En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou traceurs pour améliorer et personnaliser votre expérience, réaliser des statistiques d’audiences, vous proposer des produits et services ciblés et adaptés à vos centres d’intérêt et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux. En savoir plus

Accueil > Orientation > Pratique

Partir en mission humanitaire

S'engager dans l'humanitaire... dans quel cadre et comment partir en mission humanitaire ?

S'ouvrir vers les autres, aller aider les autres et apporter sa contribution à un plus juste équilibre des ressources de la planète, prendre du recul sur nos capacités, envies dans la vie... il y a tant de raison de vouloir partir et tant de bienfaits pour les personnes qui partent.

L'humanitaire est une étape importante pour la construction de sa personnalité. Partir en mission humanitaire c'est vous permettre d'aider les autres mais aussi de vous enrichir autant sur plan professionnel que personnel. Mais avant d'aller trop vite dans votre projet prenez le temps de lire ces conseils et de vous poser les bonnes questions.

Pourquoi partir en mission humanitaire ?

Aider, se sentir utile, défendre une cause, aller vers les autres, découvrir une nouvelle culture... Beaucoup d’étudiants et de jeunes dévoilent une fibre altruiste et ressentent ce besoin, estimant qu’une mission humanitaire leur ouvrira leurs horizons et valorisera au passage leur CV.
Mais partir n’est ni facile, ni anodin, posez vous les bonnes questions avant de partir : Pourquoi voulez vous partir ? Ne pourrait-on pas apporter son aide ici-même, en France, et de manière tout aussi efficace ? Voyage à thème ou désir d'ouverture ? L'envie de partir ne cache-t-elle pas le besoin de fuir quelque chose... ou quelqu'un ? Quel est votre objectif et envie derrière ce projet ?

Dans quel cadre partir en mission humanitaire ?

Individuellement par le biais d'une ONG : pour les baroudeurs

Pour quelques semaines ou quelques mois selon vos dispos. Une mission humanitaire peut être organisée par le biais d'une ONG (Organisation Non Gouvernementale... une organisation d'intérêt public qui ne relève ni de l'État ni d'une institution internationale), ou d'associations locales qui accueillent un bénévole sur place. Il existe de nombreuses associations ou ONG moins connus, qui offre la possibilité d'effectuer des missions humanitaires à l'étranger , elles vous demandent une contribution financière en échange d'une aide sur place. Une journée de formation ou un entretien individuel sont obligatoires avant d'aborder une approche solidaire et volontaire. Attention, vous n'allez pas travailler dans des missions d'urgences ou sur des conflits mais plutôt dans des missions à long terme d'aide de pays en voie de développement.
Quel financement ? Vous prendrez normalement tout en charge (billets d'avion, formalité administratives, visa, assurance, vaccins...), à vous d'effectuer des démarches à côté pour trouver des bourses.

Une année de césure : pour les étudiants qui veulent s'ouvrir à d'autres horizons

certaines écoles encouragent leurs étudiants à réaliser une année de césure au milieu de leurs parcours scolaires pour partir à l'étranger... en stage ou mission humanitaire. C'est le cas d' écoles d'ingénieurs surtout en agronomie, de communication ou de commerce.
Quel financement ? Certaines écoles peuvent vous aider à financer votre mission, ou trouver des financements. Certains crédits peuvent être validés par ailleurs.

Un stage : pour les étudiants qui souhaitent acquérir une expérience à l'étranger

Partir de 6 mois à 1 an est possible dans le cadre universitaire. C'est le cas de certaines écoles d'ingénieurs ou de commerce mais aussi à l'université par le biais de master tournés vers la coopération, ou les relations internationales. Les professeurs en charge de ses questions, peuvent vous orienter vers des organismes d'accueils.
Quel financement ? Vous pouvez recevoir des aides et des bourses de volontariat grâce aux fac.

Chantiers internationaux : pour un premier pas vers l'humanitaire

C'est une bonne solution pour un premier départ. L'objectif est de réaliser en groupe une mission en commun. Les missions varient durent entre une semaine et un an, et sont proposées par des ONG ou associations qui mettent en relation des volontaires avec des structures d'accueil. Aucune qualification particulière n'est requise pour effectuer des missions sauf pour les séjours de plus longue durée. Les missions sont basées sur la reconstruction, de la restauration, mais aussi de la protection des espaces verts, ou encore de la protection de festival et de l'aide sanitaire auprès des enfants.
Plus d'infos sur l'organisme Jeunesses et reconstructions qui propose des chantiers.
Quel financement ? souvent les chantiers solidaires offre l'hébergement et la nourriture sur place.

Volontariat International :

De 6 à 24 mois, vous pouvez prétendre à une mission internationale rémunérée. Pour en bénéficier il faut être âgée entre 18 et 28 ans. Cette mission s'effectue dans des entreprises très diverses, ainsi tous les domaines de compétence sont concernés. La mission peut être effectuée dans des ONG ou au sein des ambassades des pays étrangers. Souvent, ces entreprises ou organismes recrutent des personnes déjà formées, ou de jeunes diplômées.
Pour postuler et se renseigner consultez le site : du Volontariat International.
Quel financement ? Tout dépend de votre mission, de vos diplômes et du pays. Mais vous êtes généralement payé autant qu'un salarié.

Comment se préparer à une mission humanitaire ?

