En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou traceurs pour améliorer et personnaliser votre expérience, réaliser des statistiques d’audiences, vous proposer des produits et services ciblés et adaptés à vos centres d’intérêt et vous offrir des fonctionnalités relatives aux réseaux sociaux. En savoir plus

Accueil > Jobs / Stages > Après le bac : un job étudiant pour financer...

Jobs/Stages

Après le bac : un job étudiant pour financer ses études

Job d’appoint ou temps partiel, de plus en plus d’étudiants cumulent les études avec un emploi.

Job d’appoint ou temps partiel, de plus en plus d’étudiants cumulent les études avec un emploi. Aujourd’hui, les entreprises leur proposent des contrats sur mesure.

Comme la plupart des entreprises de la distribution alimentaire, Carrefour propose des postes de caissiers mais aussi de vendeurs produits frais (fruits et légumes, charcuterie, etc.), en CDI, adaptés au besoin des étudiants. « Les contrats, de moins de 16 heures par semaine, confèrent une vraie souplesse d’organisation. Ils offrent la possibilité aux jeunes de travailler chez nous en dehors de leurs horaires de cours, en fin de journée et le week-end. Ils soulagent les équipes permanentes qui ont ainsi des horaires moins contraignants. Enfin, ils permettent d’assurer la continuité du travail et de faire connaître notre univers et nos métiers aux étudiants. C’est gagnant pour tout le monde », souligne Thierry Roger, directeur de l’Espace emploi chez Carrefour.

Des passionnés de sport chez Decathlon


Les enseignes spécialisées comme Ikea, Kiabi, Brico dépôt ou Decathlon embauchent également chaque année des étudiants à des postes de vendeurs conseils et de caisse. Le spécialiste de l’équipement sportif offre des contrats à temps partiel, jusqu’à 15 heures par semaine ou uniquement le samedi, aux passionnés de sport. Chez Decathlon, il n’y a d’ailleurs pas de vendeurs mais des “accompagnateurs de communautés sportives”. « Nous n’attendons pas de nos collaborateurs qu’ils pratiquent une discipline à haut niveau mais qu’ils aient une bonne connaissance et une passion pour le sport. Ensuite, nous cherchons des gens responsables, qui ont de la vitalité, sont actifs et ont le sens du contact », précise Xavier Rivoire, responsable communication-recrutement. Tout est mis en œuvre pour répondre au rythme des étudiants : « Le manageur dresse un planning qui prend en considération leur demande et les exigences du magasin », souligne Xavier Rivoire.

Attention toutefois à bien évaluer le nombre d’heures compatible avec ses études pour ne pas en compromettre la réussite.
À la fac, il est possible de demander le statut d’étudiant-salarié afin d’obtenir des dispenses d’assiduité pour les cours obligatoires, des aménagements d’horaires ou un traitement particulier aux examens. Pour cela, le contrat de travail doit être d’au moins 10 à 15 heures par semaine.

4 500 étudiants par an sont embauchés chez Carrefour et environ un quart des contrats sont renouvelés chaque année.

=> Petites annonces de Job étudiant toute l'année

Témoignage d'une étudiante : « J’ai une bonne organisation »


Témoignage de Christelle Capitaine en M2 Droit des technologies numériques et propriété intellectuelle à Paris 10

Depuis sa première année de fac, Christelle est hôtesse de caisse chez Carrefour tous les samedis. Depuis cinq ans, elle mène de front ses cours à l’université et son job étudiant. « Au début c’était un peu difficile car le droit était nouveau pour moi et, en même temps, je vivais ma première expérience professionnelle. Mais maintenant j’ai pris le rythme. Je travaille rapidement et j’ai une bonne organisation : en période d’examens, je sais réviser en amont et je profite de la pause déjeuner pour m’avancer. Le magasin n’est pas loin de chez moi, ce qui est un avantage d’autant qu’en période d’affluence je peux terminer ma journée à 22 heures. Il ne faut surtout pas qu’un job étudiant soit chronophage.
La première année, j’avais un CDI de 12 heures par semaine et c’était beaucoup trop. Mais Carrefour a accepté de passer mon contrat à 8 heures par semaine. Ce travail me permet de financer mon quotidien, mes sorties, mes vacances. Mais c est aussi l’occasion d’acquérir une expérience professionnelle. Il faut savoir écouter les clients, être capable de répondre à leurs attentes, faire preuve de patience et composer avec la personnalité de chacun. Cela m’est très utile sur le plan relationnel. »


Nathalie Tran

Que faire après le Bac ? Notre guide spécial orientation, argent, job...


S'inscrire en juillet, c’est encore possible ! De nombreux établissements accueillent encore les candidats tout l'été.
Alternance : comment trouver un contrat pour la rentrée ?
Partir à l'étranger après le bac : plusieurs voies sont possibles
Sans le bac mais passionné d'informatique... plusieurs écoles offrent d'excellent débouchés.
S’engager dans une mission citoyenne ou humanitaire pour mieux se connaître
Étudiant et créateur d’entreprise : créer sa start-up près le Bac
Un job étudiant pour financer ses études. Aujourd'hui, les entreprises proposent des contrats sur-mesure
Gagner des sous en passant le Bac. Banques, mairies ou écoles récompensent les meilleurs bacheliers, ceux qui ont une mention !
Réorientation. Et si je me trompe de voie ? Changer en cours d'année c'est possible...


Réagir sur le Forum Job étudiant / stage / emploi
Le Parisien

Le Parisien
04.07.2017

Retour au dossier Stages/jobs
Stages/jobs : Après le bac : un job étudiant pour financer ses études
Imprimer

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

Stages/jobs : consultez aussi...

Offres d'emplois et stages : les sites de petites annonces

Offres d'emplois et stages : les sites de petites annonces

Difficile de se retrouver dans la jungle des sites Internet et de cliquer enfin sur le lien utile. Dans cette rubrique, cliquez en connaisseurs...

Le journaliste pigiste : quel statut, quels droits ?

Le journaliste pigiste : quel statut, quels droits ?

Le pigiste est un journaliste salarié payé à la tâche. Un mode de paiement particulier qui se distingue du salaire mensualisé, qu’il faut bien connaître pour faire respecter ses droits.

Travailler dans le numérique : la motivation comme unique qualification

Travailler dans le numérique : la motivation comme unique qualification

Changement de filière, reconversion professionnelle : le numérique recrute des profils de divers horizons. Et vous l’intéressez sûrement.

Le marché du Digital explose : le besoin en recrutement aussi

Le marché du Digital explose : le besoin en recrutement aussi

Le déploiement du Web met les entreprises au pied du mur. Pour être performantes, il leur faut intégrer des talents numériques. Et beaucoup.

Travailler pour une start-up, est-ce vraiment différent ?

Travailler pour une start-up, est-ce vraiment différent ?

Caricaturé pour sa liberté d’organisation, le travail dans le digital n’en est pas moins exigeant. Et suppose un engagement total, hiérarchie ou pas.

Témoignages. L'étudiant digital, c'est moi !

Témoignages. L'étudiant digital, c'est moi !

Conjuguer les talents créatifs et techniques, c’est la spécialité des écoles du numérique. Amandine, Antoine, Guillaume... portraits de trois jeunes passionnés à la conquête du Web.

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
CFA d'Alembert
Le CFA d'Alembert est l'une des 24 écoles de la CCI Paris Île-de-France qui...
ISCOM
Créé en 1986 à Paris, l’ISCOM, institut supérieur de communication et...
ESRA - Ecole Supérieure de Réalisation Audiovisuelle
Le groupe ESRA est une école de cinéma (Paris, Rennes, Nice) proposant des...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements