En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > Universités

Parcours - Corneille : "la fac était mon hobby…"

A l’occasion de la sortie de son nouvel album « Entre Nord et Sud » Corneille revient sur son parcours.

Corneille revient avec brio sur le devant la scène à l’occasion de sa tournée de concerts et de la promotion d’un très bel album "Entre Nord et Sud".

Corneille est bien de retour. L’occasion pour le chanteur de revenir sur son passé en toute sérénité. Avec un album très éclectique dans les mélodies et les rythmes, les textes nous font redécouvrir certaines tranches de vie de l’artiste qui aujourd’hui se sent enfin épanoui. Corneille a donc levé le voile sur une histoire lourde qu’il aura pris le temps d’expliquer dans l’émission de France 2 « La parenthèse inattendue ».

Décryptage de l’album.


Le début de l’album commence avec l’évocation de l’exil. Le meilleur de sa vie s’est construit avec le déracinement. Corneille nous confie avoir trouvé le bonheur en exil. Le chanteur estime avoir trouvé une deuxième maison. Un des titres parle de l’égo. Corneille affirme qu’il faut de l’égo pour réussir et pour durer. Il ajoute : « Il faut un certain narcissisme pour se dire que l’on va réussir là ou certains ont échoué ». Les mots « gagner » et « victoires » sont assez récurrents dans l’album. Corneille n’aime pas l’idée que la vie soit un combat mais il y a des périodes où il faut se battre. « Entre Nord et Sud » est un opus avec une expression très appuyée de ce qu’est vraiment l’artiste. La culture afro lui parle dans toutes ses déclinaisons.et révèle ainsi cette identité fragmenté.

Son parcours.


Corneille n’a jamais eu de plan B nous confie t-il. Il poursuit :« Je fais mes études secondaires en Allemagne et ensuite je suis allé en faculté de communication au Canada jusqu’à la licence. J’ai même tenté le génie pendant une semaine. La fac était mon hobby et je faisais plaisir aux adultes qui m’avaient aidé jusque là. J’ai néanmoins choisi la communication .Tout en faisant de la musique, je sentais le besoin de diversifier mes centres d’intérêts intellectuels, de développer d'autres aspects de ma vie professionnelle. J’ai appris la radio, la télé et l’écriture de scénario, des matières qui m’ont servi et qui me serviront encore» conclut-il.

Ses conseils pour les étudiants.


Il faut suivre son instinct et bien choisir ses combats. Pour toute vocation et notamment dans ce métier, il faut y être dédié, être prêt à tout surmonter et à dépasser toutes les portes qui vous claquent au nez. Ca peut prendre un an comme des années, il n'y a pas de règles à part "crois en toi, crois en qui tu es, ne change pas..."


Corneille en live au "Parisien" : "Les sommets de nos vies" par leparisien

Retrouvez l'intégralité de son interview par Benjamin DAHAN de la FFBDE


Réagir sur le Forum Universités

LE PARISIEN
18.03.2014

Retour au dossier Universités
Universités : Parcours - Corneille : "la fac était mon hobby…"
Imprimer

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

Universités : consultez aussi...

orientation
Sélection à l'université. Des prérequis qui fâchent...

Sélection à l'université. Des prérequis qui fâchent...

Pour mettre fin au tirage au sort à l'entrée de l’université... les prérequis sont ils la bonne solution ?

Débat. Faut-il instaurer une sélection à la fac ?

Débat. Faut-il instaurer une sélection à la fac ?

Voix Express du Parisien : à votre avis, faut-il instaurer une sélection à l'entrée à l'université ? 5 avis / témoignage... propos recueillis par Margaux Dussaud.

Examen du concours de médecine : incidents à répétition sur les sujets

Examen du concours de médecine : incidents à répétition sur les sujets

Les couacs à répétition ne concernent pas que le bac. Près de 9 000 étudiants en 6 e année de médecine ont été contraints de repasser, hier, deux épreuves d’internat initialement programmées lundi et mercredi.

APB - La ministre Frédérique Vidal veut mettre fin au tirage au sort à la fac

APB - La ministre Frédérique Vidal veut mettre fin au tirage au sort à la fac

Frédérique Vidal, la ministre de l'Enseignement supérieur, a accordé sa première interview au Parisien. L’ancienne présidente de l’université de Nice compte mettre fin dès 2018 à la procédure très décriée de tirage au sort.

Facs saturées : «Il y avait des étudiants jusque sur l'estrade»

Facs saturées : «Il y avait des étudiants jusque sur l'estrade»

Les jeunes bacheliers qui arrivent à trouver une place à l'université sont confrontés aux aléas de la fac : amphithéâtres bondés, matériel vétuste, manque d'encadrement. Une expérience qui peut vite décourager.

Pourquoi les facs françaises sont saturées

Pourquoi les facs françaises sont saturées

C'est la hantise de ceux qui passent l'épreuve de philosophie du baccalauréat ce jeudi : tous n'auront pas de place dans la fac de leur choix.

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
Ecole EGO
« La grande illusion du monde des affaires est de croire que l’on peut...
ISIS - Institut Supérieur de l'Image et du Son
L’institut Supérieur de l’Image et du Son, implanté dans le quartier du...
CIFACOM - L'école du graphisme, du multimédia et de l'audiovisuel
Passionné par le graphisme, le multimédia ou l'audiovisuel ? Une de nos...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

L'actu du site, bons plans, soirées, orientation... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.