Vous pouvez vous préparer sur les missions en réalisant des stages ou missions ponctuelles avec des associations caritatives en france... mais vous pouvez aussi vous préparer en apprenant la langue du pays de destination ou tout simplement l'anglais.
Selon votre projet et votre encadrement, il peut être nécessaire de s'enregistrer au préalable à l'ambassade du pays d'accueil (en France), afin de renseigner sur son projet et dates de l'intervention. Pensez aussi à consulter régulièrement les indications du ministère des affaires étrangères sur les risques du pays (riques climatiques, politiques, sanitaires, géographiques...). Certains pays exigent des visas spécifiques il faut donc les prévoir à l'avance, de même pour l'obtention d'un passeport.
De plus la protection sanitaire est fondamentale avant le départ, il faut se renseigner sur les vaccins et traitements ... pour cela il faut se renseigner sur les vaccins au moins un mois à l'avance auprès d'un centre de vaccination tropicales, pour effectuer les vaccinations nécessaires. Une fois sur place pensez à avoir les coordonnées des médecins proches de votre lieu d'action et également vous faire enregistrer à l'ambassade de France du pays de mission. Il est néanmoins très important de s'assurer que le cahier des charges établit avec l'association locale répondent bien à vos attentes, et ce avant de partir, c'est à dire connaître l'objet social de l'association sur le terrain, mais aussi la nature de sa mission dans la structure

Dans quel pays aller en mission humanitaire ?

Les associations ou ONG suivent les réglementations du ministère des affaires étrangères avec une liste « rouge » qui démontrent des pays à éviter et dangereux pour des raisons sanitaires ou politiques. Il est fortement déconseillé de partir dans une association ou une ONG proposant des destinations sur des lieux de zones à risques en individuel, sans connaître les conditions d'actions sur place.

Comment financer sa mission humanitaire

Pour une mission individuelle, vous n'êtes souvent pas payé pour effectuer votre mission, et dans la plupart des cas le prix du billet d'avion ou des frais d'assurance sont à votre charge. Néanmoins, vous pouvez effectuer des dossiers de demande de financement à déposer auprès des collectivités territoriales comme votre mairie, le conseil régional, ou encore les caisses d'allocations familiales. Attention, cette aide ne vous sera versé qu'au retour de votre voyage, à vous d'économiser avant de partir.
De nombreuses bourses existent, comme "envie d'agir" ou le "trophée du routard" qui peuvent financer une partie du voyage, les bourses sont référencées sur le site : a360.
De même, le site aider et donner, permet de mettre en place une collecte pour votre association.

Le financement participatif : présentez votre porjet et fédérez vos soutiens via des plateformes de financement participatifs (crowdfounding) - il existe des plateformes dédiées aux voyages et et séjours humanitaires : GlobeDreamers. Plus d'infos : globedreamers.com

Partir seul ou à plusieurs ?

Une mission humanitaire part d'une volonté et d'un projet personnel. Néanmoins, dans de nombreux cas les volontaires décident de partir à plusieurs pour une raison simple : partager une expérience et partager l'organisation qui peut être longue et lourde à mettre en place. Il est en effet plus facile de pallier des difficultés à plusieurs !

Bonne expérience !


Réagir sur le Forum Orientation
Melanie

Melanie
24.03.2011

Retour au dossier Pratique
Pratique : Partir en mission humanitaire
Imprimer

Commentaires / Réactions

 

Pratique : consultez aussi...

Le (très) juteux business du soutien scolaire

Le (très) juteux business du soutien scolaire

MyMentor, Superprof ou Kartable… Ces start-up du numérique obligent les mastodontes du cours particulier à revoir leur stratégie et à se diversifier.

Black Friday 2018 : un bon plan pour les étudiants ? Tout ce qu’il faut savoir

Black Friday 2018 : un bon plan pour les étudiants ? Tout ce qu’il faut savoir

Le 23 novembre prochain marquera le jour de l’édition 2018 du Black Friday, une grande journée de soldes en magasins et sur Internet. Une aubaine pour les étudiants ? C’est fort probable !

Conseils pour l'année/rentrée, les erreurs à ne pas commettre

Conseils pour l'année/rentrée, les erreurs à ne pas commettre

Place à la rentrée, avec une série de petits trucs utiles pour démarrer du bon pied cette nouvelle année dans le supérieur. Et si on anticipait ?

4L Trophy 2019 : pré-inscriptions ouvertes !

4L Trophy 2019 : pré-inscriptions ouvertes !

La 22e édition de ce raid 100 % étudiant aura lieu du 21 février au 3 mars.

Lettre de recommandation

Lettre de recommandation

Pour certains masters ou stages vous allez parfois devoir fournir des lettres de recommandations émanant de professeur ou maître de stage. Exemple de lettre de recommandation d'un professeur / maitre de stage en français et en anglais.

Exemple de lettre de motivation pour une demande de bourse d'étude

Exemple de lettre de motivation pour une demande de bourse d'étude

Voici un modèle de lettre pour vos demandes de bourse auprès d'établissement de formation ou autres institutions, fondations...

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
Montpellier Business School
Fondée en 1897, Montpellier Business School détient la triple accréditation...
Euridis Business School - Paris Lyon Toulouse
Euridis Business School est la grande école de commerce spécialisée dans la...
IGS-RH - Lyon - l'école des Ressources Humaines
IGS RH l’école des Ressources Humaines forme depuis 40 ans des responsables...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements