En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies et leur communication à des tiers, afin de vous offrir contenus et publicités liés à vos centres d'intérêt.OkEn savoir plus

Accueil > Jobs / Stages > Première expérience : des embauches difficiles,...

Jobs/Stages

Première expérience : des embauches difficiles, mais pas impossibles

Les mauvaises perspectives de recrutement poussent à accepter des contrats courts et précaires

LE PLAN Espoir banlieues en 2008 et le plan Urgence jeunes depuis 2009 n'y auront rien changé : un quart des 18-24 ans ayant terminé ou quitté les études étaient sans emploi à la fin de l'année dernière. Les difficultés d'insertion professionnelle des jeunes ne sont pas une nouveauté. Depuis trente ans, la phase située entre la fin des études et l'entrée dans un emploi stable s'allonge, une période faite de stages et de formations, de petits boulots et de chômage.
Mais, les 18-24 ans ayant moins d'un an d'expérience sont aussi les premiers touchés en cas de mauvaise conjoncture économique. Baisse du nombre d'embauches d'un côté, non-renouvellement des contrats courts (CDD, intérim) de l'autre, ils servent de variable d'ajustement. 2010 ne fera pas exception : aucune amélioration n'est prévue pour les 730 000 nouveaux entrants sur le marché du travail.

Les diplômes sont loin d'être une garantie dans la recherche du premier emploi. Environ quatre mois après la fin de leurs études, 43 % des étudiants sondés en octobre 2009 par le haut commissariat à la Jeunesse n'avaient toujours pas de travail.
Une forte proportion à laquelle il faut ajouter les 28 % qui sont en stage ou ont une activité rémunérée mais cherchent toujours un vrai poste. Sans compter que seuls 18 % de ces jeunes diplômés avaient décroché la timbale, un CDI. Les « débutants » de 2010 entreront forcément en concurrence avec les diplômés des années précédentes restés sur le carreau. Ainsi, « les recruteurs devraient baisser de 20% à 27 % leurs embauches de jeunes diplômés au statut de cadre », prévoit l'Association pour l'emploi des cadres (APEC) dans son Panel entreprises 2010.
Les 21 000 à 23 000 postes ouverts aux débutants en 2010 seront « très insuffisants pour les 120 000 jeunes concernés ». Un niveau équivalent à celui de 1993. A la différence que, cette année-là, il y avait moins de 70 000 jeunes bac + 4 arrivant sur le marché du travail. Au total, « à peine 17 % des recrutements de cadres devraient concerner les débutants ayant moins d'un an d'expérience », précise l'Apec. En période de crise économique, les entreprises préfèrent attendre ou embaucher des candidats expérimentés qu'ils n'auront pas besoin de former.

Une lueur d'espoir ? Pour Eric Verhaeghe, président de l'Apec « le marché de l'emploi cadre devrait atteindre son point bas en 2010. A partir de 2011, le volume des recrutements progresserait de manière régulière pour retrouver un niveau élevé à partir de 2012. »
Par ailleurs, certains secteurs et métiers résistent mieux à la pénurie d'embauches. Si l'industrie est touchée de plein fouet, les fonctions commerciales, informatiques et recherche & développement tirent leur épingle du jeu.
Les bacs + 4 du secteur informatique, télécommunications et technologies multimédia sont relativement épargnés, tout comme les diplômés du secteur médical, pharmacie, paramédical, social. Logiquement, les jeunes diplômés des écoles d'ingénieurs, même s'ils restent en bonne place, connaissent actuellement des difficultés d'insertion supérieures à ceux des écoles de commerce et de gestion.

Comme en 2009, les titulaires de licences professionnelles, un diplôme qui prépare directement à l'emploi, et de BTS devraient également mieux s'en sortir en 2010. Mais, si ces diplômés sont moins nombreux à être au chômage, c'est parce qu'ils ne veulent pas attendre et doivent prendre le travail qu'ils trouvent. Même s'il ne correspond pas tout à fait à leur formation ni à leurs attentes salariales?


Dossier Réalisé Par Damien DUBUC
Article paru dans l'éco LeParisien du Lundi 22 Mars 2010


Réagir sur le Forum Job étudiant / stage / emploi

Le Parisien
10.06.2011

Retour au dossier Stages/jobs
Stages/jobs : Première expérience : des embauches difficiles, mais pas impossibles : Imprimer
Derniers articles "Stages/jobs"

Commentaires / Réactions

Réagir sur cet article via un commentaire dans notre forum

 

Stages/jobs : consultez aussi...

orientation
« Get a job » La Tony Parker Academy est née pour allier le sport et l'emploi

« Get a job » La Tony Parker Academy est née pour allier le sport et l'emploi

La Tony Parker Academy proposera sa première rentrée en septembre 2018 à Lyon pour former des sportifs mais pas que !...

Stage de 3eme : comment accueillir des collégiens en entreprise ?

Stage de 3eme : comment accueillir des collégiens en entreprise ?

La séquence d'observation en milieu professionnel des élèves de 3e a été initiée en 2005. Elle permet aux collégiens de découvrir pour la première fois le monde du travail. Beaucoup d'entreprises acceptent d'accueillir ces jeunes stagiaires...

60% des 18 à 29 ans seraient déjà prêts à créer leur entreprise

60% des 18 à 29 ans seraient déjà prêts à créer leur entreprise

Entrepreneurs : la révolution culturelle est en marche, les écoles encouragent la création d'entreprise, les étudiants n'ont plus qu'à se lancer !

Alternance. Comment trouver un emploi/contrat grâce aux réseaux sociaux

Alternance. Comment trouver un emploi/contrat grâce aux réseaux sociaux

LinkedIn, Twitter, Facebook sont aujourd’hui des alliés précieux pour obtenir un contrat d’alternance. Encore faut-il savoir en tirer le meilleur parti.

Entretien d'embauche : comment réagir face aux questions illégales ou gênantes ?

Entretien d'embauche : comment réagir face aux questions illégales ou gênantes ?

les questions des recruteurs peuvent parfois vous surprendre car ils franchissent des lignes... « Ne pas se braquer » - L’avis de Christel de Foucault Consultante RH CHEZ SODIE.

Entretien d'embauche : ce qu'on doit dire... ou pas

Entretien d'embauche : ce qu'on doit dire... ou pas

S’il n’est pas question de mentir, faut-il vraiment tout dire face à un recruteur ? Pas forcément, si on veut décrocher le job. Il suffit parfois d’y mettre les formes…

Ecoles à la Une

Coup de projecteur sur...

encoche
ISCOM
Créé en 1986 à Paris, l’ISCOM, institut supérieur de communication et...
ISIS - Institut Supérieur de l'Image et du Son
L’institut Supérieur de l’Image et du Son, implanté dans le quartier du...
Ecole EGO
« La grande illusion du monde des affaires est de croire que l’on peut...

ANNUAIRE FORMATIONS

Mots clés
Domaine de formation


ZAPPING FLYERS

+ d'événements

Newsletter le Parisien Étudiant

Les soirées, bons plans, actu, orientation, ... *

Votre inscription a bien été prise en compte.
Newsletters du Parisien

* J'accepte de recevoir les communications du Parisien.