OrientationFormationMasters

MSc : pourquoi un tel succès ?

Comme son nom ne l’indique pas, les Master of Science se déclinent dans toutes les disciplines. Récemment leur nombre explose. Pourquoi, pour qui ?

formation master MSc : pourquoi un tel succès ? Comme son nom ne l’indique pas, les Master of Science se déclinent dans toutes les disciplines. Récemment leur nombre explose. Pourquoi, pour qui ?

La Maison Taittinger partenaire du MSc in International Luxury Management (IMLUX) de NEOMA BS

Comme leur nom ne l’indique pas, les Master of Science se déclinent dans toutes les disciplines. Ces dernières années, leur nombre explose.

Difficile de passer à côté de ce diplôme, il est omniprésent, en particulier dans les écoles de management. Le MSc (Master of Science) est accessible après un bac +4 (ou +3 avec une dérogation) et décline toute la gamme des matières traditionnelles. Depuis quelques années, les écoles étoffent clairement leur portefeuille de MSc et ce pour plusieurs raisons.
« C’est le standard international du bac+5, lisible partout dans le monde », avance Anne-Sophie Courtier, directrice des MSc de Neoma Business School. L’école ouvre cette année une nouvelle possibilité pour ses étudiants, celle de transformer leur dernière année de Programme grande école en MSc. Au lieu d’afficher simplement une spécialité sur leur CV, ils y ajouteront ces trois petites lettres : « Ce double-diplôme leur garantira une employabilité maximale partout dans le monde », assure Anne-Sophie Courtier.

Une reconnaissance mondiale


L’autre avantage des MSc pour les écoles est sa capacité à attirer un public international. Le diplôme colle particulièrement bien au modèle anglo-saxon, dans lequel un bachelor dure en général quatre ans et est naturellement suivi par ce cursus de trois semestres. D’où la forte présence de l’anglais dans les classes. Car si la CGE (Conférence des grandes écoles) oblige les établissements à dispenser au moins 50 % des cours dans cette langue dominante, les écoles de management le font de plus en plus à 100 %.
« La reconnaissance du MSc nous permet de nous adresser à toutes les nationalités », précise Françoise Lassalle-Cottin, directrice des programmes spécialisés de Kedge Business School. « Nos MSc comptent aujourd’hui un tiers d’internationaux, avec l’objectif de dépasser les 50 % », annonce-t-elle.
Ce label ouvre aussi les possibilités de collaborations avec des universités étrangères, dont profitent à plein les étudiants. De format court et connu dans le monde entier, il permet de signer des partenariats entre deux établissements plus facilement qu’un programme en deux ou trois ans. À Neoma BS par exemple, on peut effectuer un premier semestre en France, le deuxième à l’étranger et effectuer son stage là où on le souhaite, avec trois sésames à la clé : le programme Grande école classique, le MSc correspondant à sa spécialité et celui de l’université où le jeune aura fait son échange.

Spécialités tous azimuts


Au rayon des disciplines enseignées, la tendance est au découpage toujours plus précis. « Avant, nous proposions un MSc en marketing, précise Françoise Lassalle-Cottin. Aujourd’hui, nous en avons cinq. » Élargissement similaire chez Kedge BS qui compte aujourd’hui onze MSc et en ouvrira cinq nouveaux en 2020. Ici, la logique territoriale est de rigueur, avec des spécialités judicieusement disséminées sur les différents campus : Wine & Spirit Management à Bordeaux, Arts & Creative Industries Management à Paris… De quoi attirer les étudiants chinois, indiens ou allemands dans tout l’Hexagone.


Le chiffre


103 MSc sont labellisés, dont 84 en écoles de management et 19 en écoles d’ingénieurs. (Source : CGE, 2018)


« L’immense majorité de nos diplômés sont embauchés immédiatement  »


3 questions à Guillaume Garnotel Directeur des MSc et MBA, Inseec Lyon

Votre école participe au boom des MSc. Pourquoi ?
Nous avons en effet largement enrichi notre catalogue de Masters of Science pour passer, en cinq ans, de 14 à 32. Pour comprendre ce choix, il faut d’abord expliquer que nous sommes dans une logique de métiers. Notre préoccupation centrale est de coller au plus près des besoins des entreprises et d’anticiper les nouvelles compétences grâce à notre veille permanente auprès d’elles.

Quels atouts pour les étudiants ?
Ils apprécient justement le côté très opérationnel de cette formation, en particulier ceux qui ont suivi des licences universitaires. Elles leur ont donné moins d’occasions de se confronter à la vie professionnelle. En prolongeant leur cursus par un MSc, ils trouvent ce côté concret et proche de la vie en entreprise. Autre exemple fréquent, les étudiants qui ont suivi un cursus d’ingénieurs et souhaitent apporter une dimension business à leur profil. À tous ces parcours, le MSc garantit une excellente insertion professionnelle : l’immense majorité de nos diplômés sont embauchés immédiatement en CDI ou CDD et 98 % d’entre eux ont un emploi dans les neuf mois.

Faut-il être bilingue pour suivre un MSc ?
L’anglais est un critère d’admission important, mais pas le seul, et les étudiants auront le temps de progresser. À l’Inseec Lyon, le français demeure présent dans nos cours, ce qui nous permet d’accueillir beaucoup d’internationaux de régions francophones : des Africains, des Québécois, par exemple. Cette dimension interculturelle est indissociable du succès des MSc, un programme à la fois proche du terrain et tourné vers le monde.



Le Parisien Etudiant spécial Masters 2019


Masters. Bac +5 : direction emploi
→ Masters. Les 3 filières porteuses en terme de recrutement
→ Métiers. Pourquoi les métiers du management doivent intégrer la data
→ Valorisez votre parcours : hybridez-vous !
Etranger & Master. Il n'est jamais trop tard pour partir
MBA : Un label made in USA
MSc : pourquoi un tel succès ?
→ Masters. L'alternance, nouvelle voie royale ?
Après un Master. Et si je poursuivais… encore ?
Stages/Alternance. Les entreprises préférées des étudiants
Mastères Spécialisés (MS, MSc), Masters, MBA... quelles différences, quel coût ? Comment choisir ? Définitions et guide...

Retour au dossier Masters
Masters : MSc : pourquoi un tel succès ?
Imprimer

Commentaires / Réactions

Masters : consultez aussi...

Masters, MBA, Mastères, MSc... les solutions anti-crise

Masters, MBA, Mastères, MSc... les solutions anti-crise

Notre dossier spécial Bac+5 à l'heure de la crise du Covid-19 : les tendances et adaptation des programmes - Dossier spécial ce mardi 1er décembre 2020.

Mastère spécialisé. « Je voulais trouver un terrain professionnel plus large »

Mastère spécialisé. « Je voulais trouver un terrain professionnel plus large »

Témoignage de Lenaïc Roulleau Diplômé du MS Manager Amélioration continue – Supply Chain de Cesi École d’ingénieurs

Masters. La crise du Covid-19 pousse de nombreux étudiants vers un Bac+5

Masters. La crise du Covid-19 pousse de nombreux étudiants vers un Bac+5

L'embauche des entreprises reste frileuse à cause du Covid-19, de nombreux étudiants décalent ainsi leur arrivée sur le marché du travail.

Masters. Les étudiants face au "BROVID"

Masters. Les étudiants face au "BROVID"

Quelle est l’ampleur du mouvement de poursuite d’études chez les jeunes diplômés ? 3 questions à Léon Laulusa, Directeur général adjoint de l'ESCP BS.

Master, MSc, MBA... un diplôme Bac+5 : pour quoi faire ?

Master, MSc, MBA... un diplôme Bac+5 : pour quoi faire ?

Viser un diplôme bac +5, c’est donner un cap à sa future carrière. Selon votre profil, voici trois bonnes raisons de continuer deux ans de plus.

Masters. Le développement des « hard skills » constitue une de nos priorités.

Masters. Le développement des « hard skills » constitue une de nos priorités.

3 questions à Maxime KOROMYSLOV, directeur des programmes MSc d’ICN Business School


Ecoles à la Une

Edhec Business School
Cinq campus basés à Lille, Nice, Londres, Paris et Singapour - Rejoignez...
Audencia Business School
Audencia Business School : Innovative leaders for a responsible...
Sup de Vente, l'école supérieure de vente de la CCI Paris Ile-de-France
Présentation de l'école "Sup de Vente, l'école supérieure de vente de la...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation



Newsletter

L'actu du Parisien Etudiant, examens, bons plans, soirées, orientation... *

Inscription réussie - Merci.


* En complétant votre adresse électronique, vous validez les Conditions Générales d’Utilisation et acceptez que Le Parisien, responsable de traitement, traite vos données pour vous permettre de recevoir les actualités Le Parisien Etudiant. Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de protection de vos données personnelles : Politique de confidentialité.