En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Pratique

Palmarès des lycées 2016 : comment choisir le bon lycée ?

Des données ultraprécises qui permettent d’évaluer un établissement et d'aiguiller votre choix

Qu'est ce que c'est, un bon lycée ? Les parents ne sont pas les seuls à s’arracher les cheveux sur cette question lourde d’angoisses. Les experts du département des statistiques de l’Education nationale, à Paris, s’y consacrent également à plein temps. De leur plongée dans les gigantesques bases de données ministérielles émergent chaque année les « indicateurs de performance » des plus de 4000 lycées de France.

Attention à la performance.

Cette année, plus de 195 lycées - essentiellement privés - affichent un insolent « 100 % » de réussite au bac. Notre classement des Lycées avec 100% au Bac. Mais il ne suffit pas d’inscrire son enfant dans l’un de ces établissements pour s’acheter trois ans de sérénité. Certains obtiennent le score à trois chiffres en écartant en fin de 2 de leurs élèves les plus fragiles. Ils les orientent par exemple dans des filières professionnelles ou technologiques qu’ils ne proposent pas chez eux. Par ailleurs, d’autres lycées, aux taux de réussite moins ronflants, se distinguent par leur « valeur ajoutée », c’est-à-dire leur capacité à accompagner les élèves. Un critère important pour les jeunes dont le bagage scolaire, ou la motivation, semble a priori trop mince pour mener à un diplôme.

Le profil de l’élève est important.

Chaque lycée possède son environnement, son public, son équipe. Bref, son caractère. Tâchez que celui de votre enfant corresponde à l’esprit du lieu ! « Un bon lycée aide à grandir », résume Valérie Marty, la présidente de l’association de parents d’élèves PEEP. Parier sur un lycée trop prestigieux pour le profil scolaire de son enfant peut se révéler désastreux, non seulement humainement, mais aussi tactiquement. Sur Afelnet, le logiciel informatique utilisé par l’Education nationale pour trier les demandes d’orientation en 2 de des collégiens, les critères de sélection varient d’une académie à l’autre. Dans certaines, et particulièrement à Paris, les notes au collège sont souvent décisives. Ailleurs, c’est généralement la proximité géographique qui domine, même si le jeu des dérogations existe encore et permet à certains d’éviter le lycée du secteur grâce à une soudaine appétence pour le russe ou le chinois. Mais attention : supporter des heures de transport pour se rendre au bahut, aussi excellent soit-il, n’a jamais été un facteur de réussite.

Voyez au-delà du bac.

Avec un taux de réussite de plus de 90% en filières générales (et 80% en voie professionnelle), le bac n’est plus l’horizon ultime des lycéens. Il leur faut scruter, dès la 2 de, le monde touffu des études supérieures. Pour ceux qui, à 15 ans, hésitent sur leur avenir (une grande majorité), le lycée peut jouer un rôle clé. « Un bon établissement doit amener les élèves à auto-évaluer leurs résultats, à se fixer des objectifs d’études supérieures précis », note Fabienne Bertot, la proviseur du lycée Louise-Michel à Bobigny. Ceux dont les plans d’avenir sont déjà tracés peuvent s’intéresser aux éventuels cursus post-bac proposés dans l’établissement, en BTS ou en classe préparatoire par exemple. Certains lycées font aussi bénéficier leurs élèves de partenariats avec des grandes écoles, forts utiles pour se préparer au mieux aux concours.

Et le bien-être, dans tout cela ?

Le lycée est aussi le lieu des… années lycée. Celles au cours desquelles un élève se forge des passions, des convictions, parfois une vocation. Ne négligez pas ce paramètre de l’épanouissement. « Il peut être intéressant de regarder si le foyer des lycéens, par exemple, fonctionne bien, et si des activités sont proposées », relève Valérie Marty. Essentielle, cette qualité de vie offerte par un lycée ne figure, elle, dans aucun palmarès.

195 établissements ont 100% de succès au bac / ils étaient 4 en 1994

il est une statistique que l’Education nationale ne fait, à dessein, pas apparaître dans ses tableaux de bord : c’est le nombre de mentions obtenues par les élèves. Certains observateurs le réclament pourtant de plus en plus fort. Et pour cause : le taux de réussite au bac, seul, ne suffit plus à distinguer la crème de la crème de l’école à la française.
Le club autrefois fermé des 100% de réussite au bac s’est en effet considérablement élargi. En 1994, première année de publication officielle par le ministère de l’Education des performances chiffrées des lycées, ils n’étaient que 4 lycées, tous privés, à atteindre le sans-faute, dont deux dans la capitale (La Rochefoucault et de La Tour).
Dix ans plus tard, 8 établissements parisiens, dont Henri-IV, accédaient au 100 % de réussite. Le cercle de l’excellence s’élargissait, doucement. En 2005, on comptait 34 lycées qui pouvaient s’enorgueillir de faire réussir tous leurs élèves au bac. Leur nombre s’est depuis envolé, y compris en province, et il ne cesse de croître. Il s’élève cette année à 169 et fait apparaître 31 noms de plus que l’an dernier.

Nouvelle frontière pour l’excellence


Faut-il se réjouir de cette inflation de lycées obtenant 100% de réussite ? « C’est en tout cas le signe que le bac est de moins en moins discriminant, relève un fin connaisseur du système éducatif. Tout doucement, la liaison du cursus entre bac - 3 et bac + 3 se profile à l’horizon. » En clair, la nouvelle frontière de l’excellence se situerait désormais au niveau de la licence et non plus à la fin de la terminale. Mais de là à ce que l’examen phare de l’Education nationale disparaisse pour de bon, il y a un pas qu’aucun observateur ne souhaite franchir. Le bachot continue de figurer comme un symbole, et le club des lycées 100 % - même très élargi - se ménage de beaux jours devant lui.

Palmarès par région / Département

  • Paris
  • Seine-et-Marne
  • Yvelines
  • Essonne
  • Hauts-de-Seine
  • Seine-Saint-Denis
  • Val-de-Marne
  • Val-d'Oise
  • Métiers liés : Professeur des écoles, Conseiller principal d'éducation (CPE),


    Réagir sur le Forum Orientation

    Contact
    30.03.2016

    Retour au dossier Pratique
    Pratique : Palmarès des lycées 2016 : comment choisir le bon lycée ? : Imprimer
    Derniers articles "Pratique"

    Commentaires / Réactions

    Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

     

    Pratique : consultez aussi...

    orientation
    4L Trophy : en famille pour la 20e édition !

    4L Trophy : en famille pour la 20e édition !

    Père-fils Pour les 20 ans du 4L Trophy, Alain, 48 ans, et Alexandre, 20 ans, vont participer en duo à la course de 4L organisée chaque année au Maroc.

    Université. Et si vous contribuiez à sauver les réserves zoologiques de l'UPMC ?

    Université. Et si vous contribuiez à sauver les réserves zoologiques de l'UPMC ?

    Pour préserver, réinstaller et mettre en valeur la collection unique de zoologie, connue des scientifiques du monde entier, la Fondation de l’UPMC fait le pari risqué du financement participatif pour récolter la somme de 15 000 €.

    En quête de sponsors pour le 4L Trophy

    En quête de sponsors pour le 4L Trophy

    Les équipages du 4L Trophy 2017 recherchent en ce moment leurs sponsors : exemple ici avec un équipage d'étudiants de l'Université de technologie de Compiègne !

    Adok, une start-up née sous X

    Adok, une start-up née sous X

    « L’IDÉE m’est venue lorsque je faisais des présentations en entreprise : je n’avais qu’une tablette pour cinq ou six participants, c’était tout sauf pratique ! Je me suis dit qu’il fallait trouver un nouvel outil de présentation, plus interactif. »

    Loyer, transports... Le coût de la vie augmente encore pour les étudiants

    Loyer, transports... Le coût de la vie augmente encore pour les étudiants

    L’augmentation du coût de la vie enfonce un peu plus à chaque rentrée les étudiants dans la précarité. » Le constat de l'Union nationale des étudiants de France (Unef), est clair : le coût de la vie étudiante connaît à la rentrée 2016 une nouvelle...

    Baby-sitting : Quel salaire négocier ?

    Baby-sitting : Quel salaire négocier ?

    8,76 € DE L’HEURE. Tel est le tarif net moyen de garde d’enfant en France en 2016, d’après un rapport publié hier par Yoopies. Un chiffre établi à partir des tarifs déclarés par les 350 000 baby-sitters inscrites sur le Facebook de la garde d’enfants.

    Ecoles à la Une

    Coup de projecteur sur...

    encoche
    ISTH
    Depuis 1954, l'ISTH confirme sa place de leader parmi les grandes classes...
    CFA d'Alembert
    Le CFA d'Alembert est l'une des 24 écoles de la CCI Paris Île-de-France qui...
    ESRA - Ecole Supérieure de Réalisation Audiovisuelle
    Le groupe ESRA est une école de cinéma (Paris, Rennes, Nice) proposant des...

    ANNUAIRE FORMATIONS

    Mots clés
    Domaine de formation


    ZAPPING FLYERS

    + d'événements

    Newsletter le Parisien Étudiant

    Les soirées, bons plans, actu, orientation, ... *

    Votre inscription a bien été prise en compte.
    Newsletters du Parisien

    * J'accepte de recevoir les communications du Parisien.