En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Orientation

Orientation : bachelor, grande école, université... les premiers conseils d'orientation

S’orienter, les premiers conseils : présentation des grands types d'études supérieures

Lycéens, étudiants en prépa ou en licence, vous êtes confrontés à ce terrible casse-tête : l’orientation. L’abondance et la diversité des offres de formation ne sont pas pour vous faciliter la tâche. Voici quelques éléments pour vous y retrouver, tout en sachant que dénicher sa future formation exige un long temps de réflexion et beaucoup de documentation !

Écoles : grandeur et prestige


Les grandes écoles de commerce proposent généralement un diplôme de niveau bac+5. Accessibles post-bac ou après une prépa, elles offrent généralement une bonne garantie de trouver un emploi à l’obtention du diplôme. Encore faut-il bien choisir son établissement, sa filière mais aussi sa spécialisation… Car il existe plusieurs dizaines d’écoles de commerce en France, de niveau extrêmement divers et affichant des tarifs variables. Dans le cas d’une école de commerce, il ne suffit pas de s’attarder sur les palmarès. Mieux vaut se pencher sur l’insertion professionnelle des diplômés, 
la dimension internationale ou encore les possibilités de stages. Passer plusieurs années sur 
un campus exige de se renseigner à fond. Il faut notamment veiller 
à ce que le contexte (environnement, professeurs, étudiants…) vous corresponde. Comment ? Tout simplement en se déplaçant lors des journées portes ouvertes accessibles aussi bien aux jeunes bacheliers qu’aux étudiants déjà diplômés du supérieur.
Consultez notre article sur les classements d'écoles de commerce

Pour une école d’ingénieurs, le processus de réflexion est pratiquement identique. Les meilleures délivrent un diplôme reconnu par la CTI (Commission des titres d’ingénieurs) qui vous permet d’obtenir le titre, indispensable sur le marché du travail. Autres éléments à prendre en compte : la reconnaissance de l’école, les spécialités proposées en 4e et 5e année, et, bien évidemment, les salaires moyens des étudiants à la sortie… À l’EFREI, école d’ingénieurs en informatique et technologies du numérique, les formations reposent sur trois piliers : « une pédagogie par projets, pour doter les futurs ingénieurs de véritables savoir-faire, une forte dimension internationale et une culture de l’entrepreneuriat », note Frédéric Meunier, son directeur. Là encore, les écoles d’ingénieurs sont accessibles sur concours, à tous les niveaux.
Etant donné le grand nombre d’écoles, il est impératif de se renseigner auprès de chaque établissement ou de professionnels. Une visite sur place semble aussi indispensable.
L’accès à une grande école, qu’elle soit de commerce ou d’ingénieurs, peut également avoir lieu dans le cadre de l’admission parallèle. Tous les établissements offrent ainsi l’opportunité de réintégrer le cursus grande école après un parcours dans le supérieur. Certains s’accordent même à dire qu’il est plus aisé de passer par les admissions parallèles que de tenter d’entrer après le bac ou après une prépa. Soyez donc stratégique : si vous avez envie de prendre votre temps et accessoirement économiser une à deux années de scolarité, ce type de recrutement offre une alternative parfaitement viable.

Universités : excellence et professionnalisation


Si l’université accueille tout le monde en L1, sans aucune sélection, la suite du parcours est quant à elle sélective, exige un travail intense et conduit à des filières pointues. De plus en plus valorisées par les entreprises, les universités intègrent aujourd’hui davantage l’exigence de professionnalisation. « Le but est d’offrir aux étudiants des formations complètes et adaptées qui vont les préparer concrètement au monde du travail », souligne Élodie Letombe, vice-doyen de la Faculté Libre de Droit (Université catholique de Lille). Comment ? En multipliant les rapports entreprises/universités (création de partenariats, intervention de professionnels…), en proposant des outils pédagogiques ciblés (séminaires) et un suivi plus personnalisé (tutorats, conférences…). Il est désormais acquis que les recruteurs viennent à la rencontre des étudiants de 5e année pour des “job dating” ou pour proposer un stage voire un emploi.
Pour les bacheliers, l’inscription à l’université se fait via la procédure APB. Pour ceux qui souhaitent poursuivre après une licence ou un autre diplôme dans le master de leur choix, il leur faudra passer par des processus de sélection dignes des grandes écoles. Dans ce domaine, les IAE (Instituts d’administration des entreprises) se sont positionnés comme des filières d’excellence dans les domaines du management.

Alternance : 100 % insertion


On ne cesse de parler d’apprentissage ou d’alternance ! Ce sont désormais des dispositifs reconnus, à la fois par les familles et par les professionnels, comme la bonne solution pour s’insérer rapidement. À la CCI de Paris 
Île-de-France, qui gère 23 écoles et 16000 apprentis du CAP 
(restauration, automobile…) au niveau bac+5 et plus (Gobelins, Novancia..), l’alternance devient un mode de formation incontournable. « Contrairement à ce que l’on pourrait penser, il s’agit de formations très exigeantes où l’étudiant prépare un diplôme “classique” tout en passant du temps en entreprise. À la sortie, le taux d’insertion professionnelle de nos apprentis est supérieur à 
87 %, soit un chiffre très élevé », souligne Richard Skrzypczak, directeur adjoint de l’enseignement, de la recherche et de la 
formation. L’alternance est aussi un « formidable ascenseur social puisque c’est l’entreprise qui 
paie la formation du jeune et le rémunère ».
De nombreux établissements partout en France offre des opportunités de formation en alternance, comme l’Isee2 ou PPA3. Dans ces organismes, la scolarité est totalement basée sur ce concept. Essentiel : choisir un établissement qui vous permettra de trouver une entreprise d’accueil, via son réseau de partenaires professionnels. Trop d’écoles font miroiter une formation en alternance sans offrir de réelles garanties en matière de réseaux d’entreprises.

Bachelor : vite et bien


Avec les formations en 3 ans de type Bachelor, vous faites le pari d’études courtes et d’une insertion professionnelle rapide. Ce niveau s’est progressivement imposé dans l’enseignement supérieur ces dix dernières années, notamment avec l’apparition de concours communs regroupant des écoles labellisées (voir encadré ci-contre). Accessible après le bac, le Bachelor est une formation généraliste (commerce international, management, vente, ressources humaines…) comportant toujours une dimension internationale et une troisième année de spécialisation (pouvant être réalisée en apprentissage). À l’ESC Rennes, l’IBPM1 mise clairement sur l’international ! Des cours 100 % en anglais et un semestre obligatoire d’études à l’étranger. « Aujourd’hui, il est nécessaire d’aller au-delà des techniques de management, de finance ou de marketing, et donc permettre aux jeunes d’acquérir un comportement adapté au mouvement d’internationalisation des entreprises », souligne Olivier Aptel, directeur de l’ESC Rennes. Pour sélectionner le bon Bachelor, regardez du côté des certifications des écoles et de leurs réseaux de partenaires (universités étrangères, entreprises…). Les Bachelors sont également ouverts en admission parallèle après un bac+2.
Une fois le diplôme en poche, les meilleurs d’entre eux permettent une poursuite d’études à l’université en M1 ou dans les grandes écoles de commerce (voir encadré ci-contre).

Romain Giry

Consultez aussi :
10 conseils d'orientation : pour choisir sa voie et sa formation

Article issu du Cahier spécial ETUDIANT du supplément Eco Le Parisien / Aujourd'hui en France du 25 février 2013.
Consultez l'ensemble du Cahier spécial ETUDIANT Orientation ici


Réagir sur le Forum Orientation

LE PARISIEN
26.02.2013

Retour au dossier Orientation
Orientation : Orientation : bachelor, grande école, université... les premiers conseils d'orientation
Imprimer

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

Orientation : consultez aussi...

orientation
Date de la rentrée 2017 et dates des vacances 2017 / 2018

Date de la rentrée 2017 et dates des vacances 2017 / 2018

La rentrée c'est lundi 4 septembre 2017 ! Consultez aussi les dates des vacances pour l'année 2017-2018 : date de la rentrée 2017 et de chaque période de vacances. Les vacances c'est le plus agréable à planifier :)

Erasmus. Etudier en alternance à l'étranger... c'est possible !

Erasmus. Etudier en alternance à l'étranger... c'est possible !

Erasmus est encore trop réservé aux étudiants et pas assez aux apprentis. La ministre du Travail Muriel Pénicaud souhaite que davantage d’apprentis fassent des séjours à l'étranger.

Sélection à l'université. Des prérequis qui fâchent...

Sélection à l'université. Des prérequis qui fâchent...

Pour mettre fin au tirage au sort à l'entrée de l’université... les prérequis sont ils la bonne solution ?

Débat. Faut-il instaurer une sélection à la fac ?

Débat. Faut-il instaurer une sélection à la fac ?

Voix Express du Parisien : à votre avis, faut-il instaurer une sélection à l'entrée à l'université ? 5 avis / témoignage... propos recueillis par Margaux Dussaud.

APB - Procédure complémentaire d'Admission Post Bac

APB - Procédure complémentaire d'Admission Post Bac

Pour les candidats indécis ou déçus, il existe une procédure complémentaire au système des Admissions Post Bac. Elle permet de mettre en relation les étudiants sans formation et les établissements offrant des places.

Orientation. Dans quelles écoles s'inscrire après le bac ?

Orientation. Dans quelles écoles s'inscrire après le bac ?

Vos voeux APB n’ont pas été satisfaits ou vous êtes encore hésitant sur vos choix d’orientation pour la rentrée prochaine ? Pas de panique, il n’est pas trop tard : de nombreux établissements accueillent encore les candidats en juillet et au-delà.

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
Sup de Vente, l'école supérieure de vente de la CCI Paris Ile-de-France
Forte d’une expérience de plus de 25 ans, Sup de Vente est aujourd’hui...
Ecole EGO
« La grande illusion du monde des affaires est de croire que l’on peut...
CLCF - Conservatoire Libre du Cinéma Français
La longue histoire du CLCF depuis 1963 n’en fait pas une vieille dame indigne...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

L'actu du site, bons plans, soirées, orientation... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.