En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Orientation > écoles

Polytechnique à la mode start-up

Innovation. L’école a inauguré le 19 avril, un bâtiment qui accueille des jeunes pousses prometteuses

Polytechnique ne fait pas que former la crème des ingénieurs et les futurs patrons du CAC 40. L’école, symbole de l’excellence française, s’ouvre aussi à la nouvelle économie. Sur son campus de Palaiseau (Essonne), un bâtiment entièrement dédié aux start-up a été officiellement inauguré le 19 avril 2016.

Ouvert mi-2015, il abrite plusieurs dizaines de jeunes pousses qui planchent, pour la plupart, sur les objets connectés. L’une propose des verres high-tech destinés à mieux assurer le suivi médical des personnes âgées en maison de retraite. Une autre offre un système pour détecter les risques de rechutes en cas de dépression. Des capsules pour filtrer l’air pollué dans un appartement à un bandeau posé sur les yeux pour faciliter le sommeil profond en passant par un système d’imagerie médicale avancée pour prévenir les cancers de l’utérus, les idées fusent.

Croiser les savoirs et les compétences


« L’intérêt pour nous d’être installés ici, c’est la proximité avec le monde de la recherche », avoue Denis, l’un des entrepreneurs. Pour Fabien, arrivé depuis deux semaines dans l’accélérateur de start-up, c’est avant tout « le réseau de l’école qui facilite l’échange et la levée de fonds ».

Derrière le projet, on retrouve notamment un ancien élève : Patrick Drahi. Le patron du géant des télécoms Altice-Numericable a investi 5 M€. En échange de ce don, le centre porte en partie son nom : la Fibre entrepreneur - Drahi X-Novation Center. « Entreprendre, c’est être courageux et la France a besoin d’entrepreneurs », a-t-il insisté hier devant un parterre d’étudiants polytechniciens. Et des entrepreneurs, l’école en recrute. L’X comptera bientôt une trentaine de start-up, sélectionnées par un comité d’entrepreneurs, d’investisseurs mais aussi d’anciens de l’école.

Les profils choisis ne sont pas tous issus de l’école. Certains sont des chercheurs, des doctorants, d’autres des médecins gynécologues ou des étudiants en sciences politiques. L’idée est de croiser les savoirs et les compétences dans le but de créer une entreprise encadrée par le réseau et des professeurs, afin de trouver des investisseurs. Dans certains cas, Polytechnique prend une part dans la société de 7 %. Cyril et Karim, créateurs d’une start-up qui optimise la consommation d’énergie d’un bâtiment, sont enthousiastes : « Il faut créer de la richesse, ne pas avoir peur de ça. » Quand on leur parle de la réussite de Patrick Drahi, leurs yeux s’illuminent. Mais pour le moment, beaucoup travaillent sans compter et sont encore loin d’avoir fait fortune. Mais ils y croient.

Consultez aussi :

Bac : les recalés pourront rester dans leur lycée, et leur notes seront conservées
La classe inversée. Le cours à la maison, les devoirs à l'école...
Les meilleures applis pour réviser le bac


Réagir sur le Forum Ecoles

Le Parisien
20.04.2016

Retour au dossier écoles
écoles : Polytechnique à la mode start-up
Imprimer

écoles : consultez aussi...

orientation
Concours d'écoles : se préparer efficacement aux épreuves écrites

Concours d'écoles : se préparer efficacement aux épreuves écrites

Les vacances de Février étant maintenant derrière nous, nous entrons officiellement dans la dernière ligne droite avant les concours. Cette période doit permettre à tous les étudiants de peaufiner leurs révisions, tout en gardant du temps pour soi...

Ces grandes écoles qui s'inspirent des stratégies militaires pour enseigner le management

Ces grandes écoles qui s'inspirent des stratégies militaires pour enseigner le management

S’inspirer de la stratégie militaire pour réussir en entreprise. L’idée est devenue aujourd’hui à la mode dans les écoles de commerce. Edhec, Neoma… De plus en plus d’établissements envoient leurs élèves en stage d’immersion dans l’armée.

Palmarès des Bachelors du Parisien Étudiant : le classement 2017

Palmarès des Bachelors du Parisien Étudiant : le classement 2017

Le classement 2017 des programmes Bachelors des écoles de commerce / management par Le Parisien Etudiant. Fondé sur des critères simples et clairs, il apporte un éclairage supplémentaire pour choisir sa future formation.

Hult : un nouveau mode d’apprentissage basé sur la pratique

Hult : un nouveau mode d’apprentissage basé sur la pratique

L’école américaine, Hult International Business School, propose une méthodologie axée sur la pratique. Reportage dans son campus londonien "A new kind of business school"

Bachelor & Ecoles d'ingénieurs : « La France manque de cadres intermédiaires »

Bachelor & Ecoles d'ingénieurs : « La France manque de cadres intermédiaires »

Dans le cadre de notre dossier spécial Bachelor " la formation qui monte" - Témoignage de Sylvain Orsat, Directeur général de l’EIGSI La Rochelle (école d’ingénieurs)

Bachelor : les écoles d'ingénieurs aussi

Bachelor : les écoles d'ingénieurs aussi

Depuis environ deux ans, le bachelor fait son apparition dans les écoles d’ingénieurs. L’École nationale supérieure des arts et métiers (Ensam) a été la première, en 2014, à créer un bachelor de technologie.

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
ISIS - Institut Supérieur de l'Image et du Son
L’institut Supérieur de l’Image et du Son, implanté dans le quartier du...
Sup de Vente, l'école supérieure de vente de la CCI Paris Ile-de-France
Forte d’une expérience de plus de 25 ans, Sup de Vente est aujourd’hui...
ESRA - Ecole Supérieure de Réalisation Audiovisuelle
Le groupe ESRA est une école de cinéma (Paris, Rennes, Nice) proposant des...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

L'actu du site, bons plans, soirées, orientation... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.