En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > écoles

Orthographe : faut-il évaluer l'orthographe dans l'enseignement supérieur ?

La chasse au zéro pointé - Pour lutter contre le zéro pointé en orthographe, grandes écoles ont multiplié les initiatives.

Afin de faire progresser leurs étudiants en grammaire et conjugaison sur ordinateur, ils ont recours à des logiciels baptisés Projet Voltaire ou Orthodidacte.

Certaines écoles programment même des cours spécifiques consacrés aux pièges de la langue de Molière, faisant appel notamment à un coach en orthographe comme Bernard Fripiat.

« Je révise avec les élèves tout ce que les correcteurs d’orthographe sur ordinateur ne voient pas, les participes passés donc, plutôt que le doublement de consonnes », décrit celui qui intervient à In’Tech Info, une école supérieure d’informatique en banlieue parisienne.

Enfin, l’école d’ingénieurs ECE Paris pilote chaque année depuis 2007 une dictée sous forme de challenge destinée aux scientifiques. Le succès, comme les fautes, est au rendez-vous.

VOIX EXPRESS
Faut-il évaluer l’orthographe dans l’enseignement supérieur ?




Sylvain P.
18 ans, étudiant en sciences politiques
Vaujours (93)

« C’est une bonne idée, on a beau l’étudier depuis la maternelle, on a tous des lacunes en français qui peuvent nous pénaliser. En terminale, quand je rendais un devoir, la relecture passait au second plan. Un jour, ma prof de sciences éco m’a dit : Dans ta copie, les idées sont là, mais je ne peux pas te mettre une bonne note parce qu’il y a trop de fautes. Ça calme ! »


Thibault C.
27 ans, doctorant en physique
Saint-Maur (94)

« Ça ne me choquerait pas. Bien s’exprimer, c’est très important, surtout quand on veut décrocher un emploi. Quand je reçois un mail bourré de fautes, ça décrédibilise. Un examen obligatoire permettrait de se remettre à niveau. Dans les filières scientifiques, tout le monde se fout de l’orthographe. On considère que c’est acquis, alors que ce n’est pas le cas, c’est dommage. »


Léa C.
23 ans, étudiante en direction artistique numérique
Le Tampon (97)

« Bien sûr. Même si on est censé être au point quand on sort du lycée, je ne crois pas que tout le monde maîtrise bien l’orthographe. Pour ma génération, celle des SMS, d’Internet et des correcteurs automatiques, c’est plutôt l’hécatombe ! Il y a bien des épreuves de français dans les concours d’entrée de certaines écoles. Pourquoi ne pas évaluer tous les étudiants ? »


Enora T.
27 ans, diplômée en master de sociologie
Saint-Denis (93)

« Ce serait discriminant. Qu’un étudiant lambda ne soit pas capable d’écrire correctement en français dans l’enseignement supérieur, c’est vrai que ce n’est pas normal. Mais instaurer cet examen, ça voudrait dire ne donner aucune chance de réussite aux étrangers qui viennent faire leurs études en France ou à ceux qui habitent le pays depuis peu de temps. »


Consultez aussi
Le top 10 des fautes de français
Orthographe : Trop de fautes, pas de diplôme

Aurélie Selvi


Réagir sur le Forum Ecoles

Le Parisien
30.10.2014

Retour au dossier écoles
écoles : Orthographe : faut-il évaluer l'orthographe dans l'enseignement supérieur ?
Imprimer

écoles : consultez aussi...

orientation
Concours d'écoles : se préparer efficacement aux épreuves écrites

Concours d'écoles : se préparer efficacement aux épreuves écrites

Les vacances de Février étant maintenant derrière nous, nous entrons officiellement dans la dernière ligne droite avant les concours. Cette période doit permettre à tous les étudiants de peaufiner leurs révisions, tout en gardant du temps pour soi...

Ces grandes écoles qui s'inspirent des stratégies militaires pour enseigner le management

Ces grandes écoles qui s'inspirent des stratégies militaires pour enseigner le management

S’inspirer de la stratégie militaire pour réussir en entreprise. L’idée est devenue aujourd’hui à la mode dans les écoles de commerce. Edhec, Neoma… De plus en plus d’établissements envoient leurs élèves en stage d’immersion dans l’armée.

Palmarès des Bachelors du Parisien Étudiant : le classement 2017

Palmarès des Bachelors du Parisien Étudiant : le classement 2017

Le classement 2017 des programmes Bachelors des écoles de commerce / management par Le Parisien Etudiant. Fondé sur des critères simples et clairs, il apporte un éclairage supplémentaire pour choisir sa future formation.

Hult : un nouveau mode d’apprentissage basé sur la pratique

Hult : un nouveau mode d’apprentissage basé sur la pratique

L’école américaine, Hult International Business School, propose une méthodologie axée sur la pratique. Reportage dans son campus londonien "A new kind of business school"

Bachelor & Ecoles d'ingénieurs : « La France manque de cadres intermédiaires »

Bachelor & Ecoles d'ingénieurs : « La France manque de cadres intermédiaires »

Dans le cadre de notre dossier spécial Bachelor " la formation qui monte" - Témoignage de Sylvain Orsat, Directeur général de l’EIGSI La Rochelle (école d’ingénieurs)

Bachelor : les écoles d'ingénieurs aussi

Bachelor : les écoles d'ingénieurs aussi

Depuis environ deux ans, le bachelor fait son apparition dans les écoles d’ingénieurs. L’École nationale supérieure des arts et métiers (Ensam) a été la première, en 2014, à créer un bachelor de technologie.

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
ESSYM - Ecole Supérieure des Systèmes de Management
L’ESSYM est l’une des 24 écoles de la CCI Paris Île-de-France qui forment...
ESMAE - Ecole des professionnels du recrutement et de l’intérim
Devenez acteurs des métiers du recrutement et de l’intérim. Les fonctions...
ESRA - Ecole Supérieure de Réalisation Audiovisuelle
Le groupe ESRA est une école de cinéma (Paris, Rennes, Nice) proposant des...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

L'actu du site, bons plans, soirées, orientation... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.