance ou de l’e-learning, mais la révolution et le buzz vient du concept d’ouverture : aucune barrière de compétence ou de frais d’inscription ne sont demandés aux participants.

Qui propose des MOOCs ?

Des universités, des écoles mais aussi parfois des entreprises. La encore la révolution vient des grands établissements qui ont impulsés le phénomène. En 2001 le mouvement est lancé par le MIT (Massachusetts Institute of Technology) aux Etats-Unis via ses MIT OpenCourseWare, un site qui offre un accès libre à des cours filmés. Depuis la révolution internet et mobile aidant, et les nouvelles attentes de la génération Y bouillonnant, toutes les grandes facs et écoles du monde entier s’y mettent et surtout les plus grandes : Harvard, Standford, mais aussi HEC, Centrale et Polytechnique en France.



Comment fonctionne les cours ?

Les professeurs donnent des cours en vidéo en direct via webcam, à la manière d'un cours magistral en amphi, répondent ou pas aux questions en direct selon les cours (les vidéos sont ensuite disponibles pour rattraper en cas d'absence ou relecture), des modules de coopération entre étudiants peuvent être proposés (forums, partage de doc) et les profs valident ou non les acquis via des examens en fin de session ou d’année.
Chaque MOOC indique avant l’inscription quel niveau d’engagement il faut respecter pour pouvoir suivre les cours et dans quelle langue sont proposés les cours : par exemple le cours nécessite 6 semaines d’enseignements / 4h par semaine (révisions ou non comprises), mais ce sont des indications et non des obligations.

A qui sont destinés les MOOCs ?

Les MOOCs sont destinés à toutes les personnes souhaitant se former dans un domaine, étudiant, en recherche d’emploi ou en activité… le grand avantage étant qu’un étudiant français puisse s’inscrire à un cours aux états-unis et suivre le cours comme un étudiant américain ou chinois… pour l’instant ce mode d’enseignement convient parfaitement pour une formation complémentaire à un cursus déjà engagés… pour suivre des cours en parallèle d’une formation ou d’un emploi à raison de quelques heures par semaine.

Les MOOCs sont-ils totalement gratuits ?

Selon le principe de base des MOOCs, l’inscription aux cours est toujours gratuite, mais selon les écoles ou instituts de formations, l’accès à l’examen ou le certificat / diplôme délivré peut être payant. L’école Centrale propose ainsi un « certificat de réussite authentifié » pour un montant de 100 à 150 euros. Pour se faire connaitre, d'autres MOOCs vous proposent l'ensemble des cours et certificats gratuits comme par exemple "Les clés du management interculturel en Europe" par l'école Enaco. A vous de vous renseigner sur les conditions de certificats ou diplôme avant de vous inscrire et d'arbitrer sur vos attentes.

Comment s’inscrire à des MOOcs ?

L’inscription s'effectue en ligne, en quelques minutes… Directement au près d’une université ou école qui se servent de ces MOOCs pour attirer de nouveaux étudiants du monde entier, ou en passant par des plateformes internationales comme Udacity ou Coursera, qui fédère plus de 400 MOOCs à travers le monde. La plateforme française FUN France Université Numérique a se rôle fédérateur pour vous aider à trouver un MOOC adapté à votre envie de formation. Contrairement à l'e-learning, les cours démarrent sur le principe de session, vous ne pouvez pas décider du démarrage des cours.

Exemples de MOOCs


Tous les secteurs sont concernés : mathématiques, marketing, physique... voici un exemple de présentation de cours concernant le développement durable de l'école Centrale Paris par Pascal Da Costa.


Fun MOOC Développement durable - Pascal Da... par fr-universite-numerique

Le MOOC apporte une vraie révolution dans l'ouverture des connaissances à tous, en rendant accessible le savoir, mais attention, les limites de l'enseignement à distance restent entières (motivation en étant seul devant l'écran, formation non diplômante si gratuite...)

Consultez aussi : TEST de MOOC : "J'ai fait Centrale... sur Internet !"

A vous de vous faire votre propre expérience !

Visuels issus du Parisien Magazine du vendredi 8 octobre 2013 et son article "J'ai fait Centrale... sur Internet !"


Réagir sur le Forum Universités

GABRIEL
18.11.2013

Retour au dossier Universités
Universités : MOOC ? Mode d'emploi en 5 questions
Imprimer

Universités : consultez aussi...

orientation
Examen du concours de médecine : incidents à répétition sur les sujets

Examen du concours de médecine : incidents à répétition sur les sujets

Les couacs à répétition ne concernent pas que le bac. Près de 9 000 étudiants en 6 e année de médecine ont été contraints de repasser, hier, deux épreuves d’internat initialement programmées lundi et mercredi.

APB - La ministre Frédérique Vidal veut mettre fin au tirage au sort à la fac

APB - La ministre Frédérique Vidal veut mettre fin au tirage au sort à la fac

Frédérique Vidal, la ministre de l'Enseignement supérieur, a accordé sa première interview au Parisien. L’ancienne présidente de l’université de Nice compte mettre fin dès 2018 à la procédure très décriée de tirage au sort.

Facs saturées : «Il y avait des étudiants jusque sur l'estrade»

Facs saturées : «Il y avait des étudiants jusque sur l'estrade»

Les jeunes bacheliers qui arrivent à trouver une place à l'université sont confrontés aux aléas de la fac : amphithéâtres bondés, matériel vétuste, manque d'encadrement. Une expérience qui peut vite décourager.

Pourquoi les facs françaises sont saturées

Pourquoi les facs françaises sont saturées

C'est la hantise de ceux qui passent l'épreuve de philosophie du baccalauréat ce jeudi : tous n'auront pas de place dans la fac de leur choix.

APB. Tirage au sort en médecine : plus de 800 étudiants en liste d'attente

APB. Tirage au sort en médecine : plus de 800 étudiants en liste d'attente

857 jeunes remplissant toutes les conditions pour entrer en licence de santé ont pourtant été retoqués, après tirage au sort. Face au tollé, le ministère a promis hier de leur trouver une solution

Soigner son orthographe fait aussi progresser en maths

Soigner son orthographe fait aussi progresser en maths

Une étude montre que l'entraînement à la grammaire et à la syntaxe aide à réduire l'échec universitaire.

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
CFA d'Alembert
Le CFA d'Alembert est l'une des 24 écoles de la CCI Paris Île-de-France qui...
ISIS - Institut Supérieur de l'Image et du Son
L’institut Supérieur de l’Image et du Son, implanté dans le quartier du...
ESSYM - Ecole Supérieure des Systèmes de Management
L’ESSYM, École Supérieure des SYstèmes de Management, est une école de la...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

L'actu du site, bons plans, soirées, orientation... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